État et collectivités

Régionales : tous les programmes des candidats

22 juin 2021 • l'équipe de la Fondation iFRAP

shutterstock_1773041615.jpg

Retrouvez ci-dessous, les programmes des candidats pour le 2nd tour des les élections régionales, en France métropolitaine. Initialement publié mi-mai avec encore un certain nombre de programmes incomplets, à quelques jours du 1er tour, la quasi-totalité des candidats ont désormais présenté un projet complet sous différentes formes. Pour aller plus loin, la Fondation iFRAP vous propose de consulter également le bilan de la dernière mandature pour chaque région. Un bilan d'autant plus essentiel que tous les présidents de région sortants sont candidats à leur re-élection. 

 

Pour les autres régions

Xavier Bertrand (sortant)

Liste Se battre pour vous, soutenue par LR et UDI

Pas de programme détaillé sur le site de campagne (au 27/05/2021) mais quelques propositions divulguées dans la presse et les grandes lignes d'un projet (MAJ au 15/06/2021)

  • Pour la création de brigades maritimes, soit franco-britanniques, soit européennes, dans la Manche.
  • Financement par la région à hauteur de 90% du permis de conduire des jeunes sous conditions de ressources qui entament une formation.
  • Continuer à équiper toutes les gares ferroviaires de la région en vidéosurveillance.
  • Financement des équipements des polices municipales et de la vidéo-protection dans les communes qu'elles soient urbaines ou rurales.
  • Financer la création de maisons de santé.
  • Pour les transports : investir dans l'arrivée de trains à hydrogène et maintien de l'opération éTER.

Mise à jour du 15/06/2021 : 

  • "Notre combat, c’est pour préserver votre pouvoir d’achat"
  • "Au sortir de la crise covid, notre Région sera au rendez-vous de sa jeunesse en proposant à chaque jeune une solution grâce à l’apprentissage et à la formation professionnelle. Aussi, nous financerons le permis de conduire à 90% à tous les jeunes qui suivront un cycle de formation et de recherche d’emploi. Après le succès des « voitures à 1 euro », nous mettrons à disposition des intercommunalités rurales des voitures pour lever les freins à la mobilité".
  • "Nous continuerons à déployer la vidéoprotection pour vous protéger dans les gares, les trains et aux abords des lycées. Nous soutiendrons financièrement les Maires qui souhaitent mieux équiper les forces de police municipale et les communes urbaines ou rurales qui installeront de la vidéoprotection".
  • "Nous lutterons sans relâche aux côtés de la population et des Maires de notre littoral directement concernés par l’immigration clandestine".
  • "Notre combat, c’est aussi celui de la lutte contre le communautarisme et l’islamisme politique, en faisant respecter scrupuleusement notre Charte de la laïcité et des valeurs républicaines par toutes les associations que la Région accompagne".
  • "Nous allons donc vous soutenir en prenant en charge une partie de la mutuelle santé pour les étudiants, les apprentis et les seniors".
  • "Nous continuerons à permettre aux professionnels de santé de s’installer plus rapidement dans les communes rurales".
  • "Nous ferons de nos lycées des campus de la transition écologique : de la production d’énergie par panneaux solaires à des transports scolaires de plus en plus propres, ainsi que par des circuits courts au sein des restaurants scolaires'.
  • "Nous accompagnerons les entreprises et les communes engagées dans l’économie circulaire et la décarbonation, pour lutter contre la pollution de l’air tout en assumant notre soutien à la filière nucléaire et notre combat anti-éolien car nos paysages en sont défigurés"
  • "Nous amplifierons la rénovation thermique des logements notamment avec une aide financière bonifiée pour les plus âgés qui engagent des travaux. C’est bon pour la planète et c’est bon pour les artisans de notre Région qui feront les travaux".
  • "Ces combats, nous les mènerons ensemble, sans augmentation d’impôt régional".

 

Karima Delli

Liste Pour le climat et pour l’emploi, soutenue par EELV et PS, PCF, LFI

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • Financer la modernisation et le développement de filières d’avenir - nouvelles mobilités (ferroviaire, véhicule propre, vélo), éco-matériaux (lin, chanvre, bois), matériaux recyclés, énergies renouvelables - moins émettrices en CO2 et plus riches en emploi.
  • 100 000 emplois verts et durables : « Nous développerons l’offre de formation dans les métiers de la transition écologique. Pour les demandeurs d’emplois longue durée, nous étendrons le dispositif territoire zéro chômeur. »
  • Une agriculture locale et bio : « Dans les cantines de nos lycées, nous passerons à 30 % de bio (moins de 10 % actuellement) et plus de 80 % de produits locaux. »
  • Création d’une banque régionale d’investissement pour le climat et pour l’emploi. 
  • Une aide à la rénovation thermique des logements.
  • Lutte contre les déserts médicaux : « Nous créerons des centres publics de santé, des cabinets en milieu rural seront rouverts et les visites à domicile reprendront. 200 médecins et personnels médicaux seront recrutés. »
  • Accélérer la rénovation de tous les lycées.
  • Un plan régional de dépollution et de désamiantage.
  • Un plan égalité et sécurité pour les femmes : « Nous créerons 100 hébergements d’urgence supplémentaires. Nous redonnerons des moyens au planning familial. »
  • La gratuité des transports publics régionaux pour les moins de 26 ans.
  • Des trains plus nombreux, sûrs, confortables et ponctuels : « Nous rénoverons les voies ferrées. Nous investirons pour des rames plus confortables, pour réhumaniser les gares et les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite. Nous expérimenterons les trains à hydrogène.»
  • Restaurer la biodiversité : « Nous préserverons les terres (zéro m2 net artificialisé), nos forêts et développerons les pratiques de culture biologique (sans pesticide). Les financements aux associations de protection de la biodiversité reprendront. Nous nous engagerons pour l’abolition de la chasse à courre. »
  • Pour l’accès à la culture pour tous : « Nous sécuriserons les parcours de tous les acteurs de la culture par des conventionnements pluriannuels. Un plan d’urgence post-covid pour la culture sera mis en place. »
  • Le droit aux vacances et aux loisirs pour toutes et tous : « Nous rétablirons l’appui aux pratiques sportives et culturelles, ainsi qu’aux vacances et aux moments d’évasion. Nous rétablirons le soutien de la région aux mouvements d’éducation populaire. »
  • Gouverner avec les habitantes et les habitants : « Nous organiserons des conventions citoyennes sur les sujets majeurs de l’avenir régional. Le droit à l’information et à l’implication des citoyennes et citoyens dans les décisions sur les dossiers qui les concernent sera mis en place. »

 

Sébastien Chenu

Liste Une région qui vous protège, soutenue par le RN.

Pas d’onglet programme sur le site de campagne (au 15/06/2021).

 

Laurent Wauquiez (sortant)

Liste La Région avec toutes ses forces, soutenue par LR et UDI

Pas de site de campagne (au 27/05/2021) mais un compte twitter de campagne qui présente trois priorités (sécurité, emploi et santé de proximité) et quelques propositions.

  • Une stratégie "financée sans augmentation d’impôts".
  • Suppression des aides régionales aux délinquants
  • Travaux d’intérêt général pour ceux qui dégradent des équipements publics
  • Protéger les femmes contre les violences conjugales avec des boitiers d’alerte et un doublement du nombre de places de logement d’urgence
  • Équiper nos commerçants de boutons d’alerte reliés aux commissariats ou aux casernes de gendarmerie.
  • Accompagner l’entraînement des forces de l’ordre : salles de sport, salles de tir...
  • Poursuivre l’équipement en matériel des polices municipales, en les aidant notamment à constituer des brigades canines et équestres.
  • Intensifier le bouclier de vidéoprotection en installant 10 000 nouvelles caméras et en lançant l'expérimentation de la reconnaissance faciale grâce à l’intelligence artificielle.
  • Créer une brigade régionale de sécurité, composée notamment d'anciens policiers et gendarmes, pour intervenir dans les lycées et à leurs abords.
  • Protéger nos enfants en déployant des caméras dans les cars scolaires pour lutter contre le harcèlement et le racket.
  • Augmenter de 50% les effectifs de la police ferroviaire.

 

Fabienne Grebert

Liste L’Ecologie c’est possible ! soutenue par EELV et PS, PCF, LFI

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • Transport :
    •  « Nous investirons 1,5 milliard pour l’amélioration du réseau et le maintien ou la réouverture des “petites lignes” ferroviaires. »
    • « Nous aménagerons 3 350 km de pistes cyclables sécurisées dans un rayon de 10 km autour des gares pour faciliter leur accès à vélo.
    • Tarifs uniques train/bus/autocar, avec la même billettique.
    • « Nous lancerons un plan vélo de 600 millions d’euros : il comprendra 640 km de voies vertes, la création de 75 parkings relais et nous étudierons la mise en place d’aides à l’achat de vélos neufs ou recyclés. »
    • Gratuité des transports scolaires gratuits sur l’ensemble de la région.
    • Abandon du projet Lyon-Turin.
  • Aménagement du territoire : mise en place d’un plan Montagne « Pour une montagne habitée en 2030 ». 
  • Santé :
    • Agir pour la formation des soignants avec des bourses.
    • Soutenir l’installation de centres de santé, y compris centres-itinérants et le développement de la télémédecine.
    • Etendre les registres régionaux des malformations congénitales à la naissance.
  • Gouvernance régionale : Organisation d’une Convention citoyenne régionale pour la transition écologique et sociale et recours au referendum local si nécessaire.
  • Jeunesse : mise en place d’un revenu d'autonomie pour soutenir chaque jeune de 18 à 25 ans en difficulté, avec le soutien des collectivités territoriales. « Dès notre arrivée à la Région, nous créerons un fond d’1,5 millions d’euros pour prendre en charge les loyers impayés suite à la perte d’emploi étudiant en créant un fonds d’urgence de la Région Résiliente et Solidaire. Nous étudierons la gratuité des transports ».
  • Formation : remise en place du soutien régional aux formations individuelles, soutien particulier aux entreprises d’insertion en inscrivant des clauses sociales dans les marchés publics passés par la Région et nouvelles formations au service de la transition écologique.
  • Climat : 
    • Atteindre l’objectif minimal de baisse de 55 % de nos émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030.
    • Dédier 600 millions d’euros à la rénovation des bâtiments de la Région et notamment des lycées.
    • Multiplier par 6 le nombre de logements rénovés par an d'ici 2027 et par 2 les installations d’énergies renouvelables (ENR) d’ici à 2030.
    • Lutte contre l’obsolescence programmée des produits élaborés dans notre région et encourager une démarche régionale « zéro déchet ».
    • Objectif de Zéro artificialisation nette en 2030.
    • Planter un arbre pour chaque habitant et habitante, soit 8 millions sur le temps du mandat. 
    • Accompagner toutes les fermes de la Région vers l’agriculture biologique, locale et équitable.
  • Emploi :
    • Mise en œuvre d’un “plan de transition écologique” de l’économie, qui prévoit l’investissement de 3,6 milliards d’euros supplémentaires sur l’ensemble du mandat pour engager rapidement la transition écologique et solidaire de l’économie régionale.
    • Création de 100 000 emplois verts d’ici 2026.
    • Contribuer à la relocalisation des entreprises sous-traitantes et au développement de l’artisanat

 

Andréa Kotarac

Liste Une région qui vous protège, soutenue par le RN.

Pas de site de campagne (au 15/06/2021).

 

Marie-Guite Dufay (sortant)

Liste Notre région par cœur, soutenue par le PS et le PCF.

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • Former et qualifier 100 000 demandeurs d’emploi pour répondre aux besoins des entreprises.
  • Combattre le décrochage scolaire : écoles de la 2e chance, écoles de production, classes digitales, passerelles avec les entreprises.
  • Lutter contre la désertification médicale (maisons de santé, coordination des soins…).
  • Introduire des clauses de bilan carbone pour favoriser l’accès des entreprises locales à la commande publique.
  • Proposer une formation aux gestes qui sauvent / premiers secours à tous les fonctionnaires territoriaux.
  • Aider à la prise en charge de travaux d’adaptation du logement pour les personnes en situation de handicap.
  • Continuer à exiger des contreparties sociales et environnementales aux entreprises bénéficiant d’aides (la Bourgogne-Franche-Comté est aujourd’hui la seule Région à le faire).
  • Permettre une couverture santé pour tous grâce à une « complémentaire santé régionale ».
  • Maintenir la gratuité des transports scolaires et en développer la sécurité et la qualité.
  • Faciliter le maintien à domicile des personnes âgées en soutenant les associations d’aide à domicile.
  • Sécuriser les parcours des demandeurs d’emploi en formation professionnelle par une rémunération revalorisée.
  • 1érenniser notre dispositif d’aide aux emplois associatifs et d’utilité sociale.
  • Renforcer le partenariat régional avec les associations œuvrant dans le domaine du handicap (sport, culture, mobilité, numérique…).
  • 10 000 « cartes tourisme » de 300 € pour les familles les plus fragiles pour soutenir leur pouvoir d’achat et garantir des retombées économiques aux hôteliers et restaurants de Bourgogne-Franche-Comté.
  • Réduire notre empreinte carbone en développant une économie plus circulaire, limitant tous les gaspillages, soutenant le recyclage, le réemploi et la réparabilité.
  • Expérimenter un « indice de bien-être et de prospérité économique durable » à la place du PIB.
  • Réouvrir 600 km de voies ferrées pour de nouveaux usages : trains touristiques, vélotrain, voies vertes, valorisation environnementale…
  • Développer le vélo pour tous, dans tous les territoires (voies cyclables, abris sécurisés, incitation à l’usage du vélo à assistance.
  • Protéger les abeilles avec un plan régional pollinisateur (ruchers conservatoires, contrats de renaturation…).
  • Accélérer la relocalisation industrielle dans les secteurs stratégiques : santé, automobile, numérique, énergies vertes…
  • Défendre la création d’une faculté de médecine dentaire régionale et encourager l’implantation de grandes écoles.
  • Défendre la Bourgogne-Franche-Comté en tant que base arrière des JO et JOP 2024.
  • Promouvoir de nouveaux modes d’accès au foncier agricole, limiter l’artificialisation des terres et aider à la création de ceintures maraîchères autour des villes, promouvoir des démarches agricoles collaboratives sur les territoires.
  • Accélérer la rénovation thermique des bâtiments (logements, lycées, bâtiments publics…).
  • Permettre une mobilité décarbonée : la fin du diesel pour les TER et les cars Mobigo.
  • Soutenir le fret bas carbone : routier, ferroviaire et fluvial
  • Donner la priorité à la formation aux métiers d’avenir : numérique, biotechnologie, emplois verts, nouvelles énergies et mobilités.
  • Instaurer des contrats d’aide à la transition écologique des exploitations agricoles face au changement climatique
  • Traiter les points noirs stratégiques du réseau routier d’intérêt régional.
  • Créer une nouvelle tarification TER Mobigo pour les télétravailleurs.
  • Renforcer le budget dédié à l’égalité femmes-hommes et inciter l’entrepreneuriat au féminin dès le lycée.
  • Créer une plateforme locale d’épargne solidaire pour inciter les habitants à investir dans leur territoire.
  • Faciliter la mobilité des jeunes : 24 voyages gratuits par an avec la Carte Avantages Jeunes et un Pass régional libre circulation l’été.
  • Aider les jeunes à créer leur entreprise par un « Fonds d’investissement jeunes entrepreneurs ».
  • Renforcer l’aide aux étudiants en partenariat avec le CROUS.
  • Poursuivre nos efforts pour plus d’alimentation locale et bio dans nos lycées.
  • Promouvoir l’aide de 500 € au permis de conduire pour aider les jeunes.

 

Denis Thuriot

Liste La région pourtant et pour tous, soutenue par LREM

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • Accompagner la création de 500 emplois par an, dans les secteurs publics ou privés liés à la transition écologique.
  • Assurer la priorité au maintien des petites lignes ferroviaires et veiller à démultiplier les propositions de mobilités pour les trajets quotidiens.
  • Créer des Territoires d’Entreprises permettant de construire la politique publique de soutien de la région, à partir des besoins réels des entreprises.
  • Mettre en place une cellule économique de veille de nature à anticiper les situations difficiles et appuyer les mutations technologiques. 
  • Faciliter la transmission et la reprise d’entreprises artisanales et commerciales par un dispositif spécifique d’ingénierie et d’appui.
  • Promouvoir la création de centres d’excellence, adaptés aux filières, capables d’assurer leurs développements coordonnés, le partage de ressources humaines et les mutualisations compétitives.
  • Instaurer un capital jeune, consistant à accompagner tout projet professionnel ou personnel par un prêt de 10.000 € à taux nul, garanti par la Région et remboursable à très long terme.
  • Expérimenter l’attribution d’un revenu d’urgence temporaire de quelques mois pour les jeunes de 18-25 ans, en grande précarité sociale.
  • Multiplier par 2 le montant du Pass Culture.
  • Favoriser le maintien du petit patrimoine par une aide à la rénovation du patrimoine non classé d’intérêt local.
  • Encourager la Responsabilité Sociétale des Entreprises, et l’égalité Femmes / Hommes.
  • Fixer l’objectif selon lequel 100 % des jeunes concernés doivent pouvoir accéder au Service National Universel.
  • Aider la poursuite du déploiement des maisons de santé lorsqu’elles font encore défaut sur le territoire et développer la création « d’internats ruraux ».
  • Soutenir la cohésion numérique des territoires par un appui d’ingénierie et financier aux communes et EPCI pour l’accélération du très haut débit et la couverture téléphonique.
  • Veiller au déploiement équitable et raisonné de la 5G au profit des « sites d’intérêt régionaux », (industriels, agricoles, tertiaires, de santé…).
  • Améliorer la sécurité des sites régionaux (vidéo protection des abords des lycées…) ou placés sous sa responsabilité (brigades de réservistes pour patrouiller dans les gares, en lien avec la SNCF et les services de sécurité.
  • Valoriser, par tous moyens le « fabriqué en Bourgogne-Franche-Comté».
  • Démultiplier les pôles de proximité de l’enseignement supérieur, en particulier par les campus connectés et créer un label « université locale » regroupant toutes les offres post-bac.
  • Garantir que chaque habitant pourra atteindre, en moins d’1 h, une structure dans laquelle le Conseil Régional est présent et en capacité de traiter les demandes des usagers.
  • Mobiliser tous les fonds européens disponibles et simplifier drastiquement leurs modalités de gestion.
  • Assurer que la protection de la biodiversité devienne un enjeu puissant et transversal des politiques agricoles et environnementales.
  • Porter la problématique de l’eau au niveau d’une Grande Cause Régionale et fédérer l’ensemble des opérateurs publics ou privés pour la création d’un « cadre de solutions ».
  • Améliorer la transition et l’autonomie énergétique de la région par la mobilisation des solutions innovantes (méthaniseurs à la ferme, stratégie hydrogène pour le ferroviaire, petit éolien…).
  • Multiplier par 2 les contrats de transition écologique et appuyer la politique d’isolation des bâtiments publics ou privés.
  • Poursuivre les efforts pour une restauration scolaire unifiée de la maternelle à l’université et aider nos producteurs locaux sur les volumes et la visibilité.
  • Poursuivre et accompagner les politiques publiques des cœurs de villes et villages, « petites villes de demain », quartiers de politique de la ville.

 

Julien Odoul

Liste Une région qui vous protège, soutenue par le RN

Programme disponible sur le site de campagne.

  • Créer un fonds d’aide de 5 millions d’euros par an pour soutenir et accompagner les victimes de l’insécurité, notamment les femmes victimes de violences conjugales.
  • Nommer un vice-président en charge de la sécurité et de la sûreté.
  • Recruter des agents armés pour sécuriser les gares et les transports.
  • Renforcer la vidéo-protection.
  • Financer la police municipale dans nos villages.
  • Équiper les petits commerces, les exploitations agricoles et les centres équestres pour lutter contre les cambriolages et les actes de cruauté.
  • Pas un euro d’argent public pour ceux qui livrent nos quartiers aux délinquants :aucun accord, contrat ou subvention de la région sans résultat en matière de sécurité, de laïcité et de renforcement des valeurs républicaines.
  • Couper toutes les subventions dédiées à l’éolien pour les reverser à la protection de la biodiversité
  • Exiger un moratoire pour tout nouveau projet éolien dans la région
  • Engager un plan de démontage des 403 éoliennes en activité
  • Soutenir financièrement et moralement les associations de défense de la nature et du patrimoine
  • Organiser un grand référendum régional sur l’environnement
  • Investir dans les vraies énergies renouvelables (hydroélectricité, hydrogène, filière bois
  • 100% de viandes et de légumes de la région dans les cantines des lycées
  • 0€ d’aides publiques pour les entreprises qui délocalisent ou ont recours aux travailleurs détachés
  • Accès prioritaire aux entreprises locales dans les marchés publics
  • Création d’une marque « fabriqué en bourgogne franche-comté » pour valoriser nos producteurs locaux
  • Création de magasins régionaux pour favoriser la vente directe du producteur au consommateur

 

Gilles Platret

Liste Deux provinces, une région, soutenue par LR

Programme disponible sur le site de campagne.

  • Respecter l’identité de la Bourgogne et l’identité de la Franche-Comté en décentralisant la Région : les élus de Bourgogne traiteront des dossiers bourguignons, les élus de Franche-Comté traiteront des dossiers francs-comtois.
  • Créer une Maison de la Région dans chaque département où chaque administré (particulier, entreprise, association) trouvera des interlocuteurs (élus et agents régionaux) pour répondre aux questions qu’il se pose et faire avancer les dossiers qu’il porte.
  • Faire vivre les deux sites du Conseil régional à Dijon et à Besançon en y tenant des sessions et des commissions permanentes et organiser des réunions du Conseil régional dans nos 8 départements.
  • Faire découvrir aux jeunes de notre région les richesses de la Bourgogne et de la Franche-Comté en finançant des voyages scolaires pour faire d’eux demain les ambassadeurs de notre territoire.
  • Lancer un programme très ambitieux de restauration de notre patrimoine, gardien des racines bourguignonnes et franc-comtoises.
  • Défendre l’identité de la République française en conditionnant les subventions régionales à la signature d’un contrat de respect des principes de la République, de telle sorte que plus un seul euro d’argent public n’aille au financement du communautarisme et du séparatisme.
  • En finir avec l’écriture inclusive dans les documents officiels de la Région car elle abîme la langue française pour des motifs idéologiques.
  • Créer un poste de vice-président de la Région en charge de la Sécurité.
  • Créer un fonds régional d’urgence pour la sécurité, qui permettra à la Région d’aider les communes à équiper leurs policiers municipaux, à développer la vidéoprotection, à monter des opérations de tranquillité publique comme « voisins vigilants ».
  • Seconder l’Etat quand il décide de rénover ses commissariats et ses gendarmeries, d’augmenter ses effectifs de police ou d’agrandir ses prisons, car il en va de la sécurité de tous.
  • Aider les professionnels à se protéger (entreprises, commerces, exploitations agricoles) car eux aussi sont régulièrement victimes de vols et de dégradations.
  • Assurer la sécurité des lycéens en vidéoprotégeant les lycées et en assurant la protection de leurs abords.
  • Lancer des campagnes de sensibilisation à la sécurité dans les lycées sur des domaines tels que le plan Vigipirate, les gestes de premiers secours, la cyber-sécurité (arnaques en ligne, harcèlement) ou encore les violences sexuelles.
  • Assurer la protection des usagers des TER en développant la vidéoprotection à l’intérieur de toutes les rames et en conventionnant avec la SNCF pour davantage de contrôleurs à bord des trains.
  • Cofinancer l’acquisition de caméras-piétons pour l’ensemble des forces de sécurité (policiers, sapeurs-pompiers, agents de sécurité) pour mieux les protéger contre les agressions.
  • Développer les points d’accès au droit et d’aide aux victimes, en particulier pour les victimes de violences conjugales.
  • Détendre la situation dans les services de réanimation en aidant à l’acquisition de respirateurs et en finançant la formation de personnels infirmiers et de médecins réanimateur.
  • Installer des purificateurs d’air dans les lycées et créer un fonds d’aide à l’installation de purificateurs d’air dans les écoles et les salles associatives et culturelles.
  • Lutter contre la désertification médicale par le financement de maisons de santé, de centres départementaux de santé et d’unités mobiles de télémédecine.
  • Soutenir l’hôpital en créant un dispositif d’aide régionale à l’équipement des hôpitaux et exercer une pression constante sur l’Agence régionale de Santé pour favoriser l’égalité d’accès aux infrastructures hospitalières.
  • Favoriser le maintien à domicile de nos seniors en finançant l’adaptation de leur logement à la perte d’autonomie.
  • Encourager la pratique du sport en ouvrant les installations sportives des lycées le soir, le weekend et durant les vacances scolaires (avec l’accord des chefs d’établissement).
  • Soutenir les personnes handicapées en subventionnant l’achat de véhicules adaptés pour les associations et encourager financièrement les clubs qui développent une branche handisport.
  • Développer la politique régionale en faveur de l’orientation et de la formation professionnelles. Revaloriser les formations autour du travail manuel.
  • Créer un Conseil régional des Jeunes, notamment pour définir avec eux les bonnes politiques à mener.
  • Créer une bourse régionale au mérite républicain pour les bacheliers boursiers avec mention Très Bien.
  • Développer les sites délocalisés de l’Université pour rapprocher l’offre d’enseignement supérieur des bassins de vie.
  • Simplifier les procédures administratives de la Région pour les entreprises et créer une porte d’entrée unique pour faciliter les démarches des porteurs de projets qui prospectent dans la Région.
  • Encourager la création d’entreprises nouvelles par un prêt « Jeune Entrepreneur » et un « Pass Entrepreneur » (présentation de l’environnement économique régional).
  • Soutenir l’agriculture et la viticulture par la recherche et l’aide à l’investissement afin d’adapter les exploitations au changement climatique et aux aléas météorologiques.
  • Créer un Parlement agricole et viticole avec les professionnels des différentes filières afin de mieux orienter les actions de la Région.
  • Créer un label « Fabriqué en Bourgogne & en Franche-Comté » pour valoriser nos produits régionaux.
  • Soutenir l’emploi industriel, les entreprises du tourisme et les petits commerces.
  • Soutenir l’emploi local en pratiquant dans les appels d’offres la préférence régionale et la lutte contre le travail détaché.
  • Stopper l’implantation de toute nouvelle éolienne en Bourgogne et Franche-Comté afin de préserver l’identité de nos paysages. La ruralité, que nous voulons absolument protéger, n’a pas vocation à faire les frais des implantations anarchiques d’éoliennes !
  • Promouvoir un mix électrique visant l’autonomie de notre région sur la base d’énergies pilotables : soutenir la filière nucléaire ; développer des filières d’énergie renouvelables comme la méthanisation raisonnée ; investir dans la recherche sur la production décarbonée d’hydrogène.
  • Rétablir certaines liaisons ferroviaires délaissées et développer le fret ferroviaire et fluvial dont l’empreinte carbone est plus réduite.
  • Tester le concept de « taxirail », train autonome circulant à la demande sur les petites lignes.
  • Faire des lycées de la Région des exemples d’écoresponsabilité : achever l’isolation thermique du parc régional des lycées afin de moins consommer d’énergie, installer des cuves dans les lycées pour réutiliser en été l’eau collectée en hiver.
  • Réorienter vers les produits locaux l’approvisionnement des cantines de nos lycées afin de soutenir les filières agricoles de Bourgogne et de Franche-Comté et d’assurer la sécurité alimentaire des lycéens.
  • Soutenir les sociétés protectrices des animaux.
  • Travailler à la préservation de la biodiversité régionale avec les acteurs de terrain.
  • Faire des paysages un bien commun que nous avons le devoir de transmettre et soumettre à une évaluation environnementale préalable toute action régionale pouvant avoir un impact sur le paysage.
  • Accompagner les habitants et les collectivités dans l’adaptation nécessaire des bâtiments et du cadre urbain au changement climatique.

 

Loïg Chesnais-Girard (sortant)

Liste La Bretagne avec Loïg, soutenue par le PS et PCF

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • Une Région qui prend soin des Bretons : « Nous revendiquerons  la co-présidence de l’Agence régionale de santé, ainsi qu’une expérimentation pour que l’offre de santé et la prévention soient pilotées par des élus bretons afin de garantir l’accès à la santé dans tous les territoires (maison de santé, hôpitaux…). »
  • Un bilan de santé pour les Bretons : « Pendant un an, nous garantirons à chaque Breton, en commençant par les jeunes l’accès à un bilan de santé, physique et mentale, pour faire le point au sortir de la pandémie et de la succession éprouvante de confinements. »
  • Augmenter le nombre places de formations paramédicales et du travail social
  • « Nous créerons des aides spécifiques pour les jeunes en difficultés en vue de les accompagner vers l’insertion et l’emploi. »
  • « Nous accompagnerons la création et l’essor de Projets alimentaires territoriaux (PAT) dans toutes les intercommunalités de Bretagne . Nous veillerons à la prise en compte des enjeux de l’installation-transmission des fermes, du foncier agricole, de l’alimentation de proximité, de la précarité alimentaire, de l’éducation à l’alimentation. Nous développerons le réseau d’épiceries solidaires »
  • Objectif 100 % de produits frais bretons dans les cantines des lycées
  • Une tarification unique, sociale, pour le bien manger pour tous au lycée
  • Protéger la ressource en eau.
  • « Nous proposons un dispositif expérimental pour financer la mobilité et l’installation d’ouvriers, de salariés (aide au déménagement, logement, aide au transport, formation professionnelle du conjoint) sur les 10 métiers techniques ou industriels les plus en tension. Nous expérimenterons, dans un premier temps, ce dispositif, avec les territoires volontaires en réservant 1000 primes de 3000 euros »
  • 100% de l’économie locale accessible en ligne.
  • « Nous développerons un réseau de tiers-lieu et d’espaces, de co-working, de télétravail et de téléformation: au moins un par intercommunalité. »
  • « Nous soutiendrons la création d’un Office Foncier Solidaire Breton pour la production de biens immobiliers dont la propriété du foncier est distinguée de celle du bâti. Concrètement, cela permet d’acquérir un logement 30 à 40% moins cher que sur le marché et permettre de vivre là où l’on veut, pas seulement là où on le peut. »
  • « Nous consacrerons 250 millions d’euros au développement des centralités et des services ».
  • Une Bretagne intégralement connectée à la fibre
  • La Bretagne du rail «  Nous rendrons plus fréquents les TER pour desservir toutes les gares bretonnes avec a minima un train par heure. Nous irons vers un train toutes les 20 minutes aux heures de pointe pour desservir les pôles urbains »
  • Un Haut Conseil Breton pour le climat : « Nous créerons une instance d’experts et de scientifiques pour comprendre les effets du changement climatique sur notre région, pour l’anticiper et ainsi mieux agir. »
  • « Nous créerons « Breizhgo Illimité », des abonnements mensuels inédits à tarif unique pour les lycéens, apprentis, étudiants, jeunes de moins de 30 ans, donnant accès à l’ensemble du réseau de transport BreizhGo (train, car, bateaux) partout en Bretagne. Une simple carte Korrigo suffira pour sillonner la Bretagne sans contraintes et à petit prix. »
  • « Nous mettrons à disposition des lycéens bretons un budget participatif dans chaque lycée. Ils pourront déposer des projets, voter pour choisir ceux qu’ils voudront voir réaliser, et bénéficier de l’appui de la Région pour leur mise en œuvre. »
  • Une garantie universelle d’apprentissage des langues régionales : « Nous financerons pour chaque Breton qui le souhaite un stage linguistique pour apprendre le breton ou le gallo. Nous créerons une application d’apprentissage des langues sur le modèle de « Babbel ». »
  • 1000 installations agricoles par an et doubler le nombre de fermes engagées en agro-écologie.

 

Claire Desmares-Poirier

Liste Bretagne d’Avenir, soutenue par EELV

Programme complet disponible sur le site de campagne

  • Créer un plan d’orientation et de reconversion vers les filières d’avenir, créatrices d’emplois durables et porteurs de sens.
  • Promouvoir un nouveau modèle agricole, en lien avec le sol.
  • Adopter une écoconditionnalité des aides régionales.
  • Promouvoir un numérique sobre, inclusif et responsable.
  • Soutenir la relance des activités culturelles, événementielles et sportives.
  • Doubler le budget régional pour le breton et faire monter en puissance une politique spécifique pour le gallo. Construire progressivement une politique de bilinguisme du breton et du français.
  • Proposer dans les restaurants des lycées des repas bio et locaux, avec une option végétarienne à chaque repas.
  • Expérimenter une sécurité sociale alimentaire.
  • Déployer un plan massif de rénovation énergétique des bâtiments avec un objectif de 50 000 logements par an.
  • Créer un Office foncier solidaire à l’échelle de la Bretagne.
  • Rouvrir ou moderniser les lignes de TER, en particulier les lignes SaintBrieuc-Loudéac-PontivyAuray, Landerneau-Quimper, Roscoff-Morlaix, RennesChâteaubriant-Nantes, Rennes-Fougères-Caen.
  • Mettre en place un plan d’aide à l’installation des professionnels de santé, en lien avec les professionnels et les collectivités.
  • Se fixer un objectif de 100% d’énergies renouvelables d’ici à 2050.
  • Avoir 100% des masses d’eau de bonne qualité en 2027, sans pesticides et sans algues vertes.
  • Allouer 100 millions d’euros à la protection de la biodiversité sur 5 ans.
  • Mettre en place de nouveaux outils d’accès au logement et de lutte contre la flambée des prix comme le statut de résident.
  • Développer une véritable stratégie maritime pour la transition écologique.
  • Mettre en place une Convention citoyenne bretonne pour le climat.
  • Associer les citoyens et citoyennes à la construction et à la mise en œuvre des politiques publiques.
  • Établir un budget genré, bénéficiant de manière égale aux femmes et aux hommes.
  • Peser pour l’organisation d’un référendum en LoireAtlantique sur la réunification de la Bretagne.

 

Thierry Burlot

Liste Nous la Bretagne, soutenue par LREM et UDI

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 15/06/2021).

  • Nous proposons la création d'une initiative "Bretagne 21 capitales". 21 villes bretonnes "capitales régionales" comme autant de capitales des pays bretons. 
  • La Région doit encourager le dialogue territorial, condition absolue d’innovations et d’avancées collectives. Les conférences de maires, les conseils de développement, le dialogue permanent avec les acteurs associatifs et économiques sont des conditions nécessaires, mais pas suffisantes, d’une meilleure coproduction de l’action publique territoriale.
  • Accélérer la couverture numérique.
  • Retravailler le SRADDET, non pas tant le document long et fastidieux dans sa conception, mais dans sa mise en œuvre. Dans une logique de différenciation territoriale, il est temps de décentraliser la Région et d’admettre enfin que les modalités de mises en œuvre ne peuvent pas être à ce point uniformes. Les 6 000 engagements pris par des associations, des entreprises et des collectivités, à l’occasion de la Breizh Cop, doivent être revisitées.
  • Rééquilibrer les aides pour aménager les territoires et mieux soutenir les territoires qui préservent l’environnement.
  • Nous proposerons une rencontre annuelle des conseillers régionaux et conseils départementaux de Bretagne pour étudier conjointement comment faire plus et mieux ensemble.
  • Des expérimentations sur des formations à temps partiel, en distanciel et en présentiel, doivent être conduites pour que la formation s’adapte aux contraintes des personnes en quête de formation et de requalification. 
  • La création d’un deuxième Parc Naturel Régional, celui du Golfe du Morbihan et le plein soutien au projet de troisième parc breton, porté par l’association Cœur d’Emeraude
  • Un audit externe du dispositif d’orientation et d’accueil des personnes les plus éloignées de l’emploi doit être conduit.
  • Encourager l’installation, la formation à l’agro-écologie.
  • Une aide spécifique aux plus de 40 ans qui ne peuvent bénéficier de l’aide à l’installation.
  • 25% de la surface agricole en bio avant 2026
  • Réduire l’usage des pesticides de 50%
  • Une rencontre annuelle des conseillers régionaux et conseils départementaux de Bretagne pour étudier conjointement comment faire plus et mieux ensemble
  • Fournir à chaque élève ne disposant pas d’un matériel informatique personnel une tablette ou un ordinateur. 
  • Création d’un Pass « Engouestloù ». Cette aide financière, de 150€ à 500€, sera attribuée par un jury issu du Conseil Régional des jeunes et permettra de la participation des lycéens dans un projet collectif.400 000 € et 1 000 projets par an.
  • Un développement des transports vers les îles doit être une priorité de continuité territoriale. Le vélo doit être promu.

 

Gilles Pennelle

Liste Bretagne Bleue Marine, soutenue par le RN

Site de campagne indisponible

 

Isabelle Le Callennec

Liste Hissons Haut la Bretagne, soutenue par LR

Pas de site de campagne mais un compte twitter de campagne.

 

François Bonneau (sortant)

Liste Plus fort, Ensemble, soutenue par le PS, EELV et LFI

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • 300 médecins salariés par la Région, pour que chacun ait un médecin généraliste près de chez soi
  • Créer 20 000 emplois de demain
  • Un budget participatif citoyen sur chaque territoire
  • Un plan de sécurité pour tous les domaines de compétence de la Région
  • Un plan de relance pour la culture
  • Un écochèque pour l’isolation thermique du logement
  • Objectif : 1e région du vélo du quotidien et touristique
  • Objectif : 15 millions de touristes en Centre-Val de Loire
  • Objectif : 100% local dans les cantines des lycées
  • Gratuité des transports Rémi pour les 18-25 ans

 

Marc Fesneau

Liste Ensemble, le meilleur est avenir soutenue par LREM et le Modem

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 15/06/2021)

  • Créer un fonds souverain de 300 millions d’euros alimenté par la collectivité régionale, la Banque Publique d’Investissement et la Caisse des Dépôts et Consignations. Ce fonds servira à aider les secteurs en difficulté, à soutenir nos filières d’excellence, à encourager l’innovation et la structuration des filières d’avenir.
  • Développer les aides à l’installation et au maintien de notre tissu artisanal et commercial
  • Lancer l’été des restaurateurs : 50 % du repas du deuxième convive sera pris en charge par la Région
  • Soutenir les projets associatifs à travers le fonds souverain régional
  • Associer les citoyens au choix des projets de restauration du patrimoine de proximité
  • Engager un plan d’action ambitieux, afin de faire de notre patrimoine forestier une véritable fierté régionale :objectif d’un arbre planté chaque année par habitant, soit près de 15 millions d’arbres.
  • Construire un mix énergétique basé sur le zéro carbone
  • Implanter au moins un internat d’excellence par département
  • Créer un campus des métiers du numérique
  • 100 % des lycées en circuits courts à la fin du mandat

 

Aleksandar Nikolic

Liste Une région qui vous protège, soutenue par le RN

Pas d’onglet programme sur site de campagne (au 27/05/2021).

  • Instituer un véritable pilotage de la région : la conférence des vice-présidents se réunira chaque semaine
  • Rétablir les droits de l’opposition avec une conférence des Présidents de groupe tous les mois avant la commission permanent
  • "Nous consacrerons 25 % des interventions du fond régional de capital-transmission (doté de 20 millions d’euros), que nous créerons à la transmission des entreprises du secteur de l’artisanat et du commerce."
  • "Nous souhaitons donc doubler la capacité d’intervention de l’ensemble des fonds régionaux d’investissement de Centre-Val de Loire."
  • "Nous créerons un nouveau fond de capital-transmission, doté de 20 millions d’euros"
  • "Nous instituerons un bureau de conseil et d’aide à l’exportation pour nos TPE/TPI et PME/PMI locales en renforçant l’action de Dev’Up."
  • "Notre objectif est d’accroître de + 50% le budget recherche sur le mandat"
  • Mieux valoriser la labélisation « lycée de métiers » (il y en 38 aujourd’hui dans l’académie d’Orléans-Tours).
  • Renforcer l’action du service public régional de formation
  • Développer la formation à distance, grâce aux usages du numérique, pour désenclaver les territoires ruraux dans lesquels l’accès à la formation initiale et à la formation professionnelle continue est souvent difficile.
  • Soutenir la création d’espaces partagés équipés en numérique et les rendre accessibles aux personnes en formation.
  • Promouvoir la filière agricole dans l’offre de formation continue et de reconversion professionnelle
  • Développer l’offre de formation continue en agro-écologie 
  • Des aides financières aux médecins pour pallier les déserts médicaux grandissants.
  • Des subventions d’installation aux jeunes couples d’agriculteurs.
  • Une politique foncière régionale favorable au redéploiement des activités agricoles, viticoles et sylvicoles.
  • Des aides financières aux communes moyennes (5 000 à 20 000 habitants) pour compléter le maillage des crèches indispensable à la venue de nouveaux couples.
  • Des subventions d’exploitation (sur les 3 premières années) pour des centres de formation décentralisés de cadres ou assimilés (niveaux 4 et 5) en partenariat avec les industries « relocalisantes » ou d’avenir reconnues.
  • "Nous supprimerons la part régionale de la TICPE"
  • Augmenter de 50% le nombre de places en formation relatives aux métiers du numérique, de la recherche et de l’innovation, créer un campus du numérique en partenariat avec notre parc à thème Léonard de Vinci.
  • Augmenter de 25% le nombre de places en formation relatives aux métiers de la sécurité et accompagner leur évolution.
  • Augmenter de 50% le nombre de places en formation sanitaire et sociale, accompagner l’évolution constante des métiers de la santé et de service à la personne.
  • "Nous maintiendrons le système des CAP Filières qui fonctionne très bien en expliquant que le fait qu’il s’articule avec les crédits FEADER favorise le juste retour d’une partie de l’argent que la France verse à l’UE"
  • "Nous informerons les agriculteurs sur la réalité des aides dites « européennes » en indiquant systématiquement, lors de leur attribution, que lorsqu’ils reçoivent 100 €, c’est que la France en a versé 135 à l’UE. D’où l’intérêt de remplacer la PAC par une Politique Agricole Française (PAF)".
  • "Obtenir des crédits supplémentaires (hors FEADER) pour les agriculteurs de notre région en renforçant la représentation régionale à Bruxelles"

 

Nicolas Forissier

Liste Nicolas Forissier, soutenue par LR et UDI

Pas d’onglet programme sur le site de campagne (au 15/06/2021).

 

Jean Rottner (sortant)

Liste Plus forts Ensemble, soutenue par LR et UDI

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 02/06/2021)

  • « Nous soutiendrons les communes désireuses d’investir dans leur police municipale et appuierons à hauteur de 50% celles qui souhaitent s’équiper de caméras de vidéo-protection. Grâce au réseau régional de fibre optique, des centres de supervision seront créés pour exploiter les images en lien avec les forces de l’ordre. L’installation de caméras se poursuivra dans nos lycées et nos gares ;
  • Nous préviendrons le harcèlement scolaire par un effort de formation supplémentaire associant notamment les acteurs du transport.
  • Nous nous engageons à ce que les services de restauration collective des lycées proposent 2/3 de produits régionaux dont 1/3 de produits biologiques à l’horizon 2025 ;
  • Nous créerons un label qualité « Proxim’Est » certifiant une alimentation saine produite en Grand Est associée à un prix garanti ;
  • Nous soutiendrons la présence de produits locaux dans l’ensemble des points de vente alimentaire de la Région.
  • Nous favorisons une agriculture bas carbone et nous engagerons pour que l’ensemble des vignobles du Grand Est soit 100% sans herbicides ;
  • Nous continuerons à aider les jeunes agriculteurs s’installant dans nos territoires et les engagerons à investir dans la ferme du futur ;
  • Nous installerons 1,5 millions de m2 de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments de la Région, en premier lieu les lycées, pour les rendre autonomes et réduire massivement la consommation d’énergie fossile ;
  • Nous planterons un million d’arbres et 1 000 km de haies pour protéger la biodiversité et faire de la région un véritable poumon vert. Une Fondation régionale sera créée pour soutenir la préservation de notre patrimoine, notamment naturel.
  • Nous voulons prendre toute notre part à la réaffirmation de l’autorité républicaine et contribuer à la sécurité de tous.
  • Nous formerons chaque année, en proximité, 2 000 infirmiers, 2 000 aides-soignants et 2 000 auxiliaires de vie supplémentaires pour la région ;
  • Nous garantirons le déploiement de 100 lieux de télémédecine supplémentaires en trois ans ;
  • Nous mobiliserons plus de 55 millions d’euros à l’investissement dans les groupements hospitaliers de territoire pour permettre de faire face à de nouveaux risques pour notre santé ;
  • Nous prendrons en charge 50% du prix des licences sportives dans le cadre d’une prescription médicale ;
  • Nous permettrons à chaque habitant du Grand Est de trouver à moins de trente minutes de chez lui un équipement sportif accessible.
  • Nous accroîtrons de 20% l’effort d’investissement alloué à la Culture au cours des trois prochaines années pour favoriser la création d’oeuvres, leur diffusion et la valorisation du patrimoine ;
  • Nous créerons une cinémathèque du Grand Est, centre ressource pour les citoyens et soutien à la filière audiovisuelle.
  • Nous ferons circuler 50% de trains supplémentaires sur le réseau régional. Grâce à l’augmentation de la fréquentation, nous offrirons des tarifs plus clairs et plus compétitifs ;
  • Nous installerons une station d’autopartage par gare TER de manière à assurer l’intermodalité entre le train et la voiture ;
  • Nous déploierons un grand réseau de voies et d’autoroutes sécurisées maillant l’ensemble du territoire dans le cadre d’un grand plan régional en faveur du vélo.
  • Nous créerons un « Pass-mobilités/formation » pour 10 000 jeunes entrant en formation chaque année. D’une valeur de 1 000 €, il leur permettra, au choix, de passer le permis de conduire, de financer une voiture ou de combiner un abonnement TER et l’acquisition d’un vélo ;
  • Nous lancerons un grand plan de création de 2 000 logements écoresponsables à loyer modéré dévolus aux étudiants et aux jeunes en formation et en cours d’insertion dans le monde du travail.
  • Nous financerons la formation d’un jeune embauché en remplacement d’un retraité dans le cadre d’un dispositif de parrainage intergénérationnel ;
  • Nous apporterons le soutien nécessaire à la relocalisation de 500 entreprises d’ici à la fin du prochain mandat et permettrons le développement de nouvelles filières industrielles sur le territoire, autour des batteries et de leur recyclage, par exemple ;
  • Nous encouragerons le financement des projets d’intérêt économique par l’épargne locale en émettant des obligations régionales rémunérées, a minima, au prix de marché.
  • Nous créerons des espaces de travail partagés sur tout le territoire où seront disponibles toutes les commodités nécessaires telles que des imprimantes wifi, une connexion très haut débit, etc. ;
  • Nous multiplierons par deux le nombre de bénéficiaires du programme Erasmus. 20 000 jeunes supplémentaires accéderont ainsi à des études dans un pays étranger ».

 

Eliane Romani

Liste Il est temps ! soutenue par EELV, le PS et le PCF

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • Investir dans les mobilités décarbonées et coopératives,
  • Investir 1 milliard d’euros pour rouvrir et moderniser les lignes ferroviaires de proximité,
  • Rendre gratuits les transports scolaires et régionaux pour les moins de 25 ans,
  • Soutenir le train plutôt que l’avion pour les moyennes distances
  • Soutenir l’émergence d’une filière économique vélo,
  • Augmenter la fréquence des bus et des trains, faire des gares de vrais lieux de vie et garantir des chaînes de déplacements pour les personnes à mobilité réduire.
  • Objectif zéro artificialisation nette des sols d’ici 2030,
  • Créer une agence territoriale de relocalisation des services de proximité,
  • Garantir un droit à l’accès aux logements de qualité,
  • Proposer une expérience européenne pour tou.t.es les lycéen.ne.s de la région.
  • Promouvoir des mesures de rétrocessions fiscales transfrontalières,
  • Un revenu de transition écologique de 1 000 euros par mois,
  • Créer un pass jeunesse 18-25 ans pour l’accès à la culture et la santé,
  • Investir pour le développement des centres et des maisons et santé,
  • Assurer la gratuité de l’ensemble des formations sanitaires et sociales,
  • Défendre une eau et un air de qualité,
  • Une région sans perturbateurs endocriniens,
  • Etendre le dispositif Territore Zéro Chômeur de longue durée,
  • Développer l’éco-tourisme, local et porteur d’emplois,
  • Soutenir une filière hydrogène verte,
  • Un contrat de transition avec les agriculteur.trice.s pour une reconversion vers le bio,
  • Budget régional « zéro impact pour la biodiversité » et créer une agence régionale de la biodiversité,
  • Engager un grand plan de rénovation énergétique et végétalisation des bâtiments et créer une Société Publique Locale pour rénover les bâtiments publics.

 

Brigitte Klinkert

Liste La force de nos territoires, soutenue par LREM

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 15/06/2021)

  • Création d’une « Agence de la relance » avec des antennes départementales 
  • Mobilisation d’un budget de 1,25 milliard d’euros du plan de relance de l’État, multiplication par deux des crédits consacrés à la relance immédiate et utilisation effective des fonds européens 
  • Lancement d’un plan d’investissements de proximité en concertation avec les maires, les élus locaux et les acteurs de l’économie : entreprises, TPE/PME et organismes de formation
  • Création d’un incubateur régional de Start-up 
  • Nomination d’un vice-président délégué par région historique, en Alsace, en Champagne-Ardenne et en Lorraine : ils disposeront d’un budget dédié et d’une équipe technique d’agents disponibles et à l’écoute du terrain. 
  • Délégation de compétences aux communes, EPCI et Départements, dans le respect du principe de subsidiarité selon lequel les « collectivités territoriales ont vocation à prendre les décisions qui peuvent le mieux être mises en oeuvre à leur échelon », mais aussi sur la base de partenariats à durée déterminée, avec enveloppes budgétaires dédiées 
  • Création d’un parcours individualisé sur le modèle du programme national « un jeune, une solution » qui a conduit 1 500 000 jeunes vers l’emploi et permis de signer 500 000 contrats d’apprentissage 
  • Création d’un pack jeunes à 1 euro comprenant le prix du transport et du repas, avec mobilisation d’un budget de 60 millions d’euros (sous condition de ressources) 
  • Création d’un fonds spécial de solidarité pour les étudiants précaires 
  • Généralisation des distributeurs gratuits de protection menstruelle dans tous les lycées 
  • Aide financière pour l’obtention du permis de conduire pour les jeunes qui en ont besoin pour se former ou travailler 
  • Sécurisation des lycées, des gares et des TER par la vidéo-protection, notamment 
  • La gratuité du TER pour la circulation des policiers et des gendarmes, ce qui renforcera leur présence dans les trains 
  • Lancement d’un plan Stop Féminicides de prévention, d’aide au signalement et de soutien aux associations 
  • Incitation à l’installation de pôles médicaux et de télémédecine, notamment en zone rurale et création d’un indicateur de l’offre de soins 
  • Mise en place de nouvelles liaisons ferroviaires transfrontalières, telles que Haguenau-Rastatt et Colmar-Freiburg, ou encore le canal de Artzenheim-Friesenheim et création d’un « RER » Metz Luxembourg et de la liaison Mulhouse Bâle 
  • Mise en place du système d’écotaxe Poids Lourds à l’échelle de l’ensemble de la région, en concertation avec les professionnels 

 

Laurent Jacobelli

Liste Laurent Jacobelli, soutenue par le RN

Pas de site de campagne (au 15/06/2021) mais un pacte régional de sécurité doté de 150 millions d’euros annoncé sur Twitter.

 

Hervé Morin (sortant)

Liste Vivre la Normandie, soutenue par LR

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • « Nous mettrons tout en œuvre pour accueillir un nouvel établissement d’enseignement supérieur par an en Normandie »
  • Lancement d’un grand Plan Campus Normandie pour plus d’1 milliard d’euros pour les projets des campus de Rouen et de Caen et le renforcement du campus Frissard au Havre.
  • Dès la rentrée 2021, tous les élèves de Seconde seront dotés d’un ordinateur portable.
  • « Nous construisons, pour 55 M€, un nouveau lycée à vocation internationale à Bourg-Achard (Eure) dont les travaux commencent à la fin de l’année. »
  • L’apprentissage sera soutenu dans les collectivités publiques avec une aide spécifique à l’embauche de l’apprenti dans les métiers en tension (exemples : cycle de l’eau, secrétaire de mairie).
  • Création des « Compagnies Normandes » : 1 000 jeunes financés par la Région accompagneront des associations œuvrant dans les domaines permettant de renforcer le « bien-vivre » en Normandie (Santé, accompagnement des seniors, des étudiants en situation de handicap, environnement etc..) au cours de la prochaine mandature.
  • Normandie Participations deviendra actionnaire de référence de 100 entreprises remarquables.
  • « Nous demanderons à l’Etat la création de zones franches, notamment autour des ports, en particulier pour l’énergie (H2, Biogaz) afin de contrer l’effet Brexit et de jouer un rôle d’autant plus majeur sur l’axe Seine. »
  • « Nous augmenterons la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle pour ceux qui acceptent des formations permettant de pourvoir des postes sur des secteurs jugés particulièrement en tension. »
  • La Région participera au financement des travaux d’extension de l’aérogare de Caen-Carpiquet qui lui permettront de poursuivre son développement.
  • « Nous créerons pour les agriculteurs transformant leurs produits à la ferme un chèque-conseil qui leur permettra d’être accompagnés individuellement par un grand chef. »
  • « Nous multiplierons les puits de carbone et les îlots de fraîcheur, en créant un « Fonds Normand de Compensation Carbone » qui permettra de dégager des moyens nouveaux pour de grandes opérations de replantation des haies, de préservation des zones humides et la mise en place d’espaces dédiés à la biodiversité dans les zones urbaines. »
  • « Nous promouvrons les circuits courts avec notamment l’installation d’une légumerie par département pour un approvisionnement 100% local. »
  • « Nous introduirons des clauses RSE et développement durable dans tous les appels d’offres et les marchés régionaux à compter de 2022. »
  • Un programme global de performance énergétique sur les 50 lycées les plus énergivores sera lancé en 2022.
  • Une fondation sera constituée pour permettre le mécénat en matière de préservation de la vie sauvage en Normandie.
  • La Normandie deviendra la terre de l’hydrogène décarboné grâce aux énergies marines renouvelables et au nucléaire.
  • Devenir acteur du schéma régional de santé pour pouvoir bâtir une politique de santé au plus près des territoires et faire que tous les Normands, où qu’ils résident, puissent avoir accès aux soins, notamment en finançant des équipements dans les hôpitaux de proximité.
  • Créer 800 places de formation supplémentaires pour les infirmiers, les aides-soignants et les accompagnants éducatifs et sociaux d’ici 2022 et la première école de formation à l’orthoptie en Normandie en 2022.
  • La réouverture des lignes Rouen-Louviers, Glos- Montfort - Honfleur et Le Tréport-Abbeville et les études pour la réouverture aux voyageurs des lignes Lillebonne-Bréauté et Motteville-Saint-Valéry-en-Caux.
  • La ligne Paris-Granville sera modernisée avec de nouvelles locomotives au biogaz et à hydrogène. La ligne Caen-Alençon-Le Mans verra également circuler des trains à hydrogène et la ligne Le Havre-Fécamp des trains à batterie.
  • La Région lancera un vaste plan vélo : elle soutiendra l’achat de vélos à assistance électrique comme elle soutient l’achat de véhicules électriques et continuera à participer à l’aménagement de pistes cyclables. Elle installera des abris vélos dans les gares et dans les lycées et mettra en place des racks à vélos sur les cars dépendants du réseau régional.
  • « Pour donner une nouvelle vie aux logements vacants de nos centre-bourgs, nous créerons un dispositif logement à 1€ qui permettra aux Normands d’accéder à la propriété en échange de la rénovation de ces biens. »

 

Mélanie Boulanger

Liste La Normandie nous rassemble, soutenue par le PS et EELV

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 15/06/2021)

  • Déclarer l’état d’urgence climatique et mettre en place une Convention régionale citoyenne sur le climat 
  • Engager un grand plan de rénovation thermique des logements pour redonner du pouvoir d’achat aux familles en créant des emplois non délocalisables 
  • Lutter contre les déserts médicaux pour garantir à chaque normand un centre de santé à moins de 20 km de chez lui 
  • Abonder un fonds anti-faillite. 
  • Investir dans la rénovation et l’équipement des lycées pour améliorer la vie des élèves et combattre les inégalités. Tendre vers une restauration 100% bio et locale et proposer une alternative végétarienne quotidienne.
  • Soutenir la vie culturelle, sportive et associative avec un plan rebond pour redonner confiance aux professionnels et bénévoles qui animent et tissent le lien social dans nos territoires.
  •  Rendre gratuits les transports régionaux pour les étudiants et les demandeurs d’emplois de moins de 26 ans afin qu’ils puissent accéder à la formation, à l’emploi et aux loisirs. Rendre gratuits les transports scolaires pour les collégiens et lycéens.
  • Accompagner équitablement les territoires et défendre le maintien et l’accès aux services publics. 
  • Créer un conseil citoyen pour garantir la transparence des subventions de la Région. 
  • Déployer des solutions humaines pour améliorer la prévention et la sécurité dans les lycées.
  • Exercer notre responsabilité d’élu avec sobriété et souci constant qu’un euro dépensé soit un euro utile aux Normands et à la Normandie. 
  • Mettre en œuvre un Pacte Vert pour l’Emploi, pour faire de la Normandie un territoire pionnier d’un nouveau modèle de développement fondé sur la transition écologique via :
  • une aide pluriannuelle à la création d’emplois durables
  • l’expérimentation d’un revenu de transition écologique pour accompagner les reconversions professionnelles et créations d’activité,
  • des aides régionales conditionnées au respect d’exigences environnementales et sociales (prévention des risques industriels, protection du climat, des sols et de la nature, accueil d’apprentis, de stagiaires ou d’alternants, embauche de salariés en situation de handicap, égalité salariale femmes/hommes…)
  • Promouvoir l’actionnariat populaire permettant aux Normands d’utiliser leur épargne au profit de l’économie régionale.
  • Accompagner l’agriculture normande vers de nouvelles pratiques. Fixer l’objectif 2030 de 25% d’agriculture bio en surface agricole utile. 
  • Lancer un Plan Rail et mobilités 2030. Réorienter les financements des projets routiers (ex. contournement est de Rouen) vers la mobilité durable. S’engager pour un meilleur cadencement des trains (fréquence, ponctualité), la réouverture de guichets, de nouveaux arrêts et plus de sécurité dans les transports. Favoriser l’intermodalité (titre unique, lien train-vélo). 

 

Laurent Bonnaterre

Liste Laurent Bonnaterre, soutenue par LREM

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 02/06/2021)

  • Nommer un conseiller régional en charge de la sécurité.
  • Mettre en place des cellules de détection précoce du mal-être des jeunes et/ou du harcèlement physique ou sur internet, en relation avec les personnels de l’éducation et des services de santé. Faire intervenir des associations en milieu scolaire pour sensibiliser les étudiants. Soutenir la détection et la lutte contre la radicalisation.
  • Adapter les horaires des trains et bus aux besoins professionnels réels (amplitude horaire, fréquence, abonnement, bus de nuit).
  • Mieux relier les principales villes normandes entre elles (Rouen, Le Havre, Caen), avec leur bassin de vie et avec la région parisienne (mettre en place un service express métropolitain). Assurer le dernier kilomètre.
  • Augmenter la prime à l’acquisition d’un véhicule électrique, en particulier pour les familles à faibles revenus.
  • Créer un maillage fin de stations de bornes électriques à recharge rapide sur les axes normands et dans les villes moyennes.
  • Développer les mobilités liées à l’hydrogène vert (maillage de stations hydrogènes et BioGNV d’origine normande).
  • Poursuivre les investissements routiers : RN 27, BP Nord de Caen, RN 12, RN 13 (déviation sud-ouest d’Evreux), accès du pont Flaubert en rive gauche (RN1338), D924 entre Argentan et Flers, D973 entre Avranches et Granville.
  • Moderniser les ports normands pour faciliter l’accueil des bateaux et le débarquement des marchandises et des personnes, notamment dans le cadre du Brexit.
  • Créer des guichets uniques de proximité pour les aides aux entreprises.
  • Structurer la filière de services d’aide à la personne et notamment aux seniors, de la silver économie et du soutien aux aidants.
  • Aider à l’implantation des petits commerces et des petits artisans en centre-ville et dans les zones rurales.
  • Favoriser l’accès à la commande publique pour les entreprises normandes.
  • Créer un volet start-up dans l’agence Normandie Participation.
  • Déployer des cabinets médicaux mobiles.
  • Imposer un budget vert et la règle d’or carbone : quand une action régionale émet des Gaz à Effet de Serre, la Région doit en économiser par ailleurs. Elle intégrera aussi une indication des émissions de GES dans les aides accordées (l’étiquette carbone des politiques publiques) et les traduira dans un « budget vert ».
  • Atteindre l’objectif 100% des déchets triés, recyclés ou valorisés en 2030.
  • Soutenir les actions de dépollution et de reconversion des anciennes friches industrielles.
  • Soutenir la plantation d’un million d’arbres en Normandie en 10 ans. Mener des actions de renaturation dans les lycées (micro forêt dans chaque lycée où cela est possible) et les centres de formation.
  • Mettre en place un Pass mobilité jeune permettant l’accès, avec une seule carte à tarif préférentiel, aux différents moyens de transports publics normands (train, tram, bus, vélos…).
  • Lutter contre la précarité des étudiants : pérenniser le dispositif des repas à 1€, rendre accessibles les kits menstruels dans les lycées et universités. Accompagner les 80 000 jeunes de 16 à 25 ans déscolarisés, sans formation et sans emploi en Normandie.
  • Consolider le sport féminin en soutenant les structures sportives, collectivités, associations et
  • Favoriser l’implantation de bureaux locaux de cette agence dans les collèges, les lycées, les tiers-lieux, les locaux régionaux afin d’en faire un acteur de proximité et de confiance.
  • Mener une stratégie d’influence nationale pour faire venir une nouvelle grande école en Normandie.

 

Nicolas Bay

Liste Faire gagner la Normandie, soutenue par RN

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 15/06/2021)

  • Réduction des frais de fonctionnement avec la mise en place d’un audit
  • Non remplacement de 200 agents partant à la retraite
  • Arrêt des subventions à l’étranger
  • Création d’un fonds régional de partenariat des entreprises à destination des TPE/PME
  • Réorganisation de la formation professionnelle en arrêtant de subventionner des organismes dont les enseignements ne débouchent pas sur l’emploi
  • Création d’un observatoire régional des métiers
  • Combat pour maintenir des formations Post-Bac dans toutes ls facultés normandes
  • Organisation d’un moratoire sur les projets éoliens en cours
  • Appui renforcé à la filière nucléaire et à son évolution en soutenant les projets d’EPR en cours
  • Lancement d’un projet de parc à thèmes sur le modèle du « Puy du Fou »
  • Augmentation du budget régional alloué à l’agriculture
  • Aide à la création de maisons médicales de santé dans les déserts médicaux
  • Prêt à taux zéro pour le permis de conduire des 18-25 ans habitant en zone de revitalisation rurale
  • Mise en place d’une police régionale des transports
  • Gratuité des transports régionaux
  • Installation de systèmes de vidéoprotection aux abords des lycées
  • Modernisation des routes et lignes ferroviaires régionales existantes
  • Abandon du projet « Ligne Nouvelle Paris Normandie »
  • Conception d’un projet de contournement Est de Rouen moins onéreux
  • Supprimer les subventions aux associations prônant le communautarisme, l’immigration massive ou l’islamisme
  • Opposition au halal dans les cantines des lycées

 

Alain Rousset (sortant)

Liste Les talents de nos territoires, l’union de nos énergies, soutenue par le PS et le PCF

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 15/06/2021)

  • Soutenir les fonds propres de nos PME et TPE pour limiter leur endettement.
  • Accompagner, par la formation, l’évolution des compétences, notamment numériques, des salariés, des artisans et des agriculteurs.
  • Faciliter l’emploi saisonnier en créant des hébergements dédiés.
  • Mettre en place une plateforme de formation ouverte et à distance pour les salariés et les organismes de formation.
  • Anticiper les mutations technologiques et environnementales (biomimétisme, intelligence artificielle...).
  • Développer massivement la formation aux métiers de la transition écologique et énergétique pour les jeunes (en développant la carte des formations en lycée ou CFA) comme pour les professionnels en activité ou en reconversion. 
  • 10% du budget économique consacré à la recherche, l’innovation et au développement des technologies de demain
  • Améliorer les revenus des agriculteurs par le soutien aux labellisations de produits de qualité, l'implication de la grande distribution, les circuits courts et la diversification des activités (tourisme rural, production énergétique…).
  • Favoriser l'émergence d'une nouvelle génération d'agriculteurs, ostréiculteurs et pêcheurs : formation des jeunes, accompagnement des parcours de reprise, accès au foncier et aux investissements.
  • Majorer les aides aux entreprises qui s’engagent en faveur de la démocratie interne, du dialogue social, des conditions de travail, de l’accueil de travailleurs en situation de handicap et qui luttent contre la pénibilité au travail et les discriminations (comme initié par le programme Usine du Futur).
  • Poursuivre notre effort en faveur des campus des métiers et des qualifications.
  • Développer dans les lycées et les IFSI des formations supérieures, comme initié à la Souterraine (Creuse) autour du design.
  • Développer le mentorat à tous les niveaux de formation, notamment par les jeunes, comme outil de l’ascenseur social.
  • Créer un site unique “Stages, jobs, alternances et apprentissages en Nouvelle-Aquitaine”
  • Favoriser l'usage de la téléconsultation, développer l'aide aux soignants par les outils numériques.
  • Renforcer le maillage des écoles de soins infirmiers, d’aides-soignants et d’auxiliaires de vie sur les territoires ruraux (27 aujourd'hui, 30 de plus demain !).
  • Favoriser le soutien à domicile des personnes âgées avec le Gérontopôle et soutenir l’innovation dans l’accompagnement et le logement des personnes âgées.
  • Créer à Limoges une école vétérinaire en Nouvelle-Aquitaine en liant les enjeux de santé humaine, animale et environnementale. 
  • Atteindre, d’ici 2025, 50 % de produits issus de producteurs et maraîchers locaux dans les assiettes des lycées, dont 25% de bio.
  • Créer une école régionale de la gastronomie et de la restauration collective de qualité
  • Réaliser avec l'État et la SNCF un grand plan ferroviaire pour rénover d’ici 2030 l’ensemble des petites lignes ferroviaires et engager la création d’une deuxième ligne indispensable vers l’Espagne pour favoriser le fret ferroviaire. 
  • Couvrir l’ensemble du territoire régional en Très Haut Débit et n’avoir aucune zone blanche en 2025.
  • Proposer un abonnement internet social sous conditions de ressources, accompagné par la Région.
  • Créer un abonnement TER social « Jeunes et étudiants » pour faciliter notamment les trajets vers les lieux de formation et les entreprises. 
  • Faire des gares des guichets de service public de proximité, des services essentiels (poste, banque,...), ainsi que des espaces dédiés à l’offre médicale, y compris itinérante.
  • Engager les lycées dans l’accueil des plus jeunes et des adultes pour la diffusion de l'information et de l’orientation tout au long de la vie.
  • Développer un réseau d’universités en milieu rural pour permettre aux jeunes de se former près de chez eux

 

Nicolas Thierry

Liste L’Ecologie Maintenant, soutenue par EELV

Onglet programme disponible sur le site de campagne (MAJ au 02/06/2021).

  • Chaque territoire sera engagé sur le chemin de l'autonomie énergétique.
  • Chaque habitant.e aura accès à une alimentation locale de qualité.
  • 100 millions d’euros pour la culture.
  • Une région de proximité : une maison de la Région ouverte et accessible à tou.te.s dans chaque département.
  • Budget participatif : 30 M€ du budget régional alloué parles citoyen.ne.s.
  • Nous nommerons autant de femmes que d’hommes à la tête de l’administration et au sein du cabinet.
  •  Nous multiplierons par trois le budget alloué à la lutte contre les violences faites aux femmes.
  • Les lycéens mangeront bio et local tous les jours sans augmentation du tarif.
  • Un parlement des jeunes, appelé “Chambre des futurs”, pour donner toute sa place à la jeunesse.
  • Sortir des pesticides et engrais de synthèse d’ici 2030.
  • Réduire de 60 % les émissions de GES à 2030.
  •  Mettre fin au déclin de la biodiversité et lui permettre de se régénérer.
  • Préserver la qualité et la quantité de la ressource en eau.
  • 100 000 emplois verts pour la transition et des “campus des transitions” pour former à ces nouveaux métiers.
  • Une société d'économie mixte régionale pour investir dans la transition et la réindustrialisation.
  • Plan Hippocrate : accès aux soins renforcé et développement de la prévention.
  • 100 % des aides agricoles vers l’agroécologie et viser 50 % de certification bio.
  • 60 000 hectares achetés par la Région pour installer des paysans en agroécologie au service d’une alimentation saine et locale.
  • Augmenter et sécuriser les revenus des agriculteurs.
  • Transports gratuits sans condition pour les étudiants de moins de 25 ans et les demandeurs d’emploi.
  • Priorité partout dans les territoires aux trains du quotidien.
  • 100 % de l’argent versé par la Région à la fin du mandat aura participé activement à la transition écologique et sociale.

 

Geneviève Darrieussecq

Liste Team Darrieussecq, soutenue par LREM et UDI

Programme disponible sur le site de campagne (MAJ au 02/06/2021).

  • Implanter des « Maisons de la Région » dans chaque département de Nouvelle-Aquitaine.
  • Refonder complètement la politique contractuelle avec les collectivités locales de terrain.
  • S’engager dans la lutte contre la misère et la précarité dans les quartiers prioritaires de la Ville et les zones de revitalisation urbaines.
  • Sécurité renforcée dans les transports, les lycées et sur Interne
  • Renforcer la sécurité dans les transports gérés par la Région en lien avec les collectivités et l’Etat.
  • Renforcer la sécurité de nos 200 000 lycéens dans et aux abords de nos 300 établissements.
  • Soutenir les acteurs néo-aquitains face aux cyber-menaces au plus près des territoires.
  • Mobilités : Sortir du tout-ferroviaire, faciliter la vie de chaque Néo-Aquitain
  • Arrêter et transférer à l’Etat le projet Canfranc-Pau.
  • Sortir d’une politique de transports excessivement ferroviaire au profit d’une politique globale et moderne des mobilités.
  • Concrétiser les grands projets ferroviaires structurants.
  • Mettre l’accent sur les petites lignes servant de liaisons entre les villes moyennes.
  • Assumer les responsabilités relatives aux routes appartenant au schéma régional des itinéraires routiers.
  • Faire de la Nouvelle-Aquitaine la première région cyclable de France.
  • Organiser la transition énergétique des mobilités régionales vers des transports décarbonés.
  • Pour un aménagement du territoire adapté aux particularités locales et proche des réalités du terrain
  • Accélérer la couverture en fibre numérique des territoires ruraux, favoriser le déploiement de la 5G et lutter contre l’illectronisme.
  • Appuyer et faciliter l’implantation d’établissements d’enseignement supérieur dans nos territoires y compris jusqu’au 2ème cycle universitaire (Bac +5, Masters).
  • Soutenir nos agriculteurs dans leur transition économique et écologique
  • Faire de la Nouvelle-Aquitaine une région en pointe pour l’agriculture et l’élevage de demain.
  • Développer et adapter le plus vaste massif forestier de France métropolitaine.
  • Créer 2000 « emplois-tremplin » associatifs, réservés aux jeunes de - de 25 ans, en lien avec les collectivités locales (50% du coût pris en charge par la région).
  • Soutenir financièrement les maisons de santé pluridisciplinaires, les centres de santé municipaux ainsi que toutes les initiatives locales en matière de télémédecine.
  • Augmenter de 50% la capacité régionale des professionnels médicaux intermédiaires (infirmiers et infirmières, infirmiers psychiatriques, aides-soignants...).
  • Refonder la gouvernance et les objectifs régionaux en matière de politique environnementale.
  • Faire de la région Nouvelle-Aquitaine un territoire pionnier de l’économie circulaire en diminuant de 50% des volumes de déchets produits à horizon 2025.
  • Développer les énergies renouvelables en donnant une priorité aux spécificités régionales (photovoltaïque et méthanisation).
  • Investir sur le mandat 1 milliard d’euros pour les politiques régionales en direction de la Jeunesse.
  • Aider nos lycéens à être plus connectés et plus ouverts sur les usages numériques et le monde de l’entreprise.
  • Encourager la création de tiers lieux et de bibliothèques, notamment dans les zones rurales et les quartiers prioritaires.
  • Renforcer le soutien financier aux CFA par la mise en place un compagnonnage régional par filière.
  • Proposer la création de 20 000 logements étudiants et de 2 000 places supplémentaires de logements sociaux étudiants.
  • Lancer un plan d’urgence en appui aux filières particulièrement touchées par la crise sanitaire.
  • Faire de la Nouvelle-Aquitaine une terre d’excellence en matière de robotique : la « Robotics Valley » française.
  • Orienter la formation professionnelle vers les métiers de la transition écologique et numérique.

 

Edwige Diaz

Liste La Nouvelle-Aquitaine avec Edwige, soutenue par le RN

Pas de site de campagne (au 27/05/2021).

 

Nicolas Florian

Liste d’union Droite et Centre autour de Nicolas Florien, soutenue par LR

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • Mettre en oeuvre un plan massif d’investissements routiers afin d’optimiser et sécuriser le réseau (N21 de Limoges à Agen, N134 en Béarn, N147 entre Angoulême et Limoges, … ).
  • Poursuivre avec l’État et la région Occitanie les deux lignes à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse.
  • Reporter les 450 M€ prévus sur la ligne touristique Bedous – Canfranc vers la remise en état des lignes du quotidien.
  • Accélérer la modernisation du réseau et du matériel des TER par l’acquisition de trains à hydrogène.
  • Mettre en place un vrai développement du fret afin de réduire le trafic des poids lourds en transit sur le réseau routier.
  • Accompagner les Départements pour un territoire 100 % haut débit d’ici 2024.
  • Elaboration d’un pacte régional de sécurité et de prévention de la délinquance
  • Mettre en place une charte du respect de la laïcité pour les associations bénéficiant des subventions de la Région.
  • Créer un fonds d’intervention d’initiatives rurales pour soutenir les projets des petites communes.
  • Rééquilibrer les crédits vers les TPE-PME qui représentent 95 % des entreprises et ne reçoivent que 10 % des aides régionales ; et simplifier les dispositifs.
  • Mettre en place une politique économique dédiée à l’artisanat, au commerce et aux services, trop longtemps ignorés par la Région, notamment pour les entreprises familiales.Financer une stratégie de défense et de valorisation des filières de qualité (labels et appellations). Aider les structures sportives et les acteurs de la culture à rebondir après la crise.
  • Soutenir la filière nucléaire et ses sous-traitants essentiels dans une stratégie décarbonée.
  • Engager un plan de réindustrialisation et relocalisation appuyé sur les plans de relances nationaux et européens.
  • Aider financièrement les communes à lutter contre l’érosion côtière le long du littoral.
  • Mettre en place un programme d’urgence répondant au dérèglement climatique avec les filières concernées (vigne, bois, stations de montagne).
  • Créer un fonds de soutien au développement d’une économie circulaire.
  • Mettre en place un plan d’investissement dans les industries du futur notamment dans l’intelligence artificielle, la santé, le numérique et les nano-technologies.
  • Accompagner les programmes de transition écologique des territoires.
  • Mettre en place un plan de soutien fort aux circuits-courts des filières agricoles.
  • Organiser la présence effective des services du conseil régional dans tous les départements avec la création de « Maisons de la Région »
  • Un vice-président par Département
  • Des budgets participatifs thématiques
  • Un médiateur régional.

 

Christelle Morançais (sortant)

Liste Christelle Morançais, soutenue par LR et UDI

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • Mettre à disposition une voiture à 1 euro par jour pour les personnes en réinsertion professionnelle.
  • Proposer Une aide à la garde d’enfant pour les parents isolés.
  • Créer un « Pacte TPE/PME Relance » avec :  Prise en charge d’un audit express, aide à la reconversion des chefs d’entreprises et auto-entrepreneurs en difficulté, accès simplifié aux marchés publics régionaux, bonification des aides aux entreprises qui relocalisent.
  • Déployer des « Maisons des entreprises » dans chaque département : un lieu unique réunissant tous les acteurs (collectivités, chambres consulaires, clubs d’entreprises…) pour accélérer les démarches et accompagner les entreprises à chaque étape de leur vie  (création, croissance, transmission).
  • Lancer le programme « 1 retraité, 1 jeune installé » dans l’artisanat, dans le commerce et l’agriculture pour renforcer les aides à la reprise.
  • Désigner un vice-président en charge de la sécurité.
  • Responsabiliser les jeunes en lançant un dispositif « tu casses, tu répares » pour soutenir le recours par la justice aux peines de travail d’intérêt général.
  • Créer le 1er festival français de la BD historique et lancer le programme « Nos Illustres » pour découvrir ceux qui ont fait l’histoire régionale.
  • Lancer un Tour cycliste des Pays de la Loire.
  • Adopter un Plan Marshall pour relancer les évènements et les compétitions
  • Planter 500 km de haies le long de nos chemins verts pour reconquérir la biodiversité et embellir nos paysages.
  • Créer 3 nouvelles réserves naturelles régionales. 
  • Accompagner le développement de l’agriculture urbaine 
  • Coté mer : Lancer un plan pour lutter contre les déchets plastiques en mer.
  • Augmenter le nombre d’abris vélo et d‘itinéraires sécurisés près des gares et des arrêts de bus.
  • Créer la Bourse régionale de l’excellence pour aider les lycéens modestes à financer le coût des concours d’accès aux grandes écoles.
  • Créer ou accompagner des  « Campus du numérique » dans chaque département, autour d’une école informatique, d’un incubateur de start-up et de tiers-lieux.
  • Rénover 10 000 logements supplémentaires pour les étudiants et les jeunes actifs.

 

Matthieu Orphelin

Liste l’Ecologie Ensemble, soutenue par EELV et LFI, PS, PCF

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • 1 milliard d’€ d’investissements en plus dans la transition écologique et lancement d’une « Épargne Verte Pays de la Loire » de 200 millions d’€.
  • 50 000 « emplois verts pour toutes et tous » proposés aux jeunes, aux chômeurs de longue durée et aux personnes salariées en reconversion, plus de formations qualifiantes pour s’orienter vers les métiers de demain et ceux du bien-vieillir.
  • De nouveaux soutiens « économie et emplois locaux » pour les PME, le commerce, l’artisanat et le tourisme, et un accompagnement renforcé pour l’avenir des grandes filières industrielles de la région (automobile, navale, aéronautique, agriculture et agro-alimentaire, textile…).
  • Dès cet été, un fonds régional de soutien au redémarrage de l’activité culturelle sur tous les territoires.
  • Toutes et tous au sport : la licence 2021-2022 à 10 € pour les 15-25 ans, pour les plus jeunes et les adultes sous conditions de ressources.
  • Réinventer les transports collectifs abordables et durables sur tous les territoires : relance du service public ferroviaire, nouvelles dessertes en bus à haut niveau de service, tarification sociale et solidaire pouvant aller jusqu’à la gratuité pour les précaires et les jeunes.
  • Une avance complète des travaux de rénovation énergétique, un prêt mobilités à taux 0 % pour l’achat d’un véhicule à faible émission ou d’un vélo électrique.
  • Un accès renforcé à la santé : salarier jusqu’à 180 médecins dans les déserts médicaux, former 2000 infirmières et infirmiers chaque année, soutenir des équipes de médecins mobiles, un plan télémédecine et la création de nouvelles maisons de santé pluriprofessionnelles.
  • Un plan d’urgence pour les jeunesses, dont une politique ambitieuse de raccrochage scolaire et une nouvelle « carte jeune » incluant tous les services de la Région et notamment un « chèque bien manger » de 50 € par mois pour les plus précaires.
  • Pour une alimentation saine et locale, soutien à nos agriculteurs et agricultrices : 50 % de bio dans les cantines des lycées, viande 100 % locale, alternative végétarienne.
  • Plus de prévention pour renforcer la sécurité au quotidien et davantage de présence humaine dans les lycées et les transports régionaux, complétée par un programme global pour garantir la sécurité économique, climatique, sanitaire et alimentaire.
  • Des aides publiques « zéro paperasse » pour les entreprises et les associations, conditionnées à des critères environnementaux, d’égalité entre les femmes et les hommes, de maintien de l’emploi local et de dialogue social.
  • Devenir la première région « non-sexiste » de France. Renforcer les aides aux structures luttant contre toutes les formes de discriminations et mieux soutenir les personnes en situation de handicap.
  • Un grand plan d’actions « Nature et biodiversité », avec de nouvelles réserves naturelles régionales et la reconquête de la qualité de l’eau.
  • Une stratégie publique pour préserver les espaces naturels et agricoles, pour réduire l’étalement urbain et lutter contre la spéculation foncière

 

François de Rugy

Liste La région de tous les progrès, soutenue par LREM

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 15/06/2021)

  • "Nous mettrons en place une conférence permanente de l’économie, qui réunira chaque semaine, pendant deux heures, en téléconférence, à tour de rôle des secteurs économiques, élus, services et responsables d’entreprises. Cet instrument de pilotage, qui se déploiera sur l’ensemble de la durée du mandat, permettra d’identifier les besoins et de mesurer l’efficacité des dispositifs. 
  • Accélération du déploiement de la fibre et de la 5G
  • Nous renforcerons l'accompagnement des chefs d'entreprises dans l'accès aux financements du plan de relance, en nous appuyant sur le savoir-faire des chambres consulaires, avéré lors de la mise en place des mesures d'urgence en 2020 : plus qu’un énième guichet unique, c’est un interlocuteur unique des entreprises qu’il faut instaurer pour tout ce qui concerne le plan de relance.
  • Nous développerons une stratégie régionale pour épauler les entreprises qui peinent à recruter
  • Garantir aux lycéens la possibilité d'un hébergement en internat
  • Création de résidences étudiantes et de logements destinés aux apprentis
  • Entretien des bâtiments universitaires : nous proposerons à l’État que la Région, sous condition d’un transfert de moyens, prenne progressivement la responsabilité de l’entretien des bâtiments universitaires. 
  • Développer des jumelages entre lycées de la Région 
  • "1 repas 1 euro" pour les étudiants de BTS et classes préparatoires: nous permettrons aux étudiants de BTS et de classes préparatoires de bénéficier du dispositif “1 repas 1 euro“.
  • Un conseil scientifique pour anticiper les conséquences du réchauffement climatique 
  • Bonus/malus écologique et social : plutôt que de conditionner l’attribution d’aides régionales aux entreprises (souvent en difficultés) à des critères environnementaux ou sociaux toujours difficiles à définir de manière générale, tant la réalité de leurs activités est diverse, nous initierons un mécanisme de bonus/malus écologique et social, qui permettra de moduler les aides en fonction de contrat de progrès écologique et social d’entreprises: c’est notamment ainsi que nous permettrons aux démarches RSE de se généraliser, avec le soutien des services de la Région et des organismes d’accompagnement.
  • Guichet unique agriculture
  • Titre unique de transport : nous mettrons en place, à échéance 2025, un titre unique de transport valable sur le réseau des transports ferroviaires et car régionaux, ainsi que sur les réseaux des agglomérations.
  • Plateformes de mobilités à destination des populations les plus précaires : plutôt qu’une tarification sociale régionale, impossible à mettre en œuvre tant les politiques tarifaires des agglomérations sont diverses, nous mettrons en place un fonds spécifique accessible aux autorités organisatrices de la mobilité dans chaque territoire, pour mettre en place des plateformes de mobilité à destination des populations les plus précaires.
  • Pôles de transports multimodaux :nous soutiendrons la transformation des gares en véritables pôles de transports multimodaux, notamment en favorisant l’installation d’abri-vélos sécurisés et de parkings de rabattement, équipés de bornes de recharge électriques.
  • Développer les transports décarbonés passe en premier lieu par l’encouragement aux mobilités douces, et singulièrement le vélo. 
  • Nous soutiendrons sans réserve la réalisation du nouveau Centre Hospitalier Universitaire de Nantes
  • Police régionale des transports et sécurisation des lycées

 

Hervé Juvin

Liste Une région qui vous protège, soutenue par le RN

Programme complet consultable sur le site de campagne (MAJ au 15/06/2021)

  • La Région apportera 20 000 euros de fonds propres à l’entreprise qui offre une première embauche à un jeune, ou à l’entreprise qu’il crée. 
  • La région attribuera un Pass Mobilité aux habitants des zones rurales dépourvues de transport en commun, qui leur assurera l’accès aux agglomérations avec leur véhicule actuel.
  • La Région financera le remplacement de leur véhicule ancien par un véhicule Crit’Air 1 ou 2 à tous les personnels médicaux et de la sécurité publique.
  • La Région organisera un referendum d’initiative locale sur les sujets de la compétence des collectivités territoriales, à la demande de 10 % des électeurs au moins.
  • Les fonds collectés viendront notamment apporter des fonds propres de 1 à 20 millions d’euros aux PME régionales, faciliter les relocalisations et encourager le patriotisme économique de nos concitoyens.
  • Pour chaque euro investi par une municipalité ou une intercommunalité dans un système de surveillance, dans une police municipale (équipement, armement, formation) ou dans l’amélioration des logements des policiers ou des gendarmes, la Région investira un euro supplémentaire.
  • La Région attribuera une bourse à partir de la troisième année d’étude des futurs médecins (frais d’études, logement, revenu minimum) s’engageant à s’installer huit ans au moins dans la région.
  • La Région créera le Centre européen de la mer, qui œuvrera pour la maîtrise et la valorisation du domaine maritime européen, mutualisant le contrôle et l’exploitation du domaine maritime français, second au monde grâce aux territoires d’outre-mer.
  • Pour renforcer le guichet unique mis en place par la Région, un service assurera pour le compte des PME, des exploitants agricoles, des artisans et des commerçants, les déclarations d’impact environnemental qui leur seront imposées au titre de la taxonomie européenne.
  • La réouverture de lignes secondaires, la réduction des temps de transport Intercités, l’exactitude et le remboursement des billets en cas d’annulation ou de grand retard, doivent porter la satisfaction du client au niveau des exigences de la mobilité en région
  • Ouverture d’une ou deux maisons d’arrêt de moyenne capacité en accord avec l’administration pénitentiaire, la Région fiancera une ou deux maisons d’arrêt supplémentaires, de 500 à 600 places destinées à l’exécution des courtes peines.  
  • Créer un tutorat d’artisans et d’enseignants venant en appui des collégiens, des lycéens et des étudiants en voie de décrochage, financé par la Région.       
  • Chaque euro du budget régional doit être un euro pour les habitants de la région: tout budget engagé par la Région fera l’objet d’un retour d’expérience et d’une évaluation des impacts constatés, pour une information impartiale permettant de piloter les engagements de la Région

 

Carole Delga (sortant)

Liste l’Occtianie en commun, soutenue par le PS et PCF

Pas d’onglet programme sur le site de campagne mais 4 combats présentés.

 

Jean-Paul Garraud

Liste Rassembler l’Occitanie, soutenue par le RN

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 02/06/2021)

  • Obligation de signature d’une charte d’intérêt public régional pour les associations souhaitant obtenir des subventions de la part de la Région. Elles devront s’engager explicitement à ne pas aider l’immigration illégale, l’islamisme, les mouvements sectaires de toute nature ou des valeurs contraires aux mœurs nationales et aux lois de la République.
  • Interdiction de l’utilisation de l’écriture inclusive dans les documents régionaux.
  • Moratoire sur l’éolien en mer et sur terre. En contrepartie, la région sera pionnière pour l’énergie hydrogène.
  • Remplacement du parc de véhicules de la région par des véhicules vertueux et électriques.
  • Soutien aux agriculteurs locaux : mise en place de chèques alimentaires de 10 euros dont 8 euros financés par la région permettant de s’approvisionner chez les producteurs locaux pour les étudiants, les personnes âgées avec de petites retraites et les mères isolées.
  • Création d’un comité des usagers de la nature afin de renouer le dialogue entre les différents acteurs : chasseurs, pêcheurs, randonneurs, riverains et agriculteurs.
  • Création d’un fonds souverain de 100 millions d’euros pour prévenir les catastrophes naturelles touchant les interprofessions agricoles et viticoles.
  • Révision du fléchage des crédits de la PAC.
  • Création d’une vice-présidence à la sécurité et aux victimes chargé de coordonner toutes les actions en la matière.
  • Renforcement du circuit de vidéo-surveillance et de l’éclairage public dans les zones à risque. La région financera 50 % des équipements en caméras et aidera à l’embauche de policiers municipaux pour les communes souhaitant prévenir les risques de délinquance et de criminalité.
  • Généralisation de la vidéoprotection dans tous les transports en commun de la région.
  • Gratuité totale des transports régionaux aux forces de l’ordre et au service de pompiers afin d’augmenter le potentiel d’intervenant en cas de nécessité.
  • Former tous les agents territoriaux aux premiers secours et financer les formations des premiers secours aux lycéens.
  • Établir une convention avec l’État pour réserver une part des logements sociaux au relogement d’urgence aux victimes de violences intrafamiliales.
  • Interdire l’usage des TER temporairement aux fraudeurs récidivistes.
  • Soutien total à l’aboutissement du financement de la LGV Toulouse – Bordeaux et Montpellier – Perpignan.
  • Construction de l’A69 (bretelle Verfeil-Toulouse).
  • Lancement d’un appel à projet pour bâtir une ligne autoroutière entre Tarbes et Castres. Poursuite de la transformation de la RN 124 en route à deux fois deux voies. L’objectif est de réduire les passages de poids-lourds dans les communes du Gers.
  • Soutenir les aéroports régionaux et la politique aéroportuaire de la région en maintenant les aéroports d’affaires.
  • Ouverture des logements sociaux aux jeunes professionnels de la santé s’ils s’engagent à exercer dans la région au moins 5 ans.
  • Création de centres médicaux d’urgence dans les zones non-couvertes par les hôpitaux avec aide au financement de plateformes techniques nécessaires à cet exercice professionnel : infirmerie, radiologie, biologie médicale. La région avancera jusqu’à 50 % du montant du foncier et des travaux d’aménagement.
  • Mise aux normes de l’accessibilité des infrastructures : les transports publics seront tous accessibles aux personnes en situation de handicap et aux personnes à mobilité réduite (ascenseurs et rampes).
  • Lancement d’un plan régional pour lutter contre les maladies chroniques de la modernité en partenariat avec des professionnels de la santé (obésité, détresse psychologique, troubles alimentaires, isolement des personnes âgées).
  • Equiper les bâtiments publics appartenant à la région et les lycées en purificateurs d’air.
  • Réimplanter des pôles industriels en dehors des métropoles grâce à de grands projets (exemple de la création de la filière hydrogène).
  • Soutien à la création de cursus « retour à l’emploi » au sein des universités par des formations en alternance dédiées aux personnes en situation de reconversion professionnelle ou de recherche d’emploi.
  • Aide à la reprise, au maintien ou à la réimplantation de commerces de proximité dans les zones rurales.
  • Privilégier les prêts et les avances pour les groupes installés, afin de destiner les subventions directes aux TPE et aux créateurs d’entreprise qui ont le plus besoin de trésorerie.

 

Aurélien Pradié

Liste Du courge pour l’Occitanie, soutenue par LR et UDI

Programme complet disponible sur le site de campagne.

  • Assurer à chaque habitant un accès aux soins d'urgence cardiaque et obstétrique à moins de 30 minutes de son domicile 
  • Grande commande publique d’équipement d’intervention pour 10 millions d’€ et financement de 1000 équipements d’urgence.
  • Créer des Maisons d’urgences de proximité, équipées et encadrées par un réseau de correspondants formés aux premiers secours, pouvant travailler à distance avec un professionnel.
  • Équiper les zones situées à plus de 30 minutes d’une maternité de systèmes connectés aux urgences obstétricales permettant d’aider les sages-femmes à distance.
  • Prise en charge jusqu’à 50% des frais de garde d’enfants durant la prise en charge de la future maman par les services hospitaliers.
  • Augmenter le budget de l’aide régionale aux projets de maisons de santé jusqu’à 250.000€ pour l’acquisition de la structure et les travaux, contre 195.000€ aujourd’hui.
  • ​Financer les équipements de sécurité des structures de Santé (vidéoprotection, boutons d’alerte...) à hauteur de 50% afin de protéger les professionnels exerçant en zones difficiles.
  • ​Équiper l’ensemble des lycées de la région en purificateurs d’air (7 millions d’€/an).
  • Bonification de financement aux associations sportives accueillant du public de 60 ans et plus
  • 2 millions d’€ pour soutenir les aidants et mobiliser les entreprises de la région dans la recherche sur les maladies d’Alzheimer et de Parkinson.
  • Créer une bourse pour les étudiants du domaine paramédical : 700€/mois pendant les 2 dernières années de formation, en contrepartie d’une installation de 3 ans minimum dans les territoires en manque de professionnels de santé. La région étendra cette bourse aux stages de fin d‘année des externes en milieu rural.​
  • Soutien aux centres de planification-contraception IVG avec 250 000€/an pour l’aide à l’acquisition d’échographes dans la limite de 50.000 € par installation.
  • Supprimer les doublons aux postes de direction sur le mandat en ne gardant qu’un directeur par thématique et service. Un organigramme clair, c’est de l’efficacité assurée.
  • ​Assurer un suivi accessible et transparent de l’action régionale. Chaque habitant pourra retrouver un état d’avancement de chaque mesure annoncée et une date prévisionnelle d’achèvement sur le site de la région.
  • Dédoublonner tous les postes au plus vite (responsables de service et responsables délégués, directeurs de projets) pour réduire les coûts et limiter les excès bureaucratiques qui représentent un frein pour l’efficacité des politiques engagées par la Région.
  • Conditionner les subventions régionales à la signature d’une charte d’attachement aux valeurs de la République, à la laïcité, à l’égalité femmes-hommes et à la transparence sur les origines des fonds dont dispose l’association.
  • Mettre en place des primes au mérite pour les agents de la région en réaffectant une partie des économies réalisées. Notre objectif de remise en ordre de l’administration régionale ne se réalisera pas sans l’engagement de nos agents.
  • Convertir 20% des subventions en prêts et en participation au capital pour entrer dans une logique de partenariat et pour mieux régénérer nos capacités d’actions.
  • Verdissement intégral du parc automobile de la région. Un pool de véhicules (électriques et hybrides) non attitrés sera mis en place pour les déplacements ponctuels nécessitant un trajet automobile - les déplacements en train seront privilégiés.
  • Réduire de moitié les frais de déplacement des élus à l’issue de notre mandat (qui ont augmenté de 210.000€) par le recours massif à la visioconférence.
  • ​Réduire les déplacements des agents de moitié à l’issue de notre mandat. Les kilomètres effectués par les agents ont augmenté de 78% et les coûts de déplacement de 390.000€ en 2017.
  • Créer un fonds pour la souveraineté des savoir-faire régionaux avec un objectif de dotations de 75 millions €. Avec l’effet de levier, la capacité d’intervention pourrait atteindre 250 millions €. Ce dispositif permettra d’accompagner nos entreprises régionales dans leur transition sociale et environnementale.
  • Mise en place d’un Prêt à Taux Zéro régional jusqu’à 50.000€ pour tous les jeunes de 16 à 30 ans porteurs d’un projet. Cette avance sera conditionnée à 2 mois de bénévolat dans une association ou une collectivité autour d’une des 3 grandes causes régionales. Ce prêt financera tout projet sérieux d’entreprise, de projet professionnel, de formation, d’un projet d’intérêt général et d’innovation sociale. Nous croyons en l’esprit d’initiative de notre jeunesse.
  • Tripler les pénalités appliquées à la SNCF en cas de retards. Les 700.000€ de pénalités ne sont aujourd’hui pas suffisamment dissuasives, au regard des 300 millions € investis chaque année par la Région pour soutenir les lignes régionales.
  • Conditionner les investissements de la région à la réalisation, par la SNCF, d’un rapport annuel d’impact, avec les chiffres de la fréquentation et de la ponctualité sur les lignes régionales, qui sera communiqué à chaque abonné.
  • ​Communiquer chaque semaine sur les retards de TER pour faire pression sur la SNCF et refuser le démantèlement des petites lignes.
  • Créer un Fonds d’investissement régional pour les routes. La Région Occitanie investira 200 millions € pour aider chaque département à réaliser un aménagement routier stratégique au cours du mandat. Les projets d’aménagement devront être présentés avant juin 2022. Les entreprises régionales seront mobilisées pour porter ces innovations.  
  • Déploiement systématisé de la vidéoprotection dans les transports en commun régionaux.
  • ​Mise en place d’une plateforme permettant le signalement discret par SMS des incivilités et des situations critiques.
  • ​Créer une Police régionale des transports.
  • ​Lutter contre la fraude, les fausses identités, les fraudeurs récidivistes et exiger un renforcement des contrôles et de la présence policière dans les gares.
  • ​Créer une « Convention du bénévole » qui permettra une prise en charge à 50% des trajets TER de ces derniers (associations reconnues d’intérêts publics).

 

Renaud Muselier (sortant)

Liste Notre région d’abord, soutenue par LR et UDI, LREM

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 02/06/2021)

  • Un numéro unique pour aider les entreprises quelque que soit leur stade de développement
  • Créer un fonds d’investissement régional de 100M€ pour investir dans les grands projets d’avenir
  • Lancer les « états régionaux de la relance » dès le mois d’août
  • Échelonner la dette pour les entreprises en difficulté suite au COVID-19
  • Faciliter l’accès à la commande publique en proposant des dossiers pré-remplis aux candidats.
  • Aucune augmentation d’impôts et baisse des impôts de production de 625 Millions d’€ en 2021
  • Accompagner la structuration des entreprises de l’Économie sociale et solidaire
  • Devenir la 1ère région hydrogène de France
  • 50% du budget économie vers les projets engagés dans le changement climatique
  • Créer un fonds de sauvetage pour les commerces en danger
  • Revitalisation des centres-villes grâce aux “Boutiques à l’essai”
  • Un numéro unique pour aider les entreprises quelque que soit leur stade de développement
  • Créer un fonds d’investissement régional de 100M€ pour investir dans les grands projets d’avenir
  • Lancer les « états régionaux de la relance » dès le mois d’août
  • Échelonner la dette pour les entreprises en difficulté suite au COVID-19
  • Renforcement des 8 opérations d’intérêt régional. Objectif : 80.000 emplois et 2 milliards d’€ d’investissement
  • « former pour relocaliser », aides directes aux entreprises des filières de l’industrie, de la santé et des nouvelles technologies
  • Lancer un contrat de génération pour accompagner les séniors en reconversion
  • Inscrire 50% de jeunes de moins de 26 ans dans les formations régionales
  • Encourager les enseignements à distance pour les formations régionales
  • Création d’un guichet unique virtuel rassemblant toutes les formations professionnelles proposées par la Région
  • Encourager le recours à l’apprentissage dans la fonction publique et notamment dans le secteur de la santé
  • Création d’ »allô lycée », un numéro vert accessible pour toutes les demandes 7/7J
  • Instauration de « la cantine pour tous », une aide pour la prise en charge de la restauration scolaire
  • Création d’un « parcours lycéen » : 100% des lycéens visitent un lieu incontournable de la Région
  • 100% des lycées dotés d’équipements sportifs
  • 100% des lycées engagés dans le plan climat : Des lycées approvisionnés en circuit courts et engagés dans le zéro gaspillage, des lycées équipés en parking à vélo, des lycées végétalisés avec des arbres plantés, des lycées équipés en purificateurs d’air et capteur de CO2
  • 1 milliards d'euros pour rénover les lycées
  • 1 train toutes les 15 minutes en heures de pointe sur la ligne Marseille Gardanne Aix
  • Création de voie de bus réservée entre Aix et Bouc bel Air et à l’entrée de Marseille
  • Gratuité de la carte ZOU! pour les 18-26 ans
  • Création d’un PASS SUD VAR pour l’ensemble des réseaux de transports du Var (train, bus, car, vélo)
  • Promouvoir la pratique du vélo : 10.000 km de pistes cyclables, 1 million d’utilisateurs par jour, 3 millions de cyclotouristes par an, stationnements sécurisés pour dans les gares et les lycées
  • Création d’un train pendulaire entre Gap et Embrun, création d’une ligne de car entre Valréas – Vaison et Avignon
  • Créer un fonds de protection sécurité de 10 M€ par an
  • Créer 1500 places de prisons supplémentaires
  • Travaux d’intérêt général pour les délinquants qui dégradent les équipements publics
  • Généraliser le bouton d’alerte individuel pour les victimes de violences familiales
  • Bornes d'appel "Urgence Police" : Installation aux abords des écoles, des distributeurs de billets, dans les commerces
  • Renforcer la garde régionale des transports
  • Équiper tous les agents de la Police ferroviaire d’une caméra piéton
  • Expérimenter des arrêts de bus à la demande pour les personnes vulnérables
  • Mise à disposition d’autotests nasaux et salivaires dans tous les secteurs accueillant du public
  • Soutien à la recherche et au développement des traitements ambulatoires précoces pour revenir à la médecine !
  • Plan antivirus : 10 millions d’€ engagés pour soutenir la recherche et la prévention sur les maladies virales
  • Plus jamais ça : constitution d’un stock stratégique régional de masques chirurgicaux et FFP2
  • Construction de 100 maisons régionales de santé
  • Multiplier par 2 l’aide à l’installation des professionnels de santé en milieu rural
  • Création de 1000 places supplémentaires de formations paramédicales d’ici 2022
  • Adaptation de nos formations paramédicales pour augmenter nos capacités régionales de réanimation

 

Thierry Mariani

Liste Construisons la région de demain, soutenue par le RN

Programme complet disponible sur le site de campagne (MAJ au 15/06/2021)

  • Priorité locale pour les marchés publics de la région
  • 50% de produits locaux dès 2022 dans les cantines
  • Doublement du budget de l’aide aux entreprises
  • Subvention aux communes pour la construction de halles des producteurs et de marchés couverts
  • Priorité d’accès aux fonds européennes pour les entreprises s’inscrivant dans une démarche de réindustrialisation
  • Extension du contrat avec la BPI pour que la région puisse passer sa part dans les garanties d’emprunt de 20 à 40%
  • Maintien de toutes les gares et guichets sur le réseau de Trains express régionaux
  • Billet unique régional pour les déplacements en TER et interurbains
  • Moratoire sur l’installation d’éoliennes
  • Installation de cabines de téléconsultation
  • Développement des autoroutes de la mer pour le fret
  • Davantage de rames TER pouvant accueillir des vélos
  • Commande de TER à l’hydrogène
  • Ticket restaurant étudiants cofinancé par la Région et l’Etat
  • Création d’un lycée des métiers de la mer
  • Prêt à taux zéro pour le financement du permis de conduire pour les 18-25 ans
  • Organisation automatique d’un référendum si 10% des électeurs le réclament
  • Diminution du budget de la communication
  • Une vraie police régionale des transports placée sous l’autorité du Préfet de police et comptant 500 agents en fin de mandat
  • Installation de commissariats dans les gares d’Avignon, Toulon et Nice
  • Opposition aux relocalisations de migrants dans nos villes et villages.

Commentaires

  • Par zelectron • Posté le 17/06/2021 à 16:32 J'ajoute que rien ou presque ne concerne une quelconque diminution des impôts et taxes, ni du non remplacement des fonctionnaires partants en retraite et encore moins de mesures pour les entreprises productrices vivrières ou manufacturières
  • Par zelectron • Posté le 16/06/2021 à 20:01 Voilà ci-dessus un catalogue à la Prévert avec cependant une grande différence , il s'agit plutôt d'intentions ou encore mieux de promesses électorales dont chacun sait ce qu'elles valent ! 3 ou 4 mesures tenues vaudraient mieux que plusieurs douzaines abandonnées !
  • Par Solange Fabry • Posté le 30/05/2021 à 19:01 Tous les candidats ont de très bonnes idées, mais, outre les projets contre le communautarisme et les clandestins qui n'ont qu'à bien se tenir, j'ai surtout relevé l'idée de Hervé Morin qui projette 1 € pour accéder à la propriété en échange de la remise en état de l'habitat acquis ; ceci pour revaloriser le centre ville. C'est une très bonne idée quand on voit le délabrement de certains centres villes.
  • Par rufus • Posté le 29/05/2021 à 09:02 seul Xavier Bertrand , instruit par l'expérience sans doute , présente un programme possible , les autres sont dans l'excès

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.