Retraite

RATP : en moyenne, des retraites à 3 700 euros dès 56 ans

12 septembre 2019 • l'équipe de la Fondation iFRAP

vd13.jpg

Vendredi 13 septembre, 10 lignes de métro seront à l’arrêt à Paris, les 4 lignes restantes seront uniquement ouvertes aux heures de pointe. En cause ? La grève lancée par les syndicats de la RATP contre la future réforme des retraites qui touchera notamment aux départs anticipés dans leur régime spécial.

Pour patienter dans les transports parisiens ce vendredi, voici donc quelques chiffres à méditer :

736 millions d’euros de subventions d’équilibre pour le régime spécial RATP

Le régime spécial de la RATP est déficitaire : pour combler cela, le régime est financé par le budget de l'Etat, donc par les impôts (de tous les Français et non des seuls contribuables franciliens), via 736 millions de subventions d'équilibre. C’est 59 % des ressources du régime. La subvention d'équilibre a cosidérablement augmenté : elle était de 414 millions d'euros en 2007.

Par retraité, cela donne 14 900 euros de subventions par retraité RATP et par an.

56 ans : l’âge de départ à la RATP

L’âge conjoncturel de départ à la retraite est passé de 55,1 à 55,7 ans, entre 2008 et 2017, au régime de la RATP.

Âge d'ouverture des droits à la RATP

Entre 60 et 62 ans suivant l'année de naissance (62 ans à partir de la génération 1962)

Entre 55 et 57 ans suivant l'année de naissance (57 à partir de la génération 1967) pour les agents ayant effectué au moins 25 à 27 ans suivant l'année de naissance en catégorie active A.

Entre 50 et 52 ans suivant l'année de naissance (52 à partir de la génération 1972) pour les agents ayant effectué au moins 25 à 27 ans suivant l'année de naissance en catégorie active B.

Un âge conjoncturel de départ à la retraite qui reste inférieur dans les trois régimes à ceux de la fonction publique et davantage encore à celui des salariés du secteur privé. En 2017, il était de 59,2 ans à la fonction publique hospitalière, de 61,6 ans dans les collectivités territoriales, de 61,3 ans pour les fonctionnaires civils de l’État et de 63,0 ans au régime général.

Ces écarts ne reflètent pas des différences manifestes d’espérance de vie à 60 ans : l’espérance de vie à 60 ans des hommes est estimée en 2010 à 22,0 ans à la RATP et, selon l’INSEE… à 22,4 ans au sein de la population française.

3.705 euros mensuels : le montant de la retraite moyenne à la RATP

La retraite moyenne versée par le régime spécial de la RATP est de 3.705 euros mensuels bruts… un chiffre qui s'explique en partie par la formule de calcul de la retraite basée sur le salaire des 6 derniers mois alors qu'il s'agit des 25 meilleures années pour la Cnav et même de la carrière complète pour les retraites complémentaires du privé Agirc-Arrco.

Ce chiffre établi par la Cour des comptes correspond à une retraite pour carrière complète pour les nouveaux retraités 2017. Le montant moyen mensuel de retraite des nouveaux retraités s'établit à 2840 euros en 2018 (nouveaux retraités, chiffre RATP) et 2383 euros pour l'ensemble des retraités (chiffre RATP). Ces chiffres sont en nette accélération puisque le montant moyende retraite mensuelle s'établissait à 1969 € en 2007. Ces chiffres sont à comparer avec ceux de la CNAV où le montant moyen mensuel de retraite (tous retraités confondus) est de 686 € en 2018 ou de 481 € à l'Arrco-Agirc (2017, retraite de droit direct uniquement).

Calcul de la pension versée

Salaire détenu depuis au moins 6 mois x 75% x (durée validée RATP / durée requise pour le taux plein) x coefficient de décote ou de surcote.

Conséquence le taux de remplacement (en équivalent carrière complète des nouveaux retraités de 2017) est particulièrement élevé : en moyenne 88% à la RATP, contre 73% à
la SNCF.

Concernant les retraités ayant accompli une carrière complète, la pension des retraités de la SNCF et de la RATP confondus est supérieure de 24 % à celle des anciens salariés du privé dans le secteur des transports sur toute la distribution ; elle est en particulier supérieure de 24 % pour la médiane, comme pour la moyenne.

Les paramètres du régime spécial de la RATP face au régime général

 

RATP

Salarié secteur privé non-cadre

Taux de cotisation salariale

12,50%

11,05%

Taux de cotisation employeur

18,82%

16,15%

Âge ouverture des droits

Depuis 2008, l’âge de liquidation des droits est relevé respectivement de 55 à 57 ans et de 50 à 52 ans à partir de 2024. Pour les autres agents dits sédentaires, l’âge d’ouverture des droits passe à terme de 60 à 62 ans

Avant 1951 : 60 ans

62 ans pour les générations après 1955

Formule de liquidation de la retraite

Pension = 75% de la rémunération des 6 derniers mois au prorata de la durée d’assurance requise5

Cnav : 50% (si durée d’assurance complète) du salaire moyen des 25 meilleures années au plafond

Arrco : nombre de points acquis sur la carrière complète x valeur du point

Majoration pour 3 enfants

La pension augmentée de la majoration pour enfants ne peut pas dépasser la rémunération de base.

La majoration est égale à :

10% pour 3 enfants,

5% par enfant supplémentaire.

Arrco Sur la totalité des droits : 5% par enfant Sur les droits obtenus à partir de 2012 : 10% pour 3 enfants et plus Sur les droits obtenus entre 1999 et 2011 : 5% pour 3 enfants et plus

Plafond depuis 2012 : 1031,15 €

Revalorisation des pensions

En fonction de l’inflation : 0,8% au 1er octobre 2017

Cnav : En fonction de l’inflation : 0,8% au 1er octobre 2017

Arrco : pas de revalorisation en 2017 (formule appliquée depuis le dernier accord = inflation – 1 pt)

Commentaires

  • Par gabgab • Posté le 17/09/2019 à 16:46 Peu de gens savent cela, sinon ce serai la révolution. Comment le faire savoir à un plus grand monde? Recopier cet article et transmettez le à vos contacts. L'injustice a assez durée. Projet de loi Macron, modification des régimes spéciaux à compté de 2020, soit pour 42 ans de cotisation, le régime évoluera qu'en 2062. Pour les nouveaux entrants!!! Un nouveau scandale.
  • Par René • Posté le 17/09/2019 à 06:56 Et pourquoi ne pas redistribuer le trop perçu de toutes les fonctions publiques au retraites du privé ?
  • Par D. Huger • Posté le 16/09/2019 à 17:59 Le problème que je vois, c'est que le gouvernement entend bien mettre fin aux régimes soéciaux, mais en même temps, veut faire main basse sur les caisses complémentaires du privé pour que ce soit moins douloureux... A mon avis, il compte sur l'opposition majoritaire de la population aux régimes spéciaux pour faire passer tout le reste...
  • Par Gianduja • Posté le 16/09/2019 à 17:24 Le chiffre de 3.705€ peut surprendre. Il serait bon de préciser comment il a été calculé pour éviter tout malentendu et par exemple le comparer au salaire moyen du personnel en activité. Les subventions d'équilibre du régime sont difficiles à comprendre. Cet argent pourrait mieux être utilisé pour des causes plus valables.
  • Par Kersaint • Posté le 15/09/2019 à 22:45 Il est grand temps que les honnêtes gens se mobilisent contre les arnaques des régimes privilégiés… Que font l'AGIRC et l'ARRCO ?
  • Par blm31 • Posté le 15/09/2019 à 21:15 La cour des comptes parle de 3705 € bruts en 2017 (pour un équivalent carrière complète dont on ne sait pas vraiment de quoi il s'agit). Vous reprenez ensuite les chiffres de la RATP 2018 qui sont de 2840 € pour les nouveaux retraités et de 2383 € pour l'ensemble des retraités. Vous ne précisez pas si il s'agit de net ou de brut. Et un taux de prélèvement sociaux de 9,10% sur les retraites ne peut pas justifier une telle différence. Il serait intéressant que vous nous fassiez profiter de votre "expertise" et de votre "compétence" pour expliquer ces incohérences. Il serait par ailleurs judicieux que vous le fassiez avant de publier vos "analyses"...
  • Par Delarochere • Posté le 15/09/2019 à 17:47 Alignement public/privé.Meme conditions.40 années minimum pour tous quelquesoit l’âge de commencement et de départ .Et même cotisations au long de la carrière.Merci.
  • Par Jean-Pierre CRESSY • Posté le 15/09/2019 à 17:35 il est important que la réforme des retraites pour mettre en place un système plus équitable pour toutes et tous les Français se réalise, comme cela existe en Finlande par exemple. Pour ce faire, il convient de supprimer les régimes spéciaux et la différence de traitement entre public et privé. Pour que ce travail puisse se réaliser, il est fondamental que ceux qui dirigent le pays (Président, Sénateurs, Députés, etc..) commencent par donner l'exemple en acceptant de renier leurs avantages acquits et d'accepter d'adhérer au régime général nouveau. Ce n'est qu'à cette condition que la difficulté pourra être surmontée, car les organisations syndicales historiquement se battent à juste titre pour défendre des avantages acquits qu'elles ont elles-mêmes difficilement négociés. L'exemple venant d'en haut et étant accompagné d'une pédagogie rappelant l'obligation de cette réforme dans l'intérêt de toutes et de tous pourra permettre cette remise en cause. De plus, il convient de préciser que ce nouveau système se mettra en place à partir de 2025 et que donc ceux qui sont en place actuellement, ne sont pas remis en cause sur leur engagement. Bien cordialement. Jean-Pierre CRESSY
  • Par orilou • Posté le 15/09/2019 à 15:32 C'est tout simplement scandaleux. Ils ont abusé de leur pouvoir de blocage de la capitale. Tout cela aux frais de l'ensemble des contribuables Français dont certains ne peuvent se rendre à leur travail qu'en voiture, ces voitures auxquelles la ville de Paris prétend faire la chasse au nom de la défense de l'environnement. Faire payer les PARISIENS serait normal. Cela les rendrait plus exigeants quant aux conditions accordées au personnel de la RATP.
  • Par neal • Posté le 15/09/2019 à 10:38 Pour tous les commentateurs qui nous disent que ces chiffres sont farfelus, je précise que la source est disponible en lien dans l'article, il s'agit d'un rapport de la Cour des comptes téléchargeable en pdf. Il y est indiqué que les 3700 euros correspondent à la retraite RATP moyenne en équivalent carrière complète. Ce n'est pas un calcul de l'IFRAP, mais de la Cour des comptes.
  • Par alanusse • Posté le 15/09/2019 à 09:24 vu les gréves qui se profilent, il parait opportun d'envisager dès maintenant un référendum sur la suppression des régimes spéciaux de retraite dont le résultat est assuré ça les calmera peut être
  • Par Bob palindrome • Posté le 14/09/2019 à 21:12 ...comme d’habitude c’est tellement + simple de niveler par le bas ! Et bah quand le portefeuille du retraité sera plein de vide et qu’il ira s’approvisionner au resto du cœur, certains trouveront le moyen de critiquer la pomme de terre + grosse pour l’un que pour l’autre ! Diviser pour mieux régner voilà le véritable danger !!!
  • Par jeff • Posté le 14/09/2019 à 21:09 Puisque RATP, SNCF et autres veulent garder leurs avantages retraite qu'ils se débrouillent en interne pour maintenir leurs régimes à l'équilibre. Ce n'est pas à la soi-disant solidarité nationale de financer leurs avantages. Pour moi il ya déjà eu un scandale passé sous silence lorsque le régime des agents EDF a été adossé au régime CNAV alors qu'il était déficitaire c'est là que l'on peut se poser la question sur le role des syndicats qui ne voient leur représentation que chez les fonctionnaires et régimes assimilés. Alors il est grand temps de les mettre au meme régime que le privé ou la vie n'est pas non plus un long fleuve tranquille.
  • Par Gérard • Posté le 14/09/2019 à 17:54 Bonjour ! Etant moi même salarié RATP, je me permets de réagir. Tout d'abord, a ceux qui crient que les agents RATP ont trop d'avantages, je vous invite à nous rejoindre. La RATP recrute dans de nombreux domaines. Malheureusement, la RATP a beaucoup de mal à trouver des candidats... Pourquoi? Peut être parce qu'il faut travailler jour fériés, week-end, de nuit, en horaires décalés (comme beaucoup d'autres métiers qui peuvent avoir du mal à recruter)? Beaucoup d'entre vous crient au scandale. Vérifiez les informations qui vous sont offertes... Pour ne pas généraliser, je vais parler du cas que je connais : le mien. Je suis agent RATP depuis 2009. L'année d'ouverture des droits a la retraite sera 2047 (a 60 ans). L'année pour avoir acquis la totalité des droits à la retraite sera 2052 (pour ceux qui ont suivi, ça fait 65 ans). Si je pars a la retraite en 2047 (a l'ouverture de mes droits), j'aurais une retraite de 2050€ BRUT mensuels. Si je pars a la retraite en 2052 (a la date d'obtention du maximum des droits), j'aurais une retraite de 2999€ BRUT mensuels. Ces estimations de calculs le sont avec un déroulement de carrière classique (et donc, difficile d'obtenir plus, tout étant principalement verrouillé). Etant agent de maîtrise, je resterais très loin des 3700€ mensuel (que j'espère brut) annoncés dans l'article. Tout va bien. Personnellement : je suis comme vous. J'attends la fin des régimes spéciaux et la privatisation de la RATP. J'aurais juste déménagé hors Ile de France d'ici là (et quitté la RATP, qui n'aura aucun attrait vis à vis des entreprises privées). Je ne subirais donc pas les conséquences de ces actions.
  • Par Lily • Posté le 14/09/2019 à 17:37 De la même manière que BFMTV a présenté des calculs erronés sur les salaires des enseignants, vous présentez un calcul faux pour la majorité des employés RATP. Bien sûr que les cadre sup toucheront des retraites de folie, mais le gros des troupes, les conducteurs et opérateurs, en auront à tout casser la moitié. Il semble que l'objectif, encore une fois, est de monter les français les uns contre les autres. C'est sûr qu'unis, ils feraient trembler plus d'un gouvernement. Je trouve honteux cette propension des médias à soutenir une entreprise de démolition de l'image des fonctionnairesou assimilés... Mais diviser pour mieux régner, ça a toujours fonctionné. Ce qui va moins fonctionner, par contre, c'est le pays tout entier, quand en guisede professionnels, on vous collera partout des contractuels formés à la va-vite, et encore quand il y aura une formation donnée. C'est déjà le cas dans l'Education Nationale, où plus personne ne se présente au concours alors que c'est présenté comme un métier de nantis. La seule vraie question de cette démolition globale des services publics est : à qui profite le crime ?
  • Par Roby • Posté le 14/09/2019 à 17:18 Oui quand on voit départ retraite 52, 53 pension 3700 € Ça ne passe plus sur et on comprend Ces régimes payés par le privé qui lui aura 1200 € à 64 ans demain C'est le comble des retraites sncf edf ratp ect....
  • Par André SALESSE • Posté le 14/09/2019 à 16:42 Mon père retraité RATP conducteur de bus percevait environ une retraite net d’environ 1700 e (remis au taux d'aujourd'hui - carrière complète ) - Arrêtons de raconter tout et n'importe quoi
  • Par Lol • Posté le 14/09/2019 à 15:08 Scandaleux quand nous touchons sur les 25 années je touche 802 euro carsat et 205 de complementaire pour avoir travaille 44 ans toujours les efforts sur le prive il y en a marre il faut aligner tout le monde se serait plus juste et la fonction publique serait mieux considéré
  • Par WALKER62 • Posté le 14/09/2019 à 11:28 Je suis partie en retraite à 60 ans après 43 1/2 ans de cotisation j ai fait les postes travaillé le dimanche fait de nombreuses heures supplémentaires fini assimilé cadre avec aujourd'hui moin de 1900e de retraite Alors pour MOI oui il faut ramener à l équilibre les retraite quelle que soit son regime Dans le privé nous avons fait de très gros sacrifice pendant des années alors chacun son tour MOI aussi j ai fait greve pour refuser le départ à 62 ans
  • Par djeardeche • Posté le 14/09/2019 à 10:16 etonnant que seule la ratp soit vent debout contre la reforme, ils savent donc bien qu'ils sont privilégiés. la prochaine personne qui compatit. aller lui expliquer qu elle paient pour la retraite et autres avantages de ces gens là.
  • Par Manu14 • Posté le 14/09/2019 à 08:15 Je vois que nos amis les fonctionnaires, fond mine de ne pas comprendre cette article ! Ont ici d'une moyenne ou,ou peut t-on sortir de la séquence moi je ! Et voir que il y une réelle différence entre régime speciaux et régime général, ce qui ce intéressant serait d'appliquer le mode de calcul du régime général aux exemples donner sur les commentaires plus haut !
  • Par Perceval • Posté le 14/09/2019 à 07:50 Petite correction pour les 25 meilleures années dans le privé. La moyenne des 25 meileures est plafonnée selon la sécu soit environ 26000 en 1980 et 40000 en 2020 .Donc un retraité actuel du privé ne peut dépasser rarement 1350 euros net par mois pour la cnav. De plus ce montant est proratisé pour les polypensionnés. Donc grave pour ceux qui ont osé monter leur activité surtout en fin de carrière. Pour le privé un ouvrier retraité actuel c est 1200 net , cadre moyen 1800 à 2400.cadre sup rarement au-dessus de 3500. Peu pour 35 h pour les générations actuelles Ce que je souhaite c est que le calcul retraite par points soit rétroactif et que soit pris le meilleur des 2 cas. La plupart des polypensionnés seraient gagnants par normalité. En cas de caisse unique espérons que toutes les cagnottes soient bien gérées et tout ira bien. Les retraites seraient au moins egales à celles du privé...à revaloriser selon les salaires bien sûr et rétroactivement.
  • Par arambol • Posté le 14/09/2019 à 06:32 la pension indiquée de 3700€ est calculée sur une moyenne d'une activité complète à la RATP. Même ramenée à 2700 € ça fait beaucoup, j'ai 1600 € pour avoir bossé sur les autoroutes et c'était tellement dangereux, ça serait à refaire, je ferais autre chose...et la retraite est à 62 ans aujourd'hui.
  • Par Max • Posté le 14/09/2019 à 06:28 Il est inadmissible aujourd'hui de voir des écarts aussi important entre les fonctionnaires et le privé. Il faut tout mettre à plat pour plus d'égalité. Les fonctionnaires doivent l'admettre.
  • Par gege • Posté le 13/09/2019 à 23:48 A aucun moment dans les messages des anciens et actifs de la ratp qui défendent bec et ongles leur avantages il n'est fait état que leur régime est en déficit important depuis des années et que c'est l'état, c'est à dire tous les citoyens payant des impots qui paient leur retraite (comme à l'EDF ). C est scandaleux et je trouve leur silence sur ce sujet éloquent!!
  • Par Picasso1801 • Posté le 13/09/2019 à 22:37 Moi ancien cadre dans le privé je ne touche que 2400€ brut pour ma retraite.
  • Par Sportif • Posté le 13/09/2019 à 21:57 Le gouvernement a entièrement raison de supprimer les régimes spéciaux de certains salariés et de les aligner sur le régime général .Cela aurait déjà du être fait déjà depuis plusieurs années!!!. Chaque secteur d'activité a des activités pénibles !!!Alors il faut que le gouvernement résiste et supprime ces avantages aux nantis qui de surcroît se permettent avec leurs grèves de paralyser le pays tout en prenant en otage des "salariés futurs retraités "qui ne toucheront que la moitié de la retraite de ces salariés nantis !!!Stop ,stop stop à tous ces privilèges .
  • Par Herve • Posté le 13/09/2019 à 21:55 Un conducteur peut partir à 52 ans et un agent affecté aux travaux à 57 ans. Le métier d'entretien du matériel et des voies me semble plus contraignant que la conduite d'un métro. Pourquoi cette différence d'âge de départ en retraite ? Le conducteur peut travailler en horaires décalés, mais ne travaille pas la nuit car le trafic est interrompu entre minuit et 6 heures pour l'entretien des infrastructures. L'agent affecté aux travaux lui travaille la nuit.
  • Par jose louis • Posté le 13/09/2019 à 17:04 il es tout de même abberant de dire que la moyenne des retraites et de 3700 euros je suis retraite et j aimerais bien recevoir cette somme , vous les journalistes arreter de dire n importe quoi vous qui etes de vrais nantis ,demander aux personnes concerner combien on touche a la retraite en ayants travailler 30 ans en service decaler et non les 3 huits , ce qui es encore plus penible ,et tous ceux qui se plaigne viennent y faire un essai pendant un mois ensuite ils pourront parler,salut
  • Par Corbeau • Posté le 13/09/2019 à 16:39 Serieux au lieu de parler en permanence de privilèges la ratp recrute!! Donc au lieu de critiquer bêtement rejoignez nous ou êtes vous trop médiocre pour ca?
  • Par David • Posté le 13/09/2019 à 16:31 Pour tous ceux qui trouvent le régime de retraite de la RATP avantageux, allez y, entrée à la RATP, je suis sûr qu'ils embauchent. La majorité des salariés acceptent des conditions difficiles, en esperant avoir la récompense qui est au bout. Silné nouveau système proposé tient compte de la pénibilité de manière suffisamment juste, il n'y aura pas de rejet. Et n'oubliez pas non plus qu'un des points durs de cette réforme est la possibilité pour le gouvernement de réduire la valeur du point. Et la c'est tout le monde qui est concerné. Vous ne souhaitez pas vous y opposer, Ok, mais certains ont le courage et énergie pour se mobiliser contre cette non garantie de la valeur de la retraite, et cette mobilisation peut être bénéfique même pour vous au final. Alors réfléchissez un peu.
  • Par louis marcel • Posté le 13/09/2019 à 16:30 Rien sur lage de départ en retraite, sur la pension de réversion , sur les 6 derniers mois qui en principe qui ont bénéficié d'une augmentation de salaire peu de temps avant les 6 derniers mois
  • Par Lulu63 • Posté le 13/09/2019 à 16:18 Ils ont raison de défendre leurs acquis. Chacun d entre nous le ferai aussi. Regardons plutôt les retraites des ministres et des présidents. Elles sont basées sur quel temps de travail !? 6 mois ? Au minimum !!!! Et ce n'est pas 3000e qu ils touchent!!! Alors stop à cette jalousie. Nous devons nous unir pour faire front à ce gouvernement de faux culs. Un retraité qui ne gagne pas ces sommes
  • Par cerclo • Posté le 13/09/2019 à 15:48 Bonjour , je vais clairifiéer un certain nombres de chose éronnées ici et ailleurs. Je suis agent ratp depuis 1987 . Je prend ma retraite en debut 2020 pas par plaisir mais simplement parce que ma conjointe qui a subit un accident de voie publique en 2010 et qui est depuis handicapée a besoin de soins réguliers.j'ai réduit mon activité professionnelle lors de ces 10 dernieres années. Je prend donc ma retraite dans 3 mois avec 1800 euros net (et pas 3700 euros comme on peut le lire ou entendre partout ) en ayant travaillé en matin/am/nuit ...J'ai 54 ans et je ne me considère pas comme un nanti ou un privilégié n'en déplaise au coupeurs de têtes sur ce site et si ceux ci veulent ma place je leur laisse volontiers A bon entendeur
  • Par Christ p2b • Posté le 13/09/2019 à 15:40 Régimes spéciaux. Les journalistes font des raccourcis sur les explication des calculs. Fonction publique 75% du revenu brut de base sans les primes etc des 6 derniers mois et ils ne cotisent pas à une caisse retraite complémentaire. Le salarié du privé 50% des 25 meilleures années, sur tous les revenues plus la retraite complémentaire car ils y quotisent. N'oposai pas les catégories professionnelles. Qui a l'embauche c'est préoccuper de la retraite ? Tous nous découvrons ces taux quelques années avant notre départ.
  • Par parden92 • Posté le 13/09/2019 à 15:07 La grande majorité des retraités des régimes spéciaux perçoivent à peine la moitié du montant énoncé ci-dessus. Tout cela est un ramassis de mensonges orchestré (devinez par qui) pour monter le privé contre le public. Et dire qu'un tas d'andouilles marche à fond dans la combine. Je suis retraité des IEG, cadre supérieur ++ et donc représentant un faible pourcentage des salariés les mieux rémunérés, je perçois une retraite de 2783 €. Cherchez l'erreur.
  • Par ioidaniel • Posté le 13/09/2019 à 15:04 Pourquoi des grèves n ces privilégiés vont garder progressivement leurs privilèges jusqu'en 2040. C'est honteux , ils sont tous en train de nous faire croire qu'ils vont être à la diète comme tous les français, c'est hypocrite de leur part et celle du gouvernement .
  • Par bibi • Posté le 13/09/2019 à 14:36 Ces personnes de la RATP ne manquent pas d’indécence de faire grève pour incommoder des salariés qui toucherons beaucoup moins de retraite qu'eux alors qu'ils auront contribué par leurs impôts aux caisses de la RATP. Vite des rames sans conducteurs ...
  • Par Jptrok • Posté le 13/09/2019 à 12:58 C'est honteux
  • Par Bibi • Posté le 13/09/2019 à 12:57 Intéressons nous aussi aux avantages en nature sur l'acquittement des factures d'électricité payé à hauteur de 5% par les salariés EDF. Pourquoi partir à la retraite si je dois perdre le bénéfice de cet avantage ou pire partir en gardant cet avantage. Soyons sérieux et honnête dans la diffusion de l'information.
  • Par Mimi406 • Posté le 13/09/2019 à 12:44 Encore le coup du « ils ont une retraite convenable c’est pas juste »ce qui n’est pas juste ce sont les retraités trop basses du privé .L’argent il y en a pour tous ces actionnaires et fond d’investissement et que dire des retraites de nos hauts dirigeants ( pas question d’y toucher ) eux ne cotisent pas une vie par retraite ils cumulent plusieurs retraites et même un salaire ! ! !
  • Par Silvia2a • Posté le 13/09/2019 à 12:32 3700 € de retraite pour un salarié de la RATP ? C est une erreur j espère. Mon père à été conducteur de bus pendant 27 ans.Il a pris sa retraite en 1983 . Mais sa pension n était pas de 3700€. Un peu plus de 2000€ ce qui je le concède confortable. Stop au "fake news" . Ma maman salariée de la même entreprise perçoit à ce jour pension de réversion incluse : 2300€ net. Arrêtez de faire des agents de la RATP des "nantis " s il vous plait.
  • Par Marie Favre • Posté le 13/09/2019 à 12:06 Honte à tous les politiques, journalistes et syndicalistes d’avoir laisser perdurer cette profonde injustice sans en parler. Honte à M. Delevoye qui a réussi l’exploit de réfléchir 2 ans à la réforme des retraites et de pondre rapports sur rapports sans informer les citoyens de ces écarts entre les retraites du public et des régimes spéciaux et celles du privé. C’est profondément malhonnête. Ce n’est que depuis ce matin (merci aux grévistes de la RATP) que j’entends parler de ces montants astronomiques et que peut-être les Français sauront enfin où passent une grande partie de leurs impôts et la grande cause des déficits et de l’endettement du pays. Il est temps, on n’en peut plus !
  • Par Traviatavetdi • Posté le 13/09/2019 à 11:43 Pourquoi ne pas réquisitionner comme pour les militaires ou urgentistes?Pourquoi ne pas interdire les grèves tout simplement pour ces agents sous statut comme en Allemagne ou en France pour les policiers et militaires ?Sans cela, le pays sera toujours bloqué, ne pourra pas réformer et s enfoncera toujours et toujours dans la dette.
  • Par Wilemi • Posté le 13/09/2019 à 11:42 Cette article est une honte! Vous faites croire que ceux qui lutte aujourd'hui ont une pension de 3700€ C'est en fait une moyenne intégrant les cadres et cadres supérieurs! Aucuns conducteurs de métro ou bus n'a une pension pareille, c'est de la désinformation !
  • Par Fab • Posté le 13/09/2019 à 11:39 Je suis retraité ratp roulant et je suis loin d avoir 3700 de pension pour une carrière de 30 année....
  • Par Goldorak • Posté le 13/09/2019 à 11:31 Arrêtez de dire n'importe quoi,sur quel critère vous décidez de calculer la retraite d'un agent RATP ou autre,moi je suis retraité depuis 4 ans et ma pension est de 2195,51€ brut alors basta, même un conducteur en fin de carrière ne perçoit pas les 3700€ brut que vous décrivez plus haut,je ne sais comment vous faites vos calculs mais c'est archi faux,concentrez-vous plutôt sur ceux de l'assemblé nationale,députés sénateurs et autres planqués de la République et arrêtez de taper toujours sur la RATP et SNCF vous ne savez faire que ça.
  • Par Calusa Neal • Posté le 13/09/2019 à 11:08 La collectivité paie le déséquilibre abyssal et en plus ils font grève. Honteux...vivement la retraite à points et la suppression de ce régime de retraite et de tous les autres.
  • Par pierre sion • Posté le 13/09/2019 à 11:05 L'IFRAP devrait faire une comparaison des retraites RATP avec les maigres retraites des agriculteurs en signalant quelques statistiques : pénibilité, nombres d'heures de travail, suicides, travail le dimanche et jours fériés.... Le gouvernement a un devoir d'explication. Il n'y a plus d'argent dans les caisse de l'Etat et il y a un problème de simple équité dans les moments difficiles que nous traversons. Le niveau intellectuel à la GGT est relativement bas et ce sera difficile de faire comprendre des choses simples. Le "chacun pur soi" va voler en éclat avec le prochain effondrement qui ne saurait trop tarder .... P.S. Cordialement, vous faites du bon travail !
  • Par Jacques Roussel • Posté le 13/09/2019 à 11:01 Liberté, égalité, fraternité est vide de sens. Ce sont encore les plus démunis, ceux-ci qui n'ont pas de pouvoir de nuisance qui paieront pour les privilégiés. De surcroît ces grèves sont soutenues par les médias qui font passer ces nantis pour des victimes.
  • Par Laerte44 • Posté le 13/09/2019 à 10:54 La billetterie de la RATP ne représente que 52,2% de ses recettes. Les contribuables de toute la France payent le reste... Double peine, pauvre provincial, quand je vais à Paris ( pas souvent ) je paye "plein pot" bus et métro... Triple peine, les agents de RATP ( dont le travail est si pénible ) bénéficie d'un régime de retraite TRES LARGEMENT déficitaire... Etonnez-vous qu'il y ait des listes d'attente pour y entrer... et que les services hospitaliers aient du mal à recruter ! Je soutiens sans réserve la réforme qui amènera la suppression de ces privilièges dignes de l'Ancien Régime ( avant 1789 )
  • Par Marc • Posté le 13/09/2019 à 10:46 Désinformations habituelles de votre fondation qui ne sert qu'aux quelques financiers qui vous payent à détruire le vivre ensemble ! Vous êtes pitoyable !
  • Par ARTI - CHAUD • Posté le 13/09/2019 à 10:41 Dénoncer les abus de QQ uns, de QQ corporations et syndicats, de groupes de pression dont l'intérêt politique donc financier, ou le contraire, ne cesse de croître ne suffit plus car, ces gens là possèdent le pouvoir absolu, dictatorial sur tous les leviers de la société et surtout, croissant, capital, c'est le cas de le dire, sur les esprits, lavés, délavés. Simple interrogation désabusée diriez-vous, mais...comment dire, sans dire, comment faire sans faire, comment agir avec des mots pour enrayer la décadence qui offre à tant de personnes tant de petits et grands privilèges...? Écrivez-moi si vous avez la réponse, si vous le pouvez, si vous l'osez...mais, il n'y a plus de héros depuis longtemps et Zorro est en surpoids depuis belle lurette! Conclusion RATP, c'est bien entendu un scandale , mais sacrément bien entretenu et organisé depuis la guerre, par ceux-là mêmes qui gueulent au charron contre les inégalités depuis la même période; tremplin magistral de tant de gros malins!!
  • Par Jr • Posté le 13/09/2019 à 10:37 Ces gens là ont le beurre , l'argent du beurre , et la crémière.... Je comprends leur attachement indéfectible à la situation actuelle. Mais l'Etat n'a pas à subventionner un tel régime. Cette subvention doit disparaître par étapes. Les infirmiers, par ex , seront bien contents de récupérer cet argent
  • Par Mozart • Posté le 13/09/2019 à 10:30 Je suis révoltée , 3700 euros de retraite pour un agent de la RATP pour ma part professeur dans le privé ,certifiée en fin de carrière , professeure de Lycée avec préparation des élèves au bac , plus de 45 heures de travail par semaine : 2400 euros. ,Et que l'on ne me rétorque pas vous avez les vacances : je les passais à corriger ou à préparer les cours de l'année suivante Ma retraite n'a été calculée que sur les 25 meilleures années et avec les maternités , les mi-temps non voulus parfois mais incontournables du fait de mutations de mon conjoint je me retrouve avec 1600 euros de retraite . Où est la logique ????De plus départ à la retraite à 56 ans ,pour ces personnes . Certains régimes spéciaux ont déjà subi la réforme depuis quelques années mais ne peuvent comme les routiers ou les agents de la RATP prendre le pays en otage et le paralyser .Tout travail a sa part de pénibilité et je ne pense pas que le travail des agents de la RATP soit comparable à celui des mineurs de fond bien qu'ils se plaignent de mal respirer et de travailler dans l'obscurité ...Ce pays marche sur la "tête" et il faut chercher les nantis là où ils sont et ne pas toujours incriminer les mêmes ….
  • Par Joelle • Posté le 13/09/2019 à 10:27 C’est une honte! Ils veulent faire grève, laissons les faire grève mais ne les payons pas! Qu’ils touchent en moyenne 3706€ de retraite , soit, mais qu’elle soit auto financée! Il n’est plus question que ce soit les français qui se serrent la ceinture pour leur faire une retraite dorée à 56 ans de surcroit
  • Par Pierre Berger • Posté le 13/09/2019 à 10:09 des privilégiés qui défendent leurs privilèges comme la noblesse sous la royauté
  • Par ioidaniel • Posté le 13/09/2019 à 10:03 Une injustice écœurante des retraites de certains régimes spéciaux par rapport aux regimes du privé. Cela doit cesser. Pour passer pour le privé des 10 dernières années aux 25 dernières années , ça s'est fait très rapidement sans problème pour BALLADUR , nous pouvons dire la même chose pour le blocage du point agirc arrco. C'est une honte.
  • Par nitram • Posté le 13/09/2019 à 09:31 Ces histoires de regimes speciaux ressemblent aux privileges d'antant on a coupé des tetes pour cela...... En france comme dans beaucoup de pays, on exagere sur tout ce qui est profits egoistes et avantages des que la situatiuon le permet...... Entre le social qui est distribué sans compter et peu controlé et ces situations de profits pour d'autres, nous ne sommes pas prets d'avoir un équilibre correct entre les populations...... car qui paye ?????????
  • Par Jojo • Posté le 13/09/2019 à 09:23 Dégueulasse pour les contribuables du privé !
  • Par Paul • Posté le 13/09/2019 à 08:56 ils ne défendent pas les avantages acquis, ils défendent leurs privilèges, acquis le pistolet sur la tempe d'un état qui se met à plat ventre devant cette minorité qui a un pouvoir de nuisance infini à quand une réglementation du droit de grève pour toute entreprise publique ou privée en situation de monopole ?
  • Par Patoche • Posté le 13/09/2019 à 08:54 Ces chiffres sur la retraite à la RATP sont édifiants. Seront ils repris assez largement par tous les média pour que la majorité des français en prenne conscience ? Et non pas des interviews complaisantes sur un pseudo acquis social payé par la collectivité qui bénéficie à quelques uns.
  • Par Bonneau • Posté le 13/09/2019 à 08:40 Une honte trop de différence entre privée et la ratp et sncf nous les 25 meilleurs années diviser par deux. Et 62 ans honteux
  • Par Bern49 • Posté le 13/09/2019 à 08:27 Je comprend la grève RATP de ce vendredi 13. Ces agents ont des avantages tellement exorbitants qu'ils ont beaucoup à perdre. Le régime par point proposé est là solution la plus juste, reste à l'adapter a la pénibilité, exemple, prime pour travail de nuit donnant droit à des points supplementaires. En tout cas, exit les amendements à ces régimes spéciaux qui coûtent une fortune.
  • Par Dood • Posté le 13/09/2019 à 08:15 On comprend mieux la mobilisation d'aujourd'hui contre toute réforme de ce dispositif ultra avantageux. Moi aussi j'aimerai disposer d'un tel régime qui repose sur les autres. Vivement un peu d'égalité.
  • Par walk38 • Posté le 13/09/2019 à 08:08 Comment voulez vous respecter la grève des agents de la RATP lorsqu'on voit ces différences de retraites.....C'est une honte pour les politiques qui ont validés au fil des ans cette gabgie des comptes publics et cédés au chantage des salariés du public. J'ai envie de quitter la france quand on voit le chantage et la pression de tout ces fonctionnaires qui bloquent le pays. Pauvre de nous, vivement une dictature pour mettre au pas tous les français contestataires (fonctionnaires, gilets jaunes, chomeurs professionnels )qui pénalisent notre pays.
  • Par Bernard • Posté le 13/09/2019 à 08:05 Les avantages acquis revendiqués par les roulants de la RATP ne doivent pas faire oublier les missions que cet organisme a ratées. L'essentiel du métro parisien a été fait entre 1900 et 1920 (1930 pour la ligne 12), c'est à dire avec des créations de lignes par des sociétés privées. En 1921, avec la création de la CMP qui sera plus tard la RATP, l'investissement s'arrête. Le métro s'est plus développé en trente années d'initiative privée qu'en 90 années de monopole de la CMP/RATP. Mais pendant ces 90 années, l'agglomération parisienne, elle, se développait, et elle le faisait sans le métro. L'objectif de Fulgence Bienvennüe était que 80% de la population de l'agglomération ait une station à moins de 300 mètres de son domicile. En 1920, cet objectif était en vue. Aujourd'hui, c'est la proportion inverse. Moins de 20% de la population de l'agglomération parisienne a une station (métro ou RER) à moins de 300 mètres de son domicile. Tout se passe comme si, une fois que l'organisme a obtenu son monopole, il s'est entièrement concentré sur l'exploitation de cet acquis au détriment du développement de son réseau qui n'a, ainsi, pas su accompagner le développement de l'agglomération. Au lieu de dégager des capacités d'autofinancement pour assurer le développement du service public au rythme du développement urbain, ils se sont partagés les marges pour s'octroyer des privilèges. Le prix que les Parisiens ont payé pour ces avantages acquis revendiqués aujourd'hui est l'indigence insigne de leur infrastructure ferroviaire de banlieue.
  • Par Kerama • Posté le 13/09/2019 à 07:44 Convergence obligatoire de droits égaux des citoyens par rapport au travail.
  • Par napoleon_solo • Posté le 13/09/2019 à 07:43 Les régimes spéciaux n'ont d’exceptionnels que la lutte qu'il a fallu mener pour les obtenir. Ce ne sont pas des privilégiés et ils dépendent d'un deal fait avec l'état. A l'instar des fonctionnaires, les agents acceptent une paie assez faible tout le long de leurs carrière pour recevoir leur retraite : en cassant ce deal l'état triche sur ses engagements et ne trouve qu'à dire que ces régimes ne seront plus utiles. Avez-vous entendu parlé d'une substantielle augmentation des salaires dans ces catégories de travailleurs?
  • Par Picha • Posté le 12/09/2019 à 22:58 Retraité, matraqué par la CSG, entre 2008 et 2018 j'ai perdu 80% d'un mois de retraite sur mon revenu fiscal comparé à l'inflation !!!! Je suis d'accord pour un régime de répartition si tout le monde est logé à la même enseigne, mais là, le régime général, l'Etat (donc nos impots) bouchent le trou de gens qui travaillent beaucoup moins. Ces "régimes spéciaux " ont acquis ces droits un peu par leur pouvoir de nuisance et le droit de grève sur-utilisé par les syndicats. Et je ne suis plus d'accord !!!!
  • Par Bruno • Posté le 12/09/2019 à 20:42 Médecin généraliste en province en pleine activité depuis 39 ans , je prend ma retraite après le vie très intense que nous connaissons tous. Ma retraite est de 3100 € par mois. Raz le bol des privilèges exorbitants de ces nantis qui prennent la population en otage sans aucun complexe ni aucune pudeur.
  • Par Daniel COMBE • Posté le 12/09/2019 à 19:58 On attend toujours un président de la République courageux pour arrêter ce scandale qui coûte cher à toutes les Françaises et tous les Français. Ce ne sera vraisemblablement pas Mr Macron !
  • Par micbath • Posté le 12/09/2019 à 19:54 La grève de ce vendredi 13 sept. à la RATP: certains s'accrochent à leurs privilèges, tant pis si c'est l'Etat qui paye. L'argent de l'Etat, c'est celui des contribuables, dont nous faisons partie.
  • Par Phildebar • Posté le 12/09/2019 à 19:01 Les agents grévistes de la RATP seraient-ils incultes ? Il faut leur rappeler que les privilèges ont été abolis il y a des siècles ...
  • Par François Delaunay • Posté le 12/09/2019 à 18:57 Bonjour, le personnel RATP peut pleurer sur son régime spécial, mais il est anormalement avantageux. Déjà qu'il est financé à 50% par l'impôt des Français, percevoir globalement 50% de plus en retraite moyenne quand il est cotisé 5% de plus, ce n'est plus un avantage, c'est un privilège. Il serait temps que le politique présente l'ardoise à ces gens pour qu'ils comprennent peut-être. La gabegie continue, il va bien falloir percer l'abcès des régimes spéciaux qui sont en partie responsables du fiasco économique des systèmes de retraite. Plus que jamais, tout cela doit changer.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.