Europe et international

Dépenses de santé : France versus Allemagne

15 avril 2020 • Sandrine Gorreri

shutterstock_790303066.jpg

Dans le contexte de la crise du covid 19, nous avons voulu comparer les caractéristiques des systèmes de santé français et allemand pour affronter l’urgence sanitaire. La France apparaît comme un système hospitalo-centré. Les dépenses hospitalières s’établissent à 84,4 milliards, soit 15 milliards d’euros de plus qu'en Allemagne à population comparable. Les dépenses en médecine de ville et en prévention sont moins développées qu’en Allemagne. Les dépenses d’administration y sont au contraire plus élevées. 

L’Allemagne dépense avec la France la part du PIB la plus élevée pour sa santé (Eurostat) : 11,2% pour l’Allemagne et 11,3% pour la France. C’est nettement plus que la moyenne européenne (9,8%). Rapporté en euros par habitant, la dépense de santé en France est de 3.883 euros en 2017 et de 4.459 euros en Allemagne. Elle est de 3.626 euros en France en parité de pouvoir d’achat et de 4.200 euros en Allemagne. Quels sont les grands postes de dépenses en santé dans les deux pays ?

Attention, cet ensemble est un peu plus large que le concept utilisé en France de consommation de soins et de biens médicaux (CSBM) qui est plus proche des 203 milliards d’euros pour la France. C’est notamment l’ensemble que l’on retrouve dans les comptes nationaux de la santé. La classification d’Eurostat (« dépenses courantes de santé ») est plus large, outre la CSBM elle inclut les dépenses de prévention, les dépenses de gestion administrative du système, et les dépenses sociales qui s’apparentent au système de santé. Pour la France cela correspond à une dépense de 260 milliards d’euros.

 

Dépense de santé en euros par habitant (Eurostat, 2017)

L’hôpital est dans les deux pays le premier poste de dépenses

Si l'on se rapporte à la classification par fonction des dépenses de santé, les dépenses de soins hospitaliers (inpatient care) sont les suivantes (2017) :

En Mds euros

Inpatient care

Day care

Total

En part des dépenses de santé

Allemagne

97,7

3,5

101,2

27,5%

France

71,5

10,6

82,1

31,6%

Si l'on rapporte le chiffre allemand à la population française, les dépenses hospitalières sont de 81,8 milliards d’euros soit à peu près équivalentes à celles de la France. Toutefois cette classification d’Eurostat détaille les dépenses de santé par mission de santé.

Mais, il existe une autre classification des dépenses de santé, par prestataire cette fois. Les résultats ne sont pas très différents pour l’Allemagne, ils diffèrent en revanche pour la France :

En Mds euros

Hospitals

En part des dépenses de santé

Allemagne

104,4

28,3%

France

99,4

38,3%

Si l'on rapporte le chiffre allemand à la population française, les dépenses hospitalières s’établissent à 84,4 milliards à comparer aux 99,4 milliards dépensés en France, soit 15 milliards d’euros de plus. Pour être tout à fait complet, exprimés en euros par habitant les dépenses hospitalières sont en France de 1.487 euros contre 1.264 euros en Allemagne.

C’est plutôt cette acception que semble retenir la Drees dans les statistiques des comptes nationaux de la santé :

En Mds €

2013

2014

2015

2016

2017

2018

Soins hospitaliers

86,7

89,1

90,4

92,3

93,8

94,5

Secteur public

66,8

68,6

69,8

71,2

72,4

73

Secteur privé

19,9

20,5

20,6

21,1

21,4

21,5

 
Situation du système de santé hospitalier
 

 

Nombre de lits pour 100 000 hab

Dont lits de soins intensifs

/100 000 hab

Dont  lits publics

/100 000 hab

Dont lits privés et non-profit

/100 000 hab

Personnel hospitalier ETP

/100 000 hab

Médecins hospitaliers ETP/ 100 000 hab

Allemagne

800

600

326

475

1213

205

France

598

300

368

230

1750

196

Deuxième poste important, la médecine de ville

Là encore il y a deux façons de l’approcher dans les comptes d’Eurostat, par but des activités de soins ou par prestataires :

En Mds euros

Outpatient care

Home care

Total

En part des dépenses de santé

Allemagne

80,1

2,1

82,2

22,2%

France

46,9

9,6

56,5

21,8%

Si on calcule la médecine de ville par fournisseur de soins, les chiffres sont très différents pour l’Allemagne, moins pour la France :

En Mds euros

Providers of ambulatory health care

En part des dépenses de santé

Allemagne

115

31,2%

France

57,7

22,25%

Rapportés à la population française, les chiffres de la médecine de ville allemands sont de 66,5 ou 92,9 milliards d’euros selon la méthodologie retenue, mais très supérieurs en tout cas à la dépense de médecine de ville française.

Attention : l’indicateur ONDAM « dépenses soins de ville » (environ 90 milliards d’€) est un peu différent dans sa définition puisqu’il prend en compte l'activité des professionnels de santé libéraux (médecins généralistes, spécialistes, auxiliaires médicaux). S'y ajoutent la consommation de médicaments, d'actes de biologie, de biens médicaux, de frais de transport, la prescription d'indemnités journalières ainsi que les soins effectués dans les centres de santé.

Situation du système de santé de ville

 

Médecins généralistes pour 100 000 hab

Infirmières pour 100 000 hab

Allemagne

98

1626

France

75

1021

Et les médicaments ?

Les dépenses en médicaments prescrits sont de 46,3 milliards en Allemagne et de 29,3 milliards en France, auxquels s’ajoutent les médicaments vendus en vente libre : 5,5 milliards en Allemagne et 3,2 milliards en France.

En Mds euros

Prescribed medecines

Over the counter medecines

Pharmaceuticals and other non durable medical goods

Allemagne

46,3

5,5

51,8

France

29,3

3,2

34,4

En parts des dépenses de santé

Allemagne

12,5%

1,5%

14%

France

11,3%

1,2 %

13,5%

Rapportés à la population française, les chiffres des produits pharmaceutiques et autres biens médicaux sont de 41,9 milliards d’euros pour l’Allemagne soit 7 milliards de plus qu’en France. Exprimés en euros par habitant les dépenses de médicaments sont de 627 euros en Allemagne et de 514 euros en France.

On retrouve pour la médecine de ville et les médicaments les ordres de grandeur retenus dans les comptes nationaux de la santé :

Type de soin

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

Soins ambulatoires

97,2

98,6

101,1

102,5

104,8

106,7

109,0

Soins de ville

47,1

48,3

49,4

50,5

52,1

53,5

55,0

   médecins et sages-femmes (2)

19,0

19,3

19,7

20,1

20,6

21,1

21,1

   auxiliaires médicaux

12,3

13,1

13,8

14,4

15,0

15,5

16,1

   dentistes

10,5

10,6

10,6

10,8

11,1

11,3

11,4

   analyses de laboratoires

4,3

4,3

4,3

4,3

4,4

4,5

4,4

   cures thermales

0,4

0,4

0,4

0,4

0,4

0,4

0,4

Médicaments

33,0

32,4

33,2

32,7

32,7

32,8

32,7

Transports sanitaires

4,1

4,3

4,4

4,6

4,8

5,0

5,1

Source DREES Comptes nationaux de la santé

Les autres dépenses du système de santé

Dernier point important : les dépenses de prévention. Elles représentent 3% du total des dépenses en Allemagne contre 2% en France (3,1 % de moyenne pour l'UE). Exprimés en euros (à parité de pouvoir d’achat) par habitant les dépenses de prévention représentent 132 euros en Allemagne et seulement 72 euros en France.

Autre sujet d’importance : les dépenses administratives. Elles représentent 17 milliards en Allemagne et 14,7 milliards en France, soit respectivement 4,6% et 5,6 % des dépenses totales de santé (environ 1/2 pt de PIB dans les deux pays). La différence est d’importance : en Allemagne, les assureurs qui peuvent être des caisses d’assurance maladie sont en concurrence pour la couverture au premier euro de leurs affiliés.

COMPARAISON DES DEPENSES DE SANTE FRANCE / ALLEMAGNE

Chiffres 2017

en Allemagne

en France

Chiffre allemand rapporté à population égale à la France

Différence Fr/All (dépense allemande rapportée à la population française)

Dépenses de santé courantes en % de PIB

11,2

11,3

   

Dépenses de santé courantes milliards d'euros

369

260

298,3

L’Allemagne dépense 38,3 milliards de plus

Dépenses de santé en euros par habitant

4459

3883

   

Dépenses administratives de Sécurité sociale et d'assurances privées Mds

17,2

14,7

13,9

L’Allemagne dépense 0,8 md de moins

Dépenses de santé consacrées à l'hôpital en % du PIB

3,2

4,3

2,6

L’Allemagne dépense -1,7 point de PIB de moins

Dépenses hospitalières Mds euros

104,4

99,4

84,4

L’Allemagne dépense 15 milliards de moins

Dépenses hospitalières en euros par habitant

1264

1487

   

Dépenses de transport sanitaire en Mds euros

6,55

5

5,3

L’Allemagne dépense 0,3 Mds de plus

Prévention en Mds euros

10,9

4,8

8,8

L’Allemagne dépense 4 Mds de plus

Produits pharmaceutiques en Mds euros

51,8

34,4

41,9

L’Allemagne dépense 7,5 Mds de plus

Médecine de ville en Mds euros

115

57,8

93,0

L’Allemagne dépense de plus de 35,2 Mds

Commentaires

  • Par gautier Jean-paul • Posté le 17/04/2020 à 16:59 Cette étude fort intéressante mérite une remarque : Dans l'étude des dépenses en médicaments (qui sont supérieures en Allemagne) on devrait tenir compte du prix des médicaments qui sont probablement différents en France et en Allemagne. Puisque chaque pays négocie les prix pour son propre compte. En France les dépenses d'hospitalisation (nettement supérieure par rapport à l'Allemagne) sont réalisées sur la base de financement différent entre le secteur public et le secteur privé. Il est vraisemblable que si le financement des hôpitaux se faisait sur la base des tarifs qui sont pratiqués dans le privé, en incluant les honoraires, les dépenses d'hospitalisation ainsi constatées seraient nettement minorées. La fondation IFRAP dispose sûrement des moyens de faire une analyse comparative des coûts des soins entre l'hospitalisation publique et l'hospitalisation privée. Je sais par expérience que les établissements publics qui réclament toujours plus de moyens, sont largement plus dotés que les établissements privés. Et cela sans véritable justification. Il serait intéressant aussi de s'intéresser aux « dépassements d'honoraires » pratiqués dans l'un et l'autre secteur.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.