Emploi et politiques sociales

Evaluation du coût du revenu d'existence pour les jeunes : entre 2,6 et 36,6 milliards

05 octobre 2021 • Samuel-Frédéric Servière

shutterstock_2032125935.jpg

Le revenu d'existence pour les jeunes vient d’être testé en Haute-Garonne à l’initiative du conseil départemental et sans concertation avec les pouvoirs publics centraux. Nous testons plusieurs hypothèses d’extension du dispositif destiné à un public de 18-25 ans, selon leur éloignement de l’emploi et un non cumul avec des dispositifs de minima sociaux ou de transferts sociaux existants. Nous estimons la situation des 18-25 ans selon la répartition suivante :

Sources : INSEE et calculs de la Fondation iFRAP, 28 septembre 2021[1]. Population au 1er janvier 2020, répartition des jeunes 2019 (dernier millésime disponible). Note de lecture : si le revenu d’existence (ou universel) était appliqué à l’ensemble de la population des 18/25 ans, sans distinction et sans condition de ressources, il concernerait 6,1 millions de bénéficiaires (500 euros/mois) pour un coût budgétaire total de 36,64 milliards d’euros.

Nous avons chiffré les hypothèses suivantes (sans s’intéresser à la mise en place d’une imputabilité sur les aides existantes, qui pourrait en limiter le coût financier, mais qui supposerait que l’on connaisse avec précision les cumuls d’aides existantes sur chaque tranche de cette population), exprimées en coût brut :

  • Toute la population des 18-25 ans couvertes, sans condition de situation ou de revenus : 36,64 milliards d’euros.
  • Toute la population des 18-25 ans qui n’est pas en emploi : 20,48 milliards d’euros
  • Toute la population hors formation et emploi, mais y compris en études initiales : 18,13 milliards d’euros
  • Toute la population considérée comme NEET (ni en emploi, ni en étude, ni en formation) : 5,79 milliards d’euros
  • Toute la population considérée comme NEET, mais hors chômeurs (déjà pris en charge par l’assurance-chômage), soit 2,58 milliards d’euros.

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.