État et collectivités

Covid-19 : décélération de l'épidémie en vue

19 novembre 2020 • François Saint-Cast

shutterstock_280104965.jpg

Les données du nombre d’hospitalisation sont disponibles sur le site Open data. Gouv. Le point fait ici regroupe les données France entière du 18 mars septembre au 18 novembre. Nous comparons ensuite ces données avec celles des épisodes grippaux de 2012 à 2017. Les données montrent clairement une décélération de l'épidémie.

Figure 1:  Hospitalisations et réanimation du 18/03/2020 au 18/11/2020.

Source : données hospitalières-Covid 19, data.gouv et calculs iFRAP

Figure 2 : Hospitalisations et réanimations épisodes grippaux de 2012 à 2017.

 

Source : Santé Publique France Etudes et Enquêtes mars 2019

Tableau 1 : Données récapitulatives grippes COVID 19

 

2012-2013

2013-2014

2014-2015

2015-2016

2016-2017

le 10/11/2020

sources virales

B-Yamagata

AH1N1-H3N2

A(H36N2)

B-Victoria

A(H3N2)

SARS-CoV-2

Nombre hospitalisations

13 745

8 101

22 285

17 759

29 365

31 505

Taux incidence des hospitalisations /100000 habitants

21,5

12,7

34,8

27,7

45,9

46,98

Soins critiques (réanimations, soins intensifs...)

1 399

1 099

2 465

1 897

2 307

4 750

Soins critiques en %

10,2%

13,6%

11,1%

10,7%

7,9%

15,1%

durée en jours de l'épidémie

91

49

91

91

91

1***

Nombre hospitalisations /jour

151

165

245

195

323

31505

hospitalisation maximum/semaine*

1600

1000

3500

2000

4300

31544

taux incidence maximum /s

2,5

1,6

5,5

3,1

6,7

47,0

taux occupation lits mco**/s

0,8%

0,5%

1,7%

1,0%

2,1%

15,5%

*Pour COVID du 10 au 16 mars 2020  ** médecine chirurgie obstétrique odontologie, *** Nous avons pris 1 seul jour de Covid 19 afin de bien montrer son impact par rapport aux effets des autres souches virales prises sur une période beaucoup plus longue.

Tableau 2 : Evaluation du nombre de lits en réanimation et soins intensifs

 

Lits de réanimation (adultes et enfants)

Lits de soins intensifs           (USIC, UNV et autres)

 

2018

2018

France entière

5 432

5 832

France métropolitaine

5 290

5 686

Source DREES

Le simple examen des chiffres montre que la crise sanitaire actuelle est sans commune mesure avec les épisodes grippaux de ces dernières années. Le 10 novembre nous avions plus de personnes hospitalisées et en réanimation que les cumuls des plus durables et sévères épisodes grippaux.

Le nombre de décès est très important comme on peut le voir sur le graphique suivant.

Figure 3 : cumuls des décès à l’hôpital en EHPAD et EMS. 

Source : Données relatives à l’épidémie de COVID-19 en France

Figure 4 : décès quotidiens moyenne hebdomadaire à partir de la semaine du dimanche 7/03 au samedi 14/11/2020 (semaine 11-semaine 46)

On note que jusqu’à présent les décès hebdomadaires sont moins nombreux qu’en avril. On constate cependant une surmortalité par rapport à la moyenne des décès quotidiens calculés par l’écart entre les données 2020 et la moyenne (2019-2018)

Figure 5 : Ecarts des décès quotidiens toutes causes confondu 2020 et moyenne (2019-2018).

La décélération de l'épidémie a commencé

La progression des courbes montre une décélération des hospitalisations.

Figure 6 : Taux de croissance des hospitalisations et réanimations

Depuis le maximum du 28 octobre, la croissance des hospitalisations a baissé de plus 0.3 points de pourcentage par jour.

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.