Fonction publique et administration

Réintroduire le principe de jours de carence dans le public

03 mars 2014 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton13952.jpg

39 jours d'absence par agent et par an, toutes causes confondues, pour Montpellier : c'est le record du palmarès de l'absentéisme établi par la Fondation iFrap sur les 30 plus grandes villes, avec un taux moyen d'absentéisme de 11,8 %. Cet indicateur, symptomatique de la gestion du personnel dans les collectivités locales, où les contrôles des arrêts maladie sont rares et l'indemnisation des jours d'absence généreuse, est systématiquement examiné lors des audits des chambres régionales des comptes. L'introduction du jour de carence avait constitué une amélioration en agissant sur les petites absences répétitives. Sa suppression ne va ni dans le sens d'une réduction de l'absentéisme ni dans celui d'une économie sur les dépenses de personnel. Réintroduire le principe de jours de carence avec éventuellement un maximum de six jours de carence par an pris en charge (hors primes) permettrait de faire baisser le taux d'absentéisme des communes. À la clé, rien que pour les communes, ce sont 2 milliards d'euros d'économies.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.