Fonction publique et administration

Création d'un office parlementaire d'évaluation des politiques publiques

Le débat se poursuit cette semaine à l'Assemblée

07 juillet 2008 • Agnès Verdier-Molinié

arton413.jpg

Une discussion passionnante de 45 minutes à 2 heures du matin fin mai à l'Assemblée nationale suivie d'une discussion non moins intéressante le 23 juin à 1 heure du matin au Sénat ont mis une fois encore en lumière l'impuissance du Parlement sur l'évaluation des politiques publiques.

Didier Migaud, président de la commission des Finances de l'Assemblée, l'a dit cette nuit-là : « nous n'avons pas de culture du contrôle et de l'évaluation ; nous n'avons qu'une culture de la soumission et de la démission permanentes ».

Malgré les résistances, Louis Giscard d'Estaing, député du Puy-de-Dôme, vice-président de la commission des Finances, dépose cette semaine à nouveau en deuxième lecture à l'Assemblée nationale son amendement visant à introduire dans la Constitution le principe de doter le Parlement d'un office parlementaire d'évaluation et de contrôle des politiques publiques. Pour que cet office se crée, le débat doit continuer.

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.