Éducation et culture

Fric-frac chez les FRAC

20 mai 2013 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Le journal Le Monde cite l'étude de la Fondation iFRAP sur les collections publiques d'art contemporain, et notamment les FRAC.

« Les 23 fonds régionaux d'art contemporain ou FRAC, créés par Jack Lang, dépensent-ils inconsidérément l'argent public ? Doivent-ils vendre des œuvres acquises pour renflouer leurs caisses ? C'est ce qu'affirme la [*Fondation iFRAP*] (Institut français pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques, un think tank libéral) dans une étude publiée début mai. Selon celle-ci, les FRAC ont acquis toutes ces années 146.000 œuvres, parmi lesquelles des dizaines de milliers ne sont jamais montrées au public.

Cette politique d'accumulation se double d'un succès public « très modeste », puisque la fréquentation moyenne par FRAC oscille entre 14.000 et 29.000 visiteurs par an de 2007 à 2013. L'étude propose ni plus ni moins que de « cesser toute subvention », « supprimer le 1% artistique » et « revendre les œuvres non exposées ». »

Lire la suite