Retraite

Retraites : supprimer les catégories actives

04 mars 2014 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton13964.jpg

57 ans, c'est l'âge moyen de départ à la retraite pour les catégories actives de la fonction publique contre plus de 61 ans pour les salariés du privé. Le dernier rapport sur les pensions publiques indique que ce régime concerne en 2012 27 000 départs à la retraite, dont 27 % d'agents de la fonction publique d'État, 6 % de la territoriale et 63 % du secteur hospitalier public. Et encore, la suppression par extinction des corps des instituteurs (1989), des anciens agents de La Poste (2000) ou celui des infirmiers (2010) contribue à baisser le flux de ces retraités de façon très progressive. Autre élément important, pour la moitié des retraités bénéficiaires de ce régime les montants moyens de pensions sont supérieurs à ceux des agents relevant de la catégorie sédentaire. Des retraites supérieures et versées plus longtemps, ce qui explique qu'au total les fonctionnaires représentent 16,5 % des retraités et plus de 25 % des pensions versées ; et le déficit des retraites publiques, plus de 7 milliards par an. La Fondation iFrap a calculé que la suppression du dispositif « catégorie active » permettrait d'économiser 3,2 milliards d'euros à l'horizon 2020.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.