Emploi et politiques sociales

SNCF : de pire en pire

31 décembre 2008 : Compte tenu du nombre élevé d'agents s'étant déclarés malades, un service partiellement allégé sera mis en place sur la ligne H

02 janvier 2009 • Philippe François

emploi_politiquessociales.jpg

A la SNCF, le rituel des grèves semestrielles a été respecté. Deux fois par an, au passage aux horaires d'été et d'hiver, il y a toujours au moins une catégorie de syndicats de cheminots pour estimer que « les horaires précédents, c'était mieux » et se mettre en grève. A l'automne 2008, les perturbations ont été sévères dans les Transports Régionaux (TER) notamment en Ile-de-France, Languedoc Roussillon et Provence Alpes Côte d'Azur.

En grève, pour ne pas travailler pendant les fêtes

Cette année, ces grèves se sont curieusement prolongées pendant les fêtes de fin d'année. D'après la presse, une proportion significative des salariés de la SNCF qui devaient travailler pendant les fêtes se seraient mis en grève ... pour pouvoir rester chez eux pendant cette période.

GIF - 171.7 ko
Info Trafic !
Le document présenté par la SNCF indique :
"... Compte tenu du nombre élevé d'agents s'étant déclaré malades ..."

Malades, pour ne pas travailler pendant les fêtes

On avait du mal à le croire, mais le document joint de la SNCF remis aux passagers de la Gare du Nord va encore plus loin : des cheminots se seraient fait porter malades… sans doute pour passer les fêtes en famille. Si les statistiques le confirment, cette manœuvre est proche du sabotage.

Note : en cas de maladie, les salariés de la SNCF ne sont pas soumis à un délai de carence de 3 jours comme dans le privé, ni aux contrôles de l'Assurance Maladie.

S'ils n'aiment pas leur métier, qu'ils en changent !

Face aux blocages des syndicats, les dirigeants du Fret SNCF, Guillaume Pepy et Pierre Blayau, avaient déjà exprimé leur découragement et leur décision de développer le Fret ferroviaire dans des filiales privées. Jean-Pierre Ferrandou, Directeur National des TER, a déclaré à la télévision qu'il voulait des cheminots qui aiment leur métier, que le contrat des conducteurs de trains constitue un paquet global avec des avantages et des inconvénients, et, en bref, que s'ils ne sont pas satisfaits par ce métier, qu'ils en changent.

Ces réactions montrent l'exaspération des dirigeants de la SNCF et que leur recul (et celui du gouvernement) sur le Fret n'aura fait qu'encourager les revendications des extrémistes. Les intéressés se rendent-ils compte que pour la SNCF, donc pour eux-mêmes, leur attitude est suicidaire : en 2010, les trains internationaux et les TER seront ouverts à la concurrence, en 2012 les trains nationaux aussi.

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.