Emploi et politiques sociales

Emploi/Chômage : quelle définition ?

Pour comprendre les chiffres sur l'emploi

20 septembre 2011 • un chercheur de la Fondation iFRAP

arton12295.jpg

Chaque mois, l'INSEE publie les chiffres de l'emploi français en présentant le nombre de création / destruction d'emplois par rapport à la période précédente, l'évolution du nombre de chômeurs, du taux de chômage… La compréhension de ces chiffres n'est pas forcément évidente. En effet, si nous prenons comme exemple les chiffres de l'emploi du mois de juillet, nous avons eu une augmentation du taux de chômage malgré la création de plus de 100.000 emplois depuis le début de l'année. Voici donc une courte note définissant les différents termes couramment employés ainsi que la catégorisation de chaque personne et de leur considération sur le marché de l'emploi.

Définitions de l'emploi et du chômage

Du point de vue des statistiques du chômage, la population française est constituée de deux grands groupes : la population active et les inactifs.

1. La population active comprend toutes les personnes travaillant ou désirant travailler. Ce sont ainsi :

  • Les chômeurs inscrits à Pôle Emploi. Les chômeurs sont considérés comme des personnes désirant travailler et sont donc inclus dans la population active ;
  • Les salariés. Ce sont toutes les personnes ayant un salaire fixe rémunérant leur travail ;
  • Les non salariés. Cette catégorie est constituée de personnes n'ayant pas de salaires fixes, à savoir les employeurs (que ce soient des dirigeants salariés ou non salariés), les personnes travaillant à leur propre compte (artisans, professions libérales, consultants freelance…) ainsi que les personnes aidant un employeur membre de leur famille à titre gratuit ou étant rémunéré en nature.

2. Les inactifs sont toutes les autres personnes, comprenant ainsi les personnes de moins de 16 ans, les retraités ou les personnes ne désirant pas travailler (e.g. femmes au foyer)

La population active est la base sur laquelle est calculé le taux de chômage. [*Le taux de chômage est le rapport entre le nombre de chômeurs et la population active totale.*] Ainsi, la baisse du taux de chômage peut être due à deux facteurs : soit une baisse du nombre de chômeurs (à population active constante), soit une augmentation de la population active (à nombre de chômeurs constant).

De la même manière, une augmentation de la population active n'est pas forcément due à un accroissement de la population totale, mais peut être la conséquence du retour sur le marché du travail de personnes inactives (comme les parents au foyer décidant de reprendre une activité), phénomène souvent observé en période de reprise économique. La variation de la population active d'un mois sur l'autre vient donc souvent du fait de transferts entre population active et inactifs et non d'un accroissement de la population totale (qui a cependant un impact à long terme sur le niveau de la population active). En reprenant l'exemple de l'introduction, bien que des emplois aient été créés, le taux de chômage a augmenté. Ceci est dû à la reprise économique aperçue en 2010 qui a fait revenir des inactifs sur le marché du travail car ces personnes estiment qu'elles ont plus de chances de trouver un emploi actuellement.

Enfin, un dernier indicateur également utilisé est le taux d'activité de la population en âge de travailler. La population en âge de travailler comprend toutes les personnes entre 15 et 64 ans (ou 74 ans selon les organismes statistiques) d'un pays. Le taux d'activité de la population en âge de travailler est donc le rapport entre la population active et la population en âge de travailler. Ainsi, une augmentation de la population active liée à une baisse du chômage n'est pas forcément signe d'amélioration du marché du travail si la population en âge de travailler augmente plus fortement que la population active.

Le graphique ci-dessous synthétise la classification des personnes sur le marché de l'emploi :

Infographie : population active et inactive

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.