Emploi et politiques sociales

Effectifs de la fonction publique : près d'un emploi sur quatre !

16 juillet 2008 • Sandrine Gorreri

emploi_politiquessociales.jpg

La DGAFP vient de rendre son rapport sur la fonction publique en France : en 2006, notre pays compte 5,2 millions de fonctionnaires. Parmi eux, la moitié travaille dans la fonction publique d'Etat mais ce nombre est en recul de 30 000 postes environ, conformément aux annonces du gouvernement. La fonction publique hospitalière est également en légère baisse autour d'un million d'effectifs environ. C'est la fonction publique territoriale qui est toujours en hausse : avec 1,662 million de fonctionnaires, elle progresse de 0,3% en un an.

Officiellement, cette progression s'explique par un transfert des compétences de l'Etat vers les collectivités territoriales. Mais les rapports d'audit, et récemment encore, le rapport rendu dans le cadre de la fameuse RGPP par Alain Lambert, pointe un mouvement bien trop lent à se mettre en route. Autres facteurs : la superposition de strates administratives, l'affichage électoral et la complexité administrative.

Cette situation porte en elle un vrai danger au niveau des finances locales : en vingt ans les effectifs ont augmenté de 50% et la rémunération moyenne par agent a augmenté de 50%. La charge financière des personnels locaux va devenir explosive, ce que l'on ne dit pas assez.
Autre information bien souvent ignorée : si les effectifs de fonctionnaires représentent 20% de l'emploi total environ, c'est sans compter tous les effectifs des organismes de droit public, des organismes privés financés sur prélèvements obligatoires et des entreprises publiques. Au total c'est 6,86 millions d'emplois dans le secteur public, ce qui situe la France à plus de 26% d'emplois publics, un emploi sur quatre !

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.