Emploi et politiques sociales

10 000 morts accidentelles par an à l'hôpital ...

13 janvier 2009 • Agnès Verdier-Molinié

emploi_politiquessociales.jpg

Le chiffre de 10 000 morts accidentelles par an qui a circulé dernièrement sur toutes les ondes est à prendre avec de très grandes pincettes car il n'est issu d'aucune étude statistique fiable.

En revanche, ce débat est l'occasion de rappeler qu'il faudrait apporter plus de transparence sur les résultats des établissements de soins français comme cela existe dans d'autres pays. Le nombre de morts accidentelles par établissement donnerait un très bon indicateur de performance aux patients. Ces informations pourraient être rendues publiques sur un site internet dédié (voir notre proposition de réforme de l'hôpital public).

Au même titre, il serait bon de rendre obligatoires des statistiques sur les infections nosocomiales à l'hôpital, statistiques qui n'existent pas aujourd'hui. Ainsi, l'indice ICALIN « Indicateur composite de lutte contre les infections nosocomiales » qui note les établissements de soins n'a aucune corrélation avec le taux réel d'infections nosocomiales par établissement, il s'appuie sur le nombre de réunions de comités d'hygiène ou autres comités consacrés à organiser la lutte contre les infections.

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.