Pas de vacances pour les réformes

07 juillet 2008 • Bernard Zimmern

Avant l'arrivée des vacances et de la grande somnolence estivale, certains se réjouissent de voir la France bouger, d'autres au contraire s'effrayent de ce qui peut apparaître comme un déferlement de réformes.

Ce dont nous pouvons être sûrs, c'est qu'il faudra attacher nos ceintures pour l'automne tant le paysage va évoluer rapidement car se superposent, comme autant de clips vidéo, la crise, la présidence européenne, les bouleversements que ne manqueront pas d'entraîner les élections américaines, l'Afghanistan, etc. etc.

C'est dans ce contexte rapidement mouvant qu'il nous faut inscrire l'action de notre think-tank : coller à l'actualité mais, dans la mesure où elle est tellement changeante, tenir le cap des fondamentaux. Nous sommes en particulier heureux que Louis Giscard d'Estaing garde à cœur, malgré les résistances, de bâtir auprès de notre Parlement un organisme de contrôle des politiques publiques sur le modèle du NAO anglais. Profitons bien de ces quelques semaines de répit avant la reprise des réformes et rendez-vous à la rentrée.