État et collectivités

Marianne • Allemagne : dette implicite...

07 octobre 2011 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Hervé Nathan, rédacteur en chef économie et social à Marianne, publie une tribune sur la dette implicite, et cite une étude de la Fondation iFRAP.

« C'est une conclusion modérée au regard du lobbying effréné auquel se livre les tenants ultralibéraux des « dettes implicites ». Car les ultra libéraux adorent le concept. Pour une raison simple : les pays dépourvus de protection sociale et de services publics n'ont pas de dette implicite ! Ces pays, on les connait : on les appelle les pays sous développés. En France, le lobby qui utilise le concept de dette implicite, c'est Contribuables associés et son appendice, l'IFRAP. Une de leurs économistes a trouvé la médecine idéale pour guérir de la dette implicite : limiter l'emploi public à 15% de la population active, ce qui correspond grosso modo à rendre au secteur privée l'éducation nationale, geler les salaires et les retraites des fonctionnaires, privatiser l'assurance maladie, etc. »

Lire la suite