Société civile

Retraite

Aligner les retraites public/privé : Les économies, la méthode, le calendrier

N° 186 • 15 mars 2018 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Rapprocher les systèmes de retraite privé et public, le président de la République n'y échappera pas s'il veut réformer les retraites. Grâce aux données que la Fondation s’est procurées auprès du ministère des Affaires sociales, nous avons été en mesure de mener des calculs, non pas sur des cas types, mais sur des carrières réelles. À partir d’un échantillon robuste de plus de 4.000 enregistrements, nous sommes parvenus aux résultats suivants : l’application des règles du privé aux agents de la fonction publique présente un différentiel de pension (moindre pension) de - 21% en moyenne sur les 3 générations étudiées. Alors que l’application des règles de la fonction publique conduit en moyenne à une retraite de 27.847 € sur notre échantillon, elle ne serait que de 21.975 € par an avec les règles du privé. Ce calcul s’entend sans tenir compte des primes perçues pendant la carrière de l’agent puisqu’elles ne sont pas soumises à cotisations.

Cet écart doit conduire à remettre à plat le régime de pension de la fonction publique. Au-delà de ces mesures, la réforme systémique doit permettre de repousser l’âge de la retraite, pour nous aligner sur nos voisins européens (65 ans) et de revoir l’organisation complexe des régimes et des caisses qui pèsent sur les coûts de gestion (de l’ordre de 5 à 6 milliards d’euros de coût par an).

  1. Les retraites obligatoires : une organisation devenue illisible avec ses dizaines de caisses et de lourds coûts de gestion ;
  2. La réforme systémique voulue par l'exécutif doit être placée sous le signe de l'équité : revoir les différences entre régimes privés et publics ; une remise à plat qui doit permettre près de 3 milliards d'euros d'économies par an d'ici 2030 ;
  3. Cette réforme doit être également placée sous le signe de la transparence, la Fondation iFRAP propose un calendrier et une nouvelle architecture du système des retraites :
  • un régime unique en points qui tienne compte des gains d'espérance de vie en relevant l'âge de la retraite à 65 ans (13,8 milliards d'euros d'économies pour le système de retraite d'ici 2025) ;
  • un système réellement contributif qui tienne compte de la carrière complète.
Note méthodologique à consulter, ici.