Emploi et politiques sociales

Quels sont les impacts de la crise sur les PME ?

16 décembre 2011 • un chercheur de la Fondation iFRAP

arton12457.jpg

Lors de la présentation de son « livre blanc 2012 des entreprises innovantes », le Comité Richelieu a publié les résultats d'une enquête de conjoncture menée auprès de 395 PME. Cette étude met en avant que l'environnement auquel font face les PME actuellement est plus difficile que lors des années précédentes, même pendant la crise de 2008. Ainsi, 55% des PME trouvent que l'accès au crédit bancaire est plus difficile en ce moment que ces derniers mois, 42% jugent que leurs relations avec les grands comptes se sont détériorées et 47% estiment que les commandes publiques sont plus restrictives actuellement. Ces chiffres sont en opposition avec le rapport de Gérard Rameix sur l'accès au financement des TPE au premier semestre 2011, qui concluait qu'il n'y avait « pas de signaux significatifs de difficultés d'accès au crédit des entreprises ». Ceci montre qu'il y a une intensification de la crise ces derniers mois.

Enquête

Le Comité Richelieu a réalisé une enquête au début du mois de décembre auprès de PME innovantes membres du Comité afin de savoir comment ces entreprises percevaient la crise et les perspectives futures.

Comité Richelieu – Présentation du « Livre blanc 2012 des entreprises innovantes »

Le 8 décembre 2011 le Comité Richelieu a présenté 10 propositions pour faire des PME innovantes des championnes de la croissance et de l'emploi à travers son « livre blanc 2012 des entreprises innovantes ». Pour la réalisation de ce livre, la Fondation iFRAP a été auditionnée et est citée comme source, principalement sur l'importance des business angels dans le financement des PME.
Télécharger le communiqué de presse sur le site du Comité Richelieu en cliquant ici.

395 PME ont répondu à 4 questions posées :

  • Quelle est votre perception actuelle de l'accès au crédit bancaire ? Comment percevez-vous le rythme de décision des banques ?

Les PME sont des organismes fragiles. Durant les premières années de vie, elles doivent trouver des sources de financement suffisantes afin d'investir et payer les salaires de leurs employés. Un durcissement de l'accès au crédit est donc une source de difficulté supplémentaire pour ces entreprises.

Source : Comité Richelieu

Les réponses à la question sur les difficultés d'accès au crédit montrent que les banques ont durci leurs relations avec les PME, aussi bien dans la possibilité d'obtenir un crédit que dans la vitesse de décision. Ce dernier point est important pour les PME innovantes car elles ont souvent besoin de trésorerie rapidement pour développer des produits qui seront leaders de leur marché.

  • Comment évaluez-vous vos relations avec les grands comptes ?
    Les grands comptes, ou grandes entreprises, sont un maillon essentiel pour les PME car ils sont souvent les principaux acheteurs des biens et/ou services des PME. Ils permettent également aux PME d'entrer certains marchés et de se faire un nom auprès d'autres entreprises.


    Source : Comité Richelieu

Il apparait que près de la moitié des PME (42%) trouvent que leurs relations avec les grands comptes sont plutôt médiocres alors que 52% sont satisfaites ou neutres de leurs relations avec les grandes entreprises.

  • Comment percevez-vous l'évolution de la commande publique ?
    Tout comme les grands comptes, les commandes publiques sont importantes pour les PME car elles leurs permettent d'avoir des débouchées (et donc de générer du chiffre d'affaires) et d'avoir une première référence sur le marché, chose cruciale pour leur développement.


    Source : Comité Richelieu

Les résultats de l'enquête mettent en avant que la majorité des répondants (42%) trouvent que les commandes publiques se sont réduites récemment alors que 20% des PME les trouvent stables et seulement 3% plus importantes.

  • Comment voyez-vous vos perspectives pour 2012 ? Par rapport à la crise de 2008, comment percevez-vous la crise actuelle ?


    Source : Comité Richelieu

Les réponses aux questions précédentes indiquent que l'environnement auquel font face les PME s'est durci ces dernières années à un niveau encore supérieur à celui de la crise de 2008. De plus, il semblerait que les entreprises ne s'attendent pas à une amélioration pour 2012, 47% d'entre elles anticipent une année plus compliquée que 2011 alors que seulement 20% anticipent une année meilleure. Ces résultats sont un mauvais présage pour le marché de l'emploi et la croissance générale de l'économie.

Conclusion

Cette enquête met en avant le problème majeur rencontré par les PME dans un environnement difficile : le manque de cash flow (trésorerie) provenant aussi bien d'une difficulté d'accès au crédit qu'un durcissement de la demande des grands groupes et de l'État. Sachant que les PME sont le cœur de la création d'emplois en France, ce manque de trésorerie est dramatique car les PME n'ont plus de capacité pour investir et se développer, voire même pour survivre le temps de la crise.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.