Emploi et politiques sociales

Financement des Petites Entreprises Communautaires

30 juin 2011 • Bernard Zimmern

arton12160.png

Nous avons suivi la population des Petites Entreprises Communautaires (PEC) créées en 2004 afin d'identifier l'impact du financement à la création des entreprises sur leur évolution en termes d'emplois et de chiffres d'affaires. Cette étude met en avant que les entreprises les plus dynamiques, celles qui passent de PEC à PME en 2005, ont en moyenne un niveau de capital social à leur création très supérieur à celles qui restent PEC.

[(

Définition des PEC et PME

Les PEC sont les entreprises ayant les caractéristiques suivantes :

- Moins de 50 salariés

- CA ou total bilan inférieur à 10M€

Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) sont les entreprises ayant les caractéristiques suivantes :

- Moins de 250 salariés

- CA inférieur à 50M€ ou total bilan inférieur à 43M€
)]

Principaux résultats

Les données utilisées dans cette étude concernent toutes les entreprises françaises définies comme PEC et qui ont été créées en 2004. Ainsi, environ 70 000 entreprises sont considérées dans cette étude :


Nombre de PEC créées en 2004, selon le nombre d'employés à la création, et leur évolution en 2005

Pour les PEC créées en 2004, seules 0.5% de ces sociétés sortent du périmètre en 2005 (ne sont plus considérées comme PEC), c'est-à-dire qu'elles ont soit plus de 50 employés en 2005, soit un chiffre d'affaires et / ou un bilan supérieur à 10 millions d'euros en 2005, soit les deux.

Les entreprises sortant du périmètre des PEC, qui peuvent être considérées comme les plus dynamiques, ont un niveau moyen de capital social qui est sensiblement plus élevé que celui des autres entreprises comme le montre le tableau suivant :


Capital social moyen des PEC créées en 2004 lors de leur création, selon le nombre d'employés à la création

Ainsi, en moyenne, le niveau de capital social utilisé lors de la création des entreprises sortant du périmètre des PEC est 173 fois (!!) plus élevé que les sociétés étant toujours PEC en 2005. Le niveau d'amorçage est sensiblement plus important pour les sociétés sortant du périmètre avec un capital social moyen d'environ 5 000K€ lors de leur création comparé au capital social des entreprises restant PEC en 2005 qui ont un capital social moyen d'environ 29K€.

Les entreprises sortant du périmètre sont également très dynamiques en termes de création d'emplois :


Effectif total 2005 des PEC créées en 2004

Ainsi, les entreprises sortant du périmètre, qui représentent seulement 0,5% des entreprises créées en 2004, représentent plus de 5% de l'emploi total en 2005. De plus, comme le montre le tableau ci-dessous, ces entreprises ont également un niveau de croissance des effectifs très important. En effet, le nombre d'employés des entreprises sortant du périmètre des PEC double de 2004 à 2005 alors que les entreprises restant PEC ont une croissance moyenne du nombre d'employés de 16,6%.


Croissance 2004-2005 (en %) de l'effectif total des PEC créées en 2004

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.