Emploi et politiques sociales

Délocalisation des centres d'appel

Charges sociales : le problème est général

23 juillet 2010 • Philippe François

arton11712.jpg

Après le problème des importations massives en France de fraises espagnoles, de lait et de mirabelles allemandes et de porcs hollandais, c'est la délocalisation des centres d'appel à l'étranger qui irrite le gouvernement. Des cas particuliers (importations, délocalisations, …) mais un problème de fond : celui des charges sociales.

L'objectif de Laurent Wauquiez est certainement bien intentionné, mais les 4 mesures proposées constituent évidemment une forme de protectionnisme contre lequel le gouvernement milite à chaque réunion internationale. Sur le plan juridique, elles sont contraires aux règles de l'Organisation Mondiale du Commerce. Sur le plan moral, elles sont difficilement admissibles puisqu'elles visent les pays du Maghreb qui ont besoin de ces emplois pour se développer et avec lesquels on prétend construire l'ensemble Union pour la Méditérannée.

Entre les centres d'appel les plus simples et les centres de renseignements techniques ou de vente les plus élaborés, il existe toute une gamme de services. Les moins complexes ont été les premiers à être délocalisés, mais certaines entreprises se sont spécialisées dans les appels complexes et ont choisi de conserver leurs centres en France. La répartition doit continuer à se faire en fonction des avantages et des inconvénients des deux méthodes.

Sur la question des centres d'appel, le gouvernement a eu une réaction ponctuelle à un sujet précis. Exactement comme face au problème des mirabelles allemandes. De combien de centaines d'autres cas particuliers faudra-t-il s'émouvoir avant que nos responsables et les Français admettent 1) que le niveau des charges sociales en France est excessif et 2) que la France doit se concentrer sur les produits et services à forte valeur ajoutée ?

Proposition du Secrétaire d'Etat à l'emploi

- Taxation des appels gérés en offshore

- Mise en place d'un code de bonne conduite des entreprises publiques pour les contraindre à faire appel à des prestataires de centres d'appels en France

- Dispositif d'incitation à la relocalisation des centres en France

- Mise en place d'une liste des mauvais élèves faisant appel à des prestataires offshore.

Commentaires

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.