Retraite

Yves Montenay - L'Harmattan

Retraites, famille, immigration en France et en Europe

31 janvier 2007 • Philippe François

arton216.gif

Encore un livre sur les retraites ?
Non. Le papy-boom, l'allongement de la durée de vie, les régimes spéciaux, le taux de fécondité, on connaît. Le livre d'Yves Montenay – Retraites, familles et immigration en France et en Europe, Editions L'Harmattan - est tout autre. Au passage, il corrige bien quelques-unes de nos illusions, mais il utilise surtout les 3 thèmes de son titre comme un projecteur voire un scalpel pour éclairer et décortiquer les principaux sujets de débat dans notre société : le chômage des jeunes et des seniors, l'immigration, l'école, la place des femmes, les déficits, la fuite des cerveaux à l'étranger.

Tout y passe. Les écolos fanatiques qui, à défaut d'une terre sans êtres humains, rêvent de moitié moins d'humains sur notre petite planète. Les lâches qui nient des faits aussi incontestables que le nombre de Français de 25 à 65 ans dans les 25 prochaines années. Les gauchistes pour qui parler de taux de natalité souhaitable vous classe comme pétainiste ou nazi. Les enseignants dont l'ignorance en économie fait peur. Les responsables politiques irresponsables qui connaissent les problèmes à venir depuis 30 ans et n'ont rien fait. Ce livre est émaillé de nombreuses citations de nos leaders d'opinion. Même les plus récentes étaient oubliées. Mais à 5 ou 10 ans de distance, on se demande comment de telles contre-vérités, déjà démenties par les faits, n'ont pas discrédité leurs auteurs. Evidemment, la retraite à 60 ans, décidée alors que tous les paramètres étaient connus et irréversibles, apparaît comme le comble du cynisme et de l'irresponsabilité. Yves Montenay en profite pour mettre en lumière et pourfendre bon nombre de contre-vérités. Par exemple celle du manifestant contre la réforme des retraites, convaincu de défendre l'avenir de ses enfants, alors qu'il agissait en pratique pour leur transférer sa dette. Le dernier tiers du livre est consacré à une comparaison avec d'autres pays développés et aux propositions d'action.

Ce qui rend ce livre si vivant, en plus du style, c'est qu'Yves Montenay ne s'est pas contenté d'appuyer ses thèses sur la compilation de documents existants. Qu'ils soient pris à Paris, dans son village, dans ses expériences de professeur ou de chef d'entreprise, ses exemples sentent la vraie vie. Et pour élargir ses sources et tester ses idées, Yves Montenay a longuement dialogué avec de nombreux contradicteurs notamment sur différents forums Internet d'enseignants.

En conclusion, l'Etat trouve son compte dans l'inertie, en s'évitant le mal de réformer tout en se posant comme le seul garant tutélaire de notre avenir. Mais face aux masses de ressources financières et humaines en jeu, ses promesses sont intenables.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.