Retraite

Les régimes spéciaux des mineurs

Partie VIII. Le paradis des régimes spéciaux et « très » spéciaux

10 juin 2003 • Philippe François

retraite.jpg

Leur régime est particulier à juste titre compte-tenu
de la pénibilité de leur travail.

Pour les mineurs euxmêmes,
l'âge de départ à la retraite est en théorie
fixé à 50 ans après 30 années de service dont 20 de
travail au fond. Leur taux de remplacement est de
80 % du dernier salaire, et des avantages en nature,
logement, soins médicaux, chauffage sont accordés à
vie. Les autres salariés des mines partent en retraite
à 55 ans.

En pratique, le plan de relance de l'extraction de charbon
de 1982 a conduit à l'embauche de 10 000
mineurs. Deux ans plus tard, la décision d'arrêter toute
extraction en France en 2005 a été accompagnée par
la signature du « Pacte Charbonnier », qui prévoyait des
départs en retraite dès 45 ans. En 2002, l'accroissement
des pertes a conduit à mettre à la retraite à 43 ans les
mineurs embauchés en 1982.

A lire également dans ce dossier :

- I. Le paradis des régimes spéciaux et « très » spéciaux

- II. Listing des régimes très spéciaux

- III. Les régimes spéciaux de l'Aviation civile

- IV. Les régimes spéciaux de La Poste

- V. Les régimes spéciaux de France Télécom

- VI. Les régimes spéciaux de la SNCF

- VII. Les régimes spéciaux d'EDF

- VIII. Les régimes spéciaux des mineurs

- IX. Les régimes spéciaux de la RATP

- X. Les régimes spéciaux de la Banque de France

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.