Retraite

Les régimes spéciaux d'EDF

Partie VII. Le paradis des régimes spéciaux et « très » spéciaux

10 juin 2003 • Philippe François

retraite.jpg

L'inévitable ouverture à la concurrence et la perspective
de mettre sur le marché une part du capital d'EDF
a fini par montrer la partie en immersion de l'iceberg.
La valeur d'EDF a été pendant des années bien cachée
au public. Pourquoi ? Parce que mise à part la dette
« financière » connue de 22 milliards d'euros il y aurait
un endettement social non répertorié dans le bilan
officiel qui concerne le manque de provisions pour le
démantèlement des centrales nucléaires et surtout la
retraite (entre 50 et 60 milliards d'euros).

Comment affronter la concurrence dans ces conditions ? Il y a des risques que n'importe quelle entreprise
a l'obligation d'anticiper et par conséquent de provisionner.
Le régime spécial d'EDF est très généreux
avec ses salariés en matière de retraite. Actuellement la
charge de retraite est de 59 %. Et cette charge va
continuer à augmenter. EDF paie déjà trois fois plus sa
charge de retraite par rapport à un employeur du privé.
Et pour payer cette charge elle compte sur la compensation
des autres régimes, surtout le régime général, et
sur ses ventes d'électricité. Pour financer ce système,
notre électricien national renchérit d'environ 250 F la
facture de courant annuelle supportée par chaque
abonné du pays. S'il n'y avait la menace de l'ouverture
à la concurrence et surtout de la cotation en Bourse,
EDF pourrait continuer à augmenter chaque année les
prix et bénéficier de la compensation du régime général
pour assurer la retraite de ses agents.

Mais comment fonctionne le système du régime de
retraite d'EDF et aussi de GDF ?
Comme à la Poste ou France Télécom, le régime de
retraite des agents fonctionnaires d'EDF-GDF est calqué
sur le régime de la fonction publique avec un
départ à la retraite fixé à 60 ans pour les non-actifs et
de 55 ans pour les actifs.

Pour bénéficier du droit à la pension il faut :
• être âgé de 60 ans sauf si l'agent appartient au services
« actifs » ; dans ce cas, l'âge est ramené à 55 ans.
• Totaliser au moins 25 ans de service.
• Totaliser au moins 15 ans effectifs de services si les
agents sont actifs.

Les actifs d'EDF-GDF (50 % de l'effectif) « méritent »
comme ceux de la SNCF une bonification. L'actif EDF
reçoit un bonus de deux mois pour chaque année « travaillée » : il fait donc des années de quatorze mois
quand ses homologues du privé se contente de douze
mois. Ce qui lui permet de prendre une retraite pleine
après seulement trente-deux ans de présence et 75 %
de son dernier revenu.

Il existe des majorations pour :

- le service national.

- 3 enfants à charge, soit + 10 % pour 3 enfants et 5 %
par enfant au-delà du 3e.

Nombre d'enfants :

- 1 enfant = 1 an

- 2 enfants = 3 ans

- 3 enfants = 4 ans

Au delà, 1 an par enfant. Cette disposition ne s'applique
qu'aux mères de famille.

Les charges de retraites représentant 2,45 milliards d'euros
par an. Les agents cotisent à hauteur de 7,85 % pour
leur retraite. Le taux de cotisation d'EDF-GDF à la charge
du contribuable serait de 59 %. Le rapport démographique
entre les salariés et les retraités d'EDF-GDF est de
1,3 % aujourd'hui. (100 000 retraités et 40 000 bénéficiaires
d'une pension de réversion). En 2010 il sera de 0,9
%. Dans vingt ans le taux de cotisation de 59 % passerait
à 90 %. Et si EDF toute seule devait provisionner en
une fois ses retraites il lui faudrait 40 milliards d'euros,
son chiffre d'affaires annuel. Enfin, le montant moyen
de retraite à EDF-GDF est de 1 780 euros.

A lire également dans ce dossier :

- I. Le paradis des régimes spéciaux et « très » spéciaux

- II. Listing des régimes très spéciaux

- III. Les régimes spéciaux de l'Aviation civile

- IV. Les régimes spéciaux de La Poste

- V. Les régimes spéciaux de France Télécom

- VI. Les régimes spéciaux de la SNCF

- VII. Les régimes spéciaux d'EDF

- VIII. Les régimes spéciaux des mineurs

- IX. Les régimes spéciaux de la RATP

- X. Les régimes spéciaux de la Banque de France

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.