Résultats de l'enquête : Situation financière des PME par Internet

06 novembre 2008 • Bernard Zimmern

Résumé :

- Environ 1/3 des entreprises affectées par les réductions de découvert, 10 % environ pour plus de 50 %,

- 35 % des entreprises manquent de capitaux,

- Que les entreprises soient affectées ou non par les découverts ou le manque de capitaux, un pourcentage important se dit fragilisé par la longueur et le coût des procédures de licenciements.

Pour nous faire une idée sur l'attitude des banques et le maintien des découverts bancaires au-delà de ce que disent des médias, nous avons lancé la semaine dernière une brève et très simple enquête auprès des PME qui sont parmi les lecteurs de nos sites.

Une centaine ont bien voulu accepter de répondre et nous les remercions ici bien vivement.

Il doit être toutefois clair qu'à la différence d'autres études menées par l'iFRAP avec l'aide généralement de l'IRDEME, les résultats doivent être pris avec précaution et ne sont que des indications car :

- ceux qui ont répondu n'ont pas été sélectionnés au hasard et leurs réponses peuvent être fortement biaisées

- nous n'avons pas vérifié les réponses

- le nombre de réponses est faible, seulement une centaine

Les résultats sont représentés sur les 2 tableaux ci-dessous.
Le premier donne les résultats pour les petites entreprises (moins de 50 salariés), le second pour tous ceux qui ont répondu y compris 7 entreprises dont les effectifs sont entre 51 et 700 salariés.

Dans chaque cas on trouve 6 chiffres, la colonne de droite correspond au nombre d'entreprises, celle de gauche aux effectifs couverts.
La première ligne vise des entreprises que les procédures de licenciement mettent en difficulté, la seconde ligne ceux qui ne sont pas affectés, la troisième ligne le total.

ENTREPRISES DE ≤ 50 salariés
Pas de réduction de découvert Réduction du découvert
11 379 2 40
31 537 4 18
42 916 6 58
9 154 11 154
12 81 2 3
21 235 13 157
ENTREPRISES TOUTES TAILLES
Capitaux propres Pas de réduction de découvert Réduction du découvert
Suffisants 12 1029 2 40
34 887 5 268
total 46 1916 7 308
Insuffisants 10 319 12 354
12 81 3 103
total 22 400 15 457
CAPITAUX PROPRES PAR SALARIE Pas de besoin de capitaux propres
≤ 50 salariés 56 929 20 400
> 50 salariés 40 642 24 978

Principaux résultats

  1. Un pourcentage important d'entreprises et d'emplois se décrit fragilisé par les difficultés et délais des procédures de licenciement.
  2. Un bon tiers des entreprises sont concernées par les réductions de découvert. Notons que sur les 4 entreprises de plus de 50 personnes, 2 sont dans le domaine de l'ameublement. Environ la moitié de réduction de découvert sont inférieures à 20 %. 10 % à plus de 50 %.
  3. Bien entendu, le plus grand nombre (15 sur 22) des entreprises ayant subi une réduction de découvert sont aussi les entreprises qui ont un manque de capitaux propres.
  4. Les entreprise (tableau 3) qui n'ont pas eu de problèmes de découvert ont des capitaux propres par salarié de 56.929 pour les ≤ 50 salariés, de 40.642 pour les > 50 salariés.

Ces capitaux propres tombent à 20.400 €/salarié pour les entreprises de ≤ 50 salariés pour les entreprises ayant besoin de fonds propres et 24.978 pour celles de > 50 salariés.
Donc les entreprises ayant besoin de capitaux ont en moyenne la moitié des capitaux propres de celles qui déclarent ne pas en avoir besoin.

Elles souhaitent les augmenter d'environ 75 % pour les ≤ 50 salariés et de 25 % pour les > 50 salariés.

Les capitaux propres/salarié des entreprises ayant assez de capitaux sont bien de l'ordre de grandeur des chiffres que nous avions déjà sur les capitaux propres /salarié en France.

Commentaires