Quand l'abus de pouvoir d'un Maire condamne 16 emplois

26 février 2009 • René Hans

Je viens de rencontrer Francis, gérant de la SARL X. Cette entreprise de Bâtiment Travaux Publics emploie 16 salariés. Les carnets de commande sont vides.

Pour maintenir l'emploi, Francis décide de construire dix logements à titre personnel sur la commune de Y dans le Haut-Rhin. Il a obtenu le financement bancaire. Le permis de construire a été déposé le 28 novembre 2008. A fin décembre, tous les services concernés ont émis un avis favorable.

Il semblerait que le Maire de Y fasse obstacle à ce projet. Sa motivation serait l'insuffisance du nombre de parkings. Le projet en prévoit vingt-six (garages compris) pour dix logements.

Ce projet générera un chiffre d'affaires d'environ un million d'euros pour l'entreprise X. Il permettrait le maintien de l'intégralité de l'effectif salarial.

Je pense très sincèrement que le blocage du Maire a pour origine des considérations personnelles. Faut-il rappeler qu'il a attendu dix ans (de 1996 à 2006) pour faire payer par la commune les travaux effectués par l'entreprise X ? Francis a eu le grand tort de figurer sur la liste d'opposition de son Maire.

Par les temps qui courent, tout doit être fait pour préserver l'emploi et je compte sur votre soutien afin que cette affaire trouve une issue honorable pour l'ensemble des parties.

Je viens de me mettre en rapport avec les plus hautes autorités de la République dans l'espoir que la sagesse l'emportera sur les querelles électorales.

Commentaires