Méthodologie absentéisme - Dossier Région.

14 octobre 2013 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton14467.png

Note de présentation de la méthodologie ayant servi à l'étude sur l'absentéisme dans les conseils régionaux (2014)

Déroulement de l'enquête

Nous avons adressé fin avril 2014 en recommandé les courriers aux 22 conseils régionaux de métropole :

- 9 nous ont répondu spontanément

- 8 ont répondu après une première relance téléphonique ou par mail

- 3 ont répondu après deux relances

- 2 ont répondu après plusieurs relances

Le format des bilans sociaux

Sur les 22 bilans sociaux que nous avons traités, 10 sont sous format libre et 12 sous format "DGCL" c'est-à-dire qu'ils correspondent directement aux tableurs soumis par la direction générale des collectivités locales (DGCL) à la collectivité.

**Le format DGCL

Nous avons repris les chiffres qui figurent sur le tableau restitution des effectifs et restitution des absences.
Pour les absences, les conseils régionaux ne renseignent pas systématiquement la case "autres motifs" qui concernent les autorisations exceptionnelles d'absences par ex. Nous avons donc pris le parti d'éliminer complètement cette donnée de façon à ne pas induire un biais avec ceux qui indiquent les jours d'absence dans cette catégorie, ce qui explique une légère différence avec les résultats bruts des bilans sociaux.

**Le format libre

Le format libre est plus difficile à traiter car il n'y a pas de règle concernant le contenu. Par ailleurs, il n'est pas toujours fourni de précisions sur la méthodologie de calcul des ratios présentés.
Les données essentielles à notre étude sont les effectifs et les journées d'absence.
Tous les bilans sociaux sous format libre détaillent les effectifs du siège et des lycées et indiquent s'il s'agit d'agents permanents ou totaux. En revanche, les bilans sociaux qui ne font apparaître que les effectifs permanents ne donnent pas forcément d'informations sur les effectifs non permanents.
En raison de cette incertitude nous avons toujours rapporté les absences au plus grand nombre communiqué d'agents.

Même si la présentation des absences peut varier (par ex. exprimée en % ou par catégorie d'absences, ou par type d'effectifs), les données sont toutes comptabilisées en jours calendaires.

Comparaison avec le privé

Cette comparaison étant particulièrement utile, nous nous sommes procuré les données du 6e baromètre de l'absentéisme édité par la Société Alma consulting group.
Cette étude présente les données par grandes régions françaises et il nous a paru intéressant de faire un parallèle avec la situation des conseils régionaux. Dans son baromètre, la société Alma ne prend pas en compte les congés pour parentalité (maternité, paternité). Dès lors, nous ne les avons pas pris en compte dans notre calcul du nombre de jours d'absences toutes causes.

En revanche, les autres motifs qui sont pris en compte sont les absences pour maladie (maladie ordinaire, longue maladie), les absences pour accidents du travail, accidents de trajet, maladies professionnelles. Ce sont aussi les motifs qui sont décomptés systématiquement dans les rapports des conseils régionaux qu'ils soient DGCL ou format libre.

Au final nos chiffres sont légèrement sous-évalués (notamment par rapport aux chiffres qui peuvent être publiés par les rapports des Chambres régionales des comptes) dans la mesure où ils ne prennent en compte ni les congés de "parentalité" ni les autres congés.

Les autres informations contenues dans les bilans sociaux

À la lecture des bilans sociaux qui le détaillent, on voit tout de suite que les agents du siège sont bien moins absents que ceux des lycées, ce qui veut dire que l'indicateur peut être affecté par le ratio "agents du siège/agents des lycées"
Par exemple, l'Alsace, l'Aquitaine, la Basse-Normandie ont un ratio Siège/Lycées autour de 35%, la Bourgogne est à 30% la Champagne-Ardennes à 25%. Tous les bilans sociaux ne détaillant pas l'absentéisme par catégorie de personnels, il n'est pas possible d'affiner cette présentation.

Par ailleurs, il existe également une nette différence d'absentéisme entre les titulaires et stagiaires mais comme les rapports que nous avons eus ne distinguent pas systématiquement les absences par catégorie d'agents, nous n'avons pas pu renseigner cette information. Néanmoins nous savons par le document intitulé "Synthèse nationale des rapports au comité technique paritaire au 31 décembre 2011 des collectivités territoriales" (CNFPT/DGCL) que pour les régions les résultats présentés sont les suivants :

Pourcentage Absences maladie ordinaire en jours Absences toutes causes en jours
Titulaires et stagiaires 86,1% 18,1 34,2
Non-titulaires 13,9% 6,1 8,9
Enquête iFRAP tout confondu 14,6 27,7