Manœuvre de banquier

02 juillet 2009 • René Hans

Marie dirige une entreprise dans le secteur du bâtiment et emploie 30 salariés.

Elle dispose d'un découvert bancaire autorisé de 40.000 euros. Celui-ci s'avère insuffisant et elle bataille pour fonctionner avec cet encours. Finalement, elle demande à son banquier de passer l'encours à 100.000 euros qui lui semble être la somme absolument nécessaire pour une gestion sereine.

Le banquier accepte de passer le découvert de 40.000 à 100.000 euros à condition qu'elle se porte personnellement caution à hauteur de 50.000 euros. Marie n'a plus le choix et accepte.

Le 15 mars 2009, Marie signe la caution. Deux jours plus tard, le banquier lui notifie qu'il a consenti à lui accorder un découvert de 100.000 euros jusqu'au 9 avril.

Finalité de l'opération : le découvert autorisé est toujours de 40.000 euros mais cautionné à hauteur de 50.000 euros. La manœuvre est subtile. Pour moi, elle s'apparente à une escroquerie.

Commentaires

  • Par vilainlibéral • Posté le 19/07/2009 à 23:11 Moi aussi j'ai signé des documents sous la pression "bienveillante" du banquier et comme toujours... les petites clauses qui tuent ! et puis le chèque qui est déposé, scanné et jamais crédité sur ordre du mandataire, ordre oral bien sûr ! et finalement crédité 1 heure après le jugement de liquidation !!! ces gens sont des menteurs par nature et fonction, c'est dans leur savoir-faire... et puis vous apprenez ensuite que le gros client qui vous a planté est aussi un gros client de votre banque... et vous, le petit, vous êtes le cocu désigné d'avance.
  • Par René Hans • Posté le 09/07/2009 à 15:49 Bonjour,

    Mon conseil est que cette entreprise doit saisir au plus vite le médiateur du crédit de son département.

    René HANS
  • Par db1db1 • Posté le 09/07/2009 à 15:49 Je travaille en tant qu'apporteur d'affaires depuis quelques mois pour une petite entreprise (installateur panneaux solaires photovoltaïque et thermique, avec 1 salarié). J'ai récemment appris que, malgré 150000 €. de commande ferme, ET 50000€. de factures en attente de règlement sûr, la banque ne veut pas ouvrir d'avance de trésorerie !...

    Cette situation, si elle persiste risque fort de mettre en péril cette entreprise... Est-ce que vous pouvez lui apporter... conseil ?... Aide ?... Soutien ?...

    Merci d'avance de votre compréhension.
    Sincères salutations.
  • Par HP • Posté le 09/07/2009 à 15:47 Avez vous connaissance de décisions de justice rendues dans le cadre du manque de fiabilité des terminaux de paiement consécutifs aux "yes carte" durant les années écoulées ? Les banques ayant crédité les comptes des commerçants puis les ayant redébités deux, trois mois après. (Les marchandises ayant entretemps été livrées). La faille du système mis en place par le GIE des Cartes bancaires avait été révélée par un ingénieur de Sophia Antipolis.

    Il s'agissait d'une escroquerie dirigée depuis la Cote d'Ivoire , connue des banques, dénoncée par l'Afub, qui n'aurait pu se faire si le système avait été fiable... il l'est devenu depuis mais bon nombre d'entreprises, de commerçants grands et petits ont dû payer leur découvert ou déposer leur bilan.

    Merci