Capital • Les nouvelles régions feront-elles le poids face à leurs homologues européennes ?

03 décembre 2014 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Mercredi 3 décembre, la version en ligne du magazine Capital reprenait les propos d'Agnès Verdier-Molinié, directeur de la Fondation iFRAP, sur les régions françaises.

Un décalage lié notamment au fait que les compétences des régions françaises restent très limitées. "Certes, la réforme territoriale prévoit de leur transférer quelques compétences, mais on reste loin d'un modèle à l'allemande. Par exemple, les régions françaises vont récupérer la gestion des collèges mais n'auront pas la main sur l'ensemble de la politique éducative (notamment les rémunérations et les recrutements d'enseignants), contrairement à leurs homologues outre-Rhin, principaux financeurs de l'éducation avec les communes", souligne Agnès Verdier-Molinié, directrice de la Fondation iFRAP, un think tank libéral. De quoi faire réfléchir les parlementaires, qui débuteront mi-décembre l'examen du projet de loi instaurant ces transferts de compétence…

Pour lire l'article en intégralité, cliquez ici.