La Croix • L'Assemblée nationale veut limiter les séances de nuit

28 novembre 2014 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Mercredi 26 novembre, le quotidien La Croix reprenait le chiffrage de la Fondation iFRAP sur le coût des séances de nuit à l'Assemblée nationale.

L'IFRAP ÉVALUE À 50 000 € LE COÛT D'UNE HEURE DE SÉANCE DE NUIT.

Le montant de ces indemnités de travaux supplémentaires versées au personnel de l'Assemblée nationale fait régulièrement polémique. Un rapport de la Fondation Ifrap a évalué en 2012 à 50 000 € le coût d'une heure de séance de nuit à l'Assemblée nationale. En cause, une règle qui veut que « les 1.250 agents titulaires reçoivent les primes d'heures supplémentaires, même ceux qui ne sont pas présents sur place ». En réalité, seulement 300 à 400 agents seraient là pendant les séances de nuit. Des indemnités qui permettraient aux agents, toujours selon ce rapport, de doubler leur rémunération.

Pour lire l'article en intégralité, cliquez ici.