Intervention d'Alain Coulomb - Colloque Hôpital

"L'envers de la médaille est bien évidemment le management"

31 mai 2005 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Le 23 mars 2005, l'iFRAP a réuni autour des professeurs Bernard Debré, député de Paris, Paul-Henri Cugnenc, député de l'Hérault et Philippe Even, plusieurs experts du secteur de la santé pour un colloque à l'Assemblée nationale sur le thème de « Hôpital public : quel Avenir ? ». Voici l'intervention de Alain Coulomb, Directeur de la Haute Autorité de Santé.

L'hôpital se considère comme un lieu de performance technique et d'innovation, de valorisation de la recherche, de développement des professionnels ; il personnifie la valeur du service public, l'indépendance des professionnels par rapport à une hiérarchie ; son statut protecteur est gage d'indépendance.

L'envers de la médaille est bien évidemment le management. L'hôpital n'a pas été conçu pour être coordonné, ni pour développer une culture économique. Enfin, il ne s'est pas vécu pendant des siècles comme susceptible d'accueillir des clients. Pendant longtemps, des choses ont été tolérables comme l'absence de culture client ou de culture économique. Aujourd'hui, c'est plus difficilement tolérable.

A ce jour, nous avons visité 1700 hôpitaux publics et privés, soit largement plus de la moitié du parc hospitalier.

La qualité d'un établissement n'a pratiquement aucun rapport avec son statut, son coût, sa taille, son activité, sa discipline. Qu'ont alors en commun ces établissements ?

C'est clairement le management, c'est-à-dire la capacité des équipes gestionnaires et médicales de faire vivre ensemble des gens ayant des métiers différents, de telle manière que, de leur confrontation, quand on met de l'énergie, sorte plus de mouvement que de chaleur. Si nous arrivons à lever les freins qui sont à l'hôpital, nous avons quelques chances de transformer l'énergie en mouvement plutôt qu'en chaleur. L'hôpital public n'est donc pas condamné à être éternellement mauvais.

Retour au dossier "Hôpital : les 4 clefs de la réforme"