Grèves RATP – Les éternelles revendications de salaire

16 décembre 2009 • Agnès Verdier-Molinié

arton11449.jpg

Tous les ans à la même période, il y a la bousculade dans les magasins pour les achats de Noël et … la désormais traditionnelle grève de Noël dans les transports en commun parisiens. Joies du passage au « service d'hiver » et les ultimatum de Sud-Rail.

Souvenons nous, l'an dernier, la Gare Saint Lazare avait été bloquée pendant un mois et même fermée. A nouveau en grève cette année, les conducteurs de RER A et B de la RATP oublient de mentionner quelques éléments privilégiés mis en exergue récemment par la Cour des comptes dans un de ses rapports :

- Entre 2001 et 2007, le salaire moyen annuel brut à la RATP a augmenté de 18,65% soit une augmentation moyenne de 3,1% par an.
- Un conducteur gagne après 16 ans de carrière en moyenne 2570 euros bruts par mois quand le salaire moyen brut des salariés Français est de 2661 euros bruts par mois (source INSEE).

- En 2007, « 32,4 millions d'euros (+110 % par rapport à 2006) » de primes ont été distribués aux agents soit un montant brut par agent de 680 euros.

- L'âge moyen de départ en retraite constaté à la RATP est de 53,7 ans contre une moyenne de 61 ans pour les salariés du régime général.
- Toujours selon la Cour des comptes, le coût des retraites est en grande partie pris en charge par la collectivité française : « la subvention d'équilibre d'Etat, qui a dépassé 50% des ressources de la caisse autonome des personnels de la RATP en 2007, atteint 56,7% en 2008 et devrait s'alourdir encore à l'avenir ».

- Le temps de conduite moyen annuel par agent dans le réseau RER est de 449 heures par an à Paris en 2005, contre 1217 heures à Berlin.
- Le temps de conduite par jour et par conducteur effectif est de « 2 heures 50 mais de 3 h 39 en y incluant le temps dit de retournement des matériels et 4 h 13 en y incluant le temps de garage et de dégarage ».
- Les 42 582 agents de la RATP ont pour la plupart (98,7%) un statut qui leur garantit l'emploi à vie et 80% à 98% des conducteurs sont en grève ces derniers jours.

Toutes ces données proviennent exclusivement du dernier rapport de la Cour des comptes sur la RATP.

Pour autant, les revendications sont : « Non à la privatisation ! Monopole public RATP/SNCF sur les transports urbains d'Ile-de-France ! » Monopole que la RATP doit conserver jusqu'en 2039 ! Mais surtout, les grévistes demandent une prime de 150 euros dont 30 euros variables. La direction de la RATP a proposé une prime de 100 euros. Proposition refusée par les syndicats Sud RATP et consorts. D'autres raisons valables de bloquer les franciliens à la veille de Noël ?

Commentaires

  • Par clamarch • Posté le 27/12/2009 à 19:30 écoeurant, c'est tout simplement scandaleux mais cela dure depuis tellement longtemps sans qu'aucun gouvernement n'y change rien;

    ne parlons pas des média qui nous montrent des usagers toujours sereins et compréhensifs alors que la réalité est bien différente.

    désinformation totale !
  • Par kim66 • Posté le 21/12/2009 à 16:44 Quel gouvernement prendra le risque d'être approuvé par la majorité des Français en imitant l'Allemagne, où l'emploi dans la fonction publique interdit tout droit à la grève ?
  • Par crakotte • Posté le 21/12/2009 à 12:01 En lisant vos articles, je dois reconnaître que vous tentez de rester objectifs, mais cette "clarté d'esprit" ne devrait pas vous masquer les réalités de l'existence: coût du logement, envolée des prix-unité de valeur le franc troqué par l'euro, etc....
    Pensez-vous vraiment que la grève soit jouissive????
    NO COMMENT
  • Par JJ37 • Posté le 20/12/2009 à 10:11 Les syndicats n'ont-ils pas créé plus d'inégalités que d'égalité dans notre pays. Beau sujet pour l'IFRAP.