Fonction publique et administration

Capital • Un socialiste qui met les fonctionnaires 
au régime… ça n'existe pas !

09 octobre 2012 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Le magazine Capital détaille les coupes budgétaires annoncées dans la fonction publique, et cite Agnès Verdier-Molinié, directeur de la Fondation iFRAP.

« La pression sur l'Hexagone est d'autant plus forte que notre fonction publique est aujourd'hui l'une des plus coûteuses au monde. Si l'on y ajoute le coût de leurs retraites, le traitement de nos 5,3 millions d'agents publics pèse 260  milliards d'euros, soit 13,2% du PIB  : c'est bien plus que la moyenne de l'OCDE (11,2%). Pire, ce chiffre est en hausse constante depuis trente ans. « C'est là que les sources d'économies potentielles rapides sont les plus importantes », estime Agnès Verdier-Molinié, de l'[*iFRAP*], une officine libérale qui plaide inlassablement pour la mise au régime de l'État. « Sans agir aussi brutalement que nos voisins, il serait possible de réduire le nombre d'agents sans altérer la qualité du service public, comme l'a fait la Suède », confirme de son côté la Cour des comptes. »

Lire la suite