Fonction publique et administration

Suppression du « supplément familial de traitement » pour les agents publics

21 mars 2014 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton14025.jpg

Les allocations familiales peuvent être perçues par toutes les familles à partir du deuxième enfant, et ce qu'importent leurs revenus. Ce que beaucoup ignorent, c'est que les fonctionnaires et les agents non titulaires de la fonction publique perçoivent, en plus des allocations familiales, un « supplément familial de traitement » à partir du premier enfant à charge et proportionnel au revenu. Un calcul étonnant au moment où l'on parle de réduire le montant des allocations familiales en fonction du montant des revenus. Plafonnée à 280,83 euros par mois et pour trois enfants, cette indemnité a été dénoncée plusieurs fois par la Cour des comptes, qui a plaidé pour une réforme de ce dispositif. Et ce d'autant plus que les agents publics bénéficiaient en 2011 d'une rémunération en moyenne plus élevée de 12 % par rapport aux salariés du privé (Insee 2013). La suppression du « supplément familial de traitement » pour les agents de la fonction publique générerait une économie de 1,3 milliard d'euros.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.