Fonction publique et administration

SNCF : Quand la CGT conteste le dividende de l'Etat

... mais oublie les 10 milliards de subventions reçues

07 avril 2009 • Christian Arnault

fonctionpublique_administration.jpg

A l'issue du dernier Conseil d'Administration de la SNCF traitant des résultats 2008, la CGT a contesté le versement d'un dividende à l'Etat actionnaire. Celui-ci devrait toucher 183 millions d'€ (soit une augmentation de 50 % par rapport à l'année passée) [1].

Artificiellement la SNCF a renoué avec les bénéfices et c'est quand même la moindre des choses qu'un actionnaire, même si c'est l'Etat, touche un dividende. Petit dividende à mettre en regard avec la dizaine de milliards d'euros engloutis tous les ans par le couple SNCF/RFF et ce depuis des décennies sans amélioration probante des résultats.

La CGT aurait voulu que l'Etat rétrocède cette somme à la SNCF pour aider l'activité Fret et les trains Corail. Mais aussi, que la SNCF réponde aux exigences pointées par le Grenelle de l'environnement et participe à la rénovation du réseau. On peut douter du résultat d'une telle opération pour la partie Fret, sous perfusion depuis des années.

Quant à la rénovation du réseau, à moins que cela soit un effet de la nostalgie de la CGT, le réseau ferré n'appartient plus à la SNCF. Même s'il y a des besoins évidents cela n'a rien à voir avec les résultats de la SNCF mais avec ceux de RFF qui se sont dégradés en 2008 avec des charges d'infrastructure supérieures aux recettes commerciales, notamment en raison de l'insuffisance des péages acquittés par la SNCF.

Bref, un tonneau des danaïdes pour le contribuable que des contestations hors propos ont remis en lumière.

[1] Source : Vie du Rail N°3199

Commentaires

  • Par Henry DESCLEVES • Posté le 10/04/2009 à 16:23 Je crains que le résultat des dernières élections à la SNCF, donnant une large majorité à CGT SUD Rail rende notre Société Nationale encore plus ingouvernable.

    Nos gouvernements faisaient depuis longtemps profil bas ; ce va être pire.

    Vous avez raison de dénoncer le tour de passe-passe RFF-SNCF et le rôle catastrophique des syndicats majoritaires politisés depuis l'après-guerre. Quant aux dividendes !!!
  • Par MORELLI Albert • Posté le 08/04/2009 à 10:20 Il est inadmissible que la SNCF fasse des bénéfices. Ce qui serait logique ce serait de consolider les comptes SNCF et RFF puisqu'ils relèvent de la même vocation (leur séparation est artificielle).

    La SNCF fait des bénéfices parce qu'elle ne paye pas à RFF ce qu'elle lui doit.

    Voilà comment on se moque des gens et de la vérité, que l'on évolue dans le mensonge et que l'on trouve tout normal. La vérité est têtue, attention au retour de bâton.
  • Par Patrick Boulland • Posté le 08/04/2009 à 09:34 et le fait qu'elle s'est opposée pendant des années au versement de la participation aux "bénéfices".
    Si je suis d'accord avec vous pour dire que ces "bénéfices" sont virtuels, mais je pense qu'ils ont pour but d'instiller aux salariés de la SNCF une autre logique économique que celle de la CGT.
    Les contacts que j'ai eus avec des employés de la SNCF m'ont convaincu que beaucoup d'entre eux sont réfractaires à toute notion de productivité et que pour faire changer cet état d'esprit, la direction n'avait pour arguments que la carotte de la participation et le bâton des suppressions de poste.
    Quant à l'ouverture à la concurrence; actuelle pour le fret et proche pour les TGV et TER, je n'ai pas l'impression que la direction de la SNCF joue le jeu de l'ouverture ; par peur des réactions syndicales ? ou plus probablement par peur de ne pas être capable de mettre en place les nécessaires réorganisations pour faire face à cette concurrence ? Un sujet à creuser ...

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.