Fonction publique et administration

Salaire des fonctionnaires : un débat d'un autre âge

01 février 2006 • Nicolas Lecaussin

fonctionpublique_administration.jpg

Le jeudi 2 février 2006, nouvelle grève dans la fonction publique. La raison : les salaires des fonctionnaires. Or, la réalité est différente de ce que les syndicats soutiennent. En voici les preuves :

- Normalement, c'est au Parlement de fixer les dépenses concernant la fonction publique. Le budget de l'Etat inscrit dans la loi de finances 2006 a d'ailleurs déjà été voté et c'est bizarre de voir le gouvernement négocier avec les syndicats sur une éventuelle hausse de la masse salariale de l'Etat pour cette année.

- La masse salariale des fonctionnaires représente environ 50% du budget de l'Etat, soit plus de 120 milliards d'euros. Ce budget a augmenté de 70% depuis 20 ans.

- Le salaire moyen dans la fonction publique est d'environ 2000 euros net/mois, tandis que celui dans le privé est de 1800 euros net/mois. Une différence de 11%.

- Le salaire minimum dans la fonction publique est plus élevé que le SMIC d'environ 20%.

- Le salaire des fonctionnaires augmente automatiquement tous les ans grâce à l'avancement. Contrairement aux salariés du privé, la carrière des fonctionnaires est tracée d'avance quelles que soient leurs performances et les résultats des administrations.

- Il existe deux façons de calculer la rémunération des fonctionnaires : le SMPT (Salaire moyen par tête) et la RMPP (Rémunération moyenne des personnels en place). Les syndicats utilisent les SMPT car cette façon de calculer prend en compte le salaire sur une année par rapport à la moyenne et non pas l'évolution du salaire sur deux ans comme le RMPP, moyen de calcul plus proche de la réalité.

- Depuis 10 ans, la progression annuelle du pouvoir d'achat est plus de deux fois supérieure dans le public à ce qu'elle est dans le privé.

- Toute hausse du salaire du fonctionnaire entraîne automatiquement une hausse de la retraite correspondante. Le coût est donc plus élevé.

- Un salarié du privé cotise 30% de plus qu'un fonctionnaire pour sa retraite et les contribuables payent environ 65% des retraites des fonctionnaires. Et le fonctionnaire retraité part à la retraite plus tôt (en moyenne à 55 ans) et touche 35-40% de plus que le retraité du privé.

- Les syndicats ne tiennent pas compte dans leurs calculs des primes qui représentent environ 16% du salaire des fonctionnaires. Pour les fonctionnaires de Bercy, les primes peuvent s'élever jusqu'à 30% de leur traitement.

- La France est le seul pays où les rémunérations du public sont plus élevées en moyenne que celles du privé. Aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Espagne ou Italie, les rémunérations des fonctionnaires sont inférieures de 20-25% à celles du privé.

- D'ailleurs, parler de fonctionnaires à l'étranger est un peu anachronique. La plupart des pays de l'OCDE ont supprimé ou suppriment le statut de fonctionnaires et ouvrent à la concurrence les administrations et les services publics. Le fonctionnaire est devenu un simple employé.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.