Fonction publique et administration

Les appartements de fonction des énarques

30 novembre 2004 • Bernard Zimmern

arton993.jpg

Des appartements de fonction à des prix dépassant toute concurrence sont l'un des avantages qui accompagnent la caste des énarques et les administrations publiques de la Banque de France à la Caisse des Dépôts, de l'Assistance Publique de Paris au ministère de la Culture en sont les pourvoyeurs obligeants.

On a connu le scandale de l'appartement de fonctions de M. Gaymard mais qui sait que, depuis un décret du 3 décembre 1993, le gouverneur de la Banque de France et les deux sous-gouverneurs disposent chacun gratuitement d'un logement donnant sur les jardins du Palais Royal (la presque totalité des bâtiments du Palais-Royal appartient à la Banque), logement de 300 m2 pour le gouverneur dont le prix de location a été évalué par le fisc à plus de 120.000 € annuellement ? Et que le gouvernement Jospin leur a accordé une réduction d'un tiers de cette base pour le calcul de l'impôt sur le revenu ?

Mais il existe bien d'autres privilèges qui sont ou ont été fort connus comme les immeubles de la Caisse des Dépôts à Neuilly Bagatelle hébergeant à des prix défiant toute concurrence des kyrielles de hauts fonctionnaires. Et la Caisse des Dépôts et la Banque de France ne sont pas seules.

Sait-on par exemple qu'un autre énarque, auditeur au Conseil d'État, a pu loger au titre d'un logement de fonction pendant 25 ans dans un hôtel particulier de l'Assistance Publique de Paris, immeuble classé du XVe siècle, sur les bords de la Seine, alors qu'il n'était resté que 4 ans à l'AP ? Et qu'un autre énarque, maintenant décédé, un pourfendeur écouté des dépenses publiques excessives, a pu se loger dans un hôtel particulier similaire, puis y loger son ex-femme après son divorce, et enfin son fils dans un troisième appartement ? A la suite de l'affaire Gaymard, une enquête sur les logements de fonction a été diligentée par le ministère des Finances mais on doute qu'elle ne soit jamais rendue publique.

Cet article est tiré du livre Le dossier noir de l'ENA

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.