Fonction publique et administration

L'Action universitaire • Entretien avec Agnès Verdier-Molinié

12 juillet 2011 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Agnès Verdier-Molinié, directeur de la Fondation iFRAP, a répondu aux questions de L'Action Universitaire, le journal du syndicat étudiant UNI.

« Les Allemands, dont les services publics
sont appréciés, ont 30% de fonctionnaires de moins que
la France. On a donc un vrai défi à relever. Mais ce que
l'on sait moins sur l'Allemagne, c'est que sur les
4,5 millions de fonctionnaires allemands - pour
80 millions d'habitants - 60% sont embauchés sous
contrat de droit privé.

Dans mon livre, je propose de revenir sur l'extension du
statut qui a été faite à l'ensemble des agents publics.
Comme le font les Allemands et les Britanniques, on
pourrait garder un statut public recentré autour des
missions régaliennes de l'État
(la défense, la police, la
justice, une partie du budget et une partie de la
diplomatie) et pour les autres, on les emploierait sous des
contrats de droit privé qui suivraient les mêmes règles
que ceux qui sont applicables à leurs concitoyens
salariés du privé.

C'est un vrai tabou car, aujourd'hui, si on propose cela en France, on a
l'impression de dire un gros mot, quand bien même tous les autres pays d'Europe ont déjà réformé leur statut “à vie” du public. Il faut se dire que ce statut est finalement un objectif de réforme très intéressant, notamment dans le cadre de 2012. »

Lire la suite de l'interview