Fonction publique et administration

Embaucher les fonctionnaires non régaliens sous contrat de droit privé

21 octobre 2011 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton12359.png

Notre proposition : embaucher tous
les nouveaux entrants dans le secteur
public sous contrats privés en CDD ou
CDI en réservant le statut de fonctionnaire
aux agents exerçant des fonctions
régaliennes.

Le statut du fonctionnaire, et ses avantages,
était une concession de 1945 aux agents
publics pour reconstruire notre pays. En
2011, il est devenu un obstacle majeur
aux réformes de l'État, et un privilège
coûteux de plus en plus difficile à financer.
Le statut de la fonction publique empêche
l'embauche de personnels là où l'on
en a le plus besoin. L'organisation statutaire
actuelle, égalitariste, ne valorise
pas les meilleurs, qui se découragent.

Des contrats identiques à ceux du privé
permettraient d'évaluer les personnels,
d'instaurer une réelle rémunération au
mérite
et de faire baisser l'absentéisme.

Il faut réserver le statut et l'emploi à vie
aux agents publics dont l'État a impérativement
besoin. Ils sont 700.000 au sein
de la fonction publique, ce sont les agents
des fonctions régaliennes (Défense, Justice,
Police, etc.). Dans les autres services
publics, il faut désormais recruter sous
contrat de droit privé.

Dans l'Éducation nationale, les nouveaux
enseignants doivent être recrutés
sous contrat de droit privé. D'ailleurs,
les enseignants dans les écoles privées
ne sont pas fonctionnaires
et cela ne
les empêche pas pour autant d'enseigner ! Ce statut plus souple permet
également d'adapter les effectifs des
enseignants aux effectifs des élèves.
Rappelons qu'un enseignant qui est
recruté en 2012 exercera encore en
2050
. Nous proposons donc d'embaucher
tous les nouveaux enseignants
sous statut privé. Cela n'exclut pas
l'existence d'un concours pour valider
les connaissances des candidats au
métier de l'enseignement.

PDF - 503.8 ko
Télécharger les propositions de la Fondation iFRAP pour 2012

Commentaires

  • Par Didier • Posté le 18/03/2012 à 18:24 A aussi ses contraintes pour le fonctionnaire. Il existe des catégories de fonctionnaires où on arrive pas à garder les gens (ils gagnent bien plus dans le privé ou parapublic sans vraiment plus de risque...et ne parlez pas des retraites, celles des fonctionnaires etant calculées sur le salaire indiciaire - qui est très inférieur à ce que l'on touche dans le privé à compétences et fonctions équivalentes - ce n'est pas un avantage loin de là).
  • Par konebien • Posté le 31/10/2011 à 09:31 que se passerait il et combien d'économies si on revenait aux 39 heures dans l'ensemble de la fonction publique?

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.