Fonction publique et administration

C'était le printemps, la saison des machins !

04 septembre 2006 • Julien Lamon

fonctionpublique_administration.jpg

Comme pour chaque année, le printemps, signe du renouveau de la nature, semble donner à nos administrations engourdies par l'hiver une verdeur nouvelle. Ainsi, a-t-on assisté au bourgeonnement de nouvelles pousses, qui ne tarderont pas à grandir et s'enraciner dans l'humus fertile de l'Etat providence. Le printemps 2006 fut bien arrosé et c'est environ une vingtaine de "machins", toutes variétés confondues, qui ont commencé à pousser.

2006, l'Odyssée du Commissariat général au plan

Le Centre d'analyse stratégique est le dernier avatar du commissariat général au plan, dont le nom et les missions, hérités d'une époque fleurant bon le constructivisme n'étaient plus "politiquement correctes". Au lieu de le dissoudre, ce qui aurait permis d'économiser quelque 11 millions d'euros par an, le Premier ministre, Dominique de Villepin, a décidé de le renommer. Le 6 mars 2006, le Centre d'analyse stratégique repoussait, au même endroit, avec une nouvelle directrice pour toute modification substantielle de personnel. Le 12 juin, Sophie Boissard, la directrice, était fière de déclarer que le Plan pouvait enfin se mettre au travail. Trois mois pour s'adapter au changement de nom et inventer de nouvelles missions. Nos brillants stratèges travailleront ainsi sur une feuille de route ambitieuse, comme par exemple la rédaction de rapports au sujet des "scénarios énergétiques de la France à l'horizon 2050" ou encore des "métiers en 2015". Dans ce registre de l'Utopie, on préfèrera sûrement lire les écrits de Thomas More ou de Georges Orwell.

La réforme de l'Etat, marronnier à machins


Le Secrétariat général de l'administration, dont la création avait été annoncée par le Premier ministre le 27 octobre 2005, est né le 19 avril dernier. Il ne faut évidemment pas le confondre avec le secrétariat général pour l'administration, placé auprès du ministre de la Défense. Ce nouveau secrétariat "général" est doté des missions classiques inhérentes à tout machin : préparer des orientations, faire des propositions et participer aux études menées par les services de l'Etat. Il devrait aussi, apprend-on, contribuer à la promotion de l'égalité entre les hommes et les femmes ainsi qu'à la lutte contre toute autre discrimination. Les fonctionnaires de la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité), dotée d'un budget annuel de 10 millions d'euros, ne pouvaient sûrement pas remplir cette dernière mission !

Encore des stratèges : le Comité stratégique pour le numérique

Cet organe, placé auprès du Premier ministre, est chargé de "coordonner et d'orienter les actions menées en vue de la numérisation de la diffusion hertzienne de la télévision, de l'arrêt complet des émissions analogiques et de la réutilisation des fréquences ainsi libérées". Quel besoin d'un nouveau machin officiel, alors qu'il existe déjà : Un conseil supérieur de l'audiovisuel, Une autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Une autorité de régulation des télécommunications, Un conseil général des technologies de l'information ou encore l'Agence nationale des fréquences. Peut-être pour assurer de confortables émoluments aux trois "personnalités qualifiées", Ghislain Achard, Dominique Roux et Jean-Michel Huber, habitués de la machinerie administrative de l'audiovisuel ?

Papillons et nouvelles technologies

Outre les organismes de coordination et d'orientation, il manquerait une espèce commune de "machin", celle des observatoires. Le gouvernement a donc décidé d'en créer de nouveaux, dont l'Observatoire des papillons des jardins, lancé le jour du printemps, par le Muséum d'histoire naturelle. Le budget devrait être serré, puisque cet "observatoire" propose surtout aux personnes volontaires d'identifier les papillons de leurs jardins, dans l'optique d'analyser,à partir des observations recueillies, l'évolution de leur biodiversité.

Toujours à la pointe des hautes technologies, le gouvernement instaurait, le 27 mars 2006, un "Observatoire du haut débit". Placé sous l'égide de la DIACT (délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires), doté d'un budget de 50.000 euros par l'Etat en 2006, cette institution doit accompagner l'évolution du haut débit sur tout le territoire. Cet observatoire va-t-il laisser la place à celui du très haut débit ? Suite à une consultation publique François Loos, ministre délégué à l'industrie devrait lancer un "plan d'action en faveur du déploiement du très haut débit en France". France Télécom serait bien placée pour obtenir un monopole dans ce domaine. François Loos a, en effet, justifié l'octroi d'un privilège concurrentiel à l'opérateur historique au cours du Conseil européen des télécommunications, le 8 juin 2006...

Titre du Machin Tutelle Création
Centre d'analyse stratégique Premier ministre 08/03/2006
Délégation parlementaire pour le renseignement relations avec le Parlement 08/03/2006
Directions interdépartementales des routes (11 services) transports 15/03/2006
Observatoire paritaire du portage salarial association financée par syndicats 15/03/2006
Observatoire des papillons des jardins muséum histoire naturelle 21/03/2006
Observatoire du haut débit intérieur 22/03/2006
Commission sur l'économie de l'immatériel finances 27/03/2006
Observatoire statistique du haut conseil à l'intégration cohésion sociale 29/03/2006
Secrétariat général de l'administration fonction publique 19/04/2006
Commission du débat national université-emploi Premier ministre 25/04/2006
Observatoire de la production audiovisuelle et cinématographique commission du film d'Ile-de-France 03/05/2006
Comité stratégique pour le numérique Premier ministre 04/05/2006
Coordonnateur interministériel pour le développement et l'usage du vélo transport 05/05/2006
Conseil d'orientation des finances publiques Premier ministre 06/05/2006
Conseil national du littoral aménagement du territoire 09/05/2006
Conseil général de l'agriculture de l'alimentation
et des espaces ruraux
agriculture 10/05/2006
CampusFrance (fusion egide edufrance) affaires étrangères et éducation 17/05/2006
Centre européen de la création contemporaine culture 17/05/2006
CulturesFrance (fusion Afaa et ADPF) affaires Etrangères 17/05/2006
Agence française de l'adoption santé, affaires étrangères, justice 18/05/2006
Comité interministériel à l'égalité des chances Premier ministre 02/06/2006

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.