Europe et international

Mettre fin à l'action extérieure des collectivités locales

13 mars 2014 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton13997.jpg

Les collectivités locales françaises ont tissé de longue date des relations avec leurs homologues dans les autres pays européens. Communes, départements et régions ont ensuite entrepris d'aider les pays en voie de développement. Or, cette action extérieure des collectivités territoriales n'est transparente ni au regard des objectifs ni au regard des sommes investies. En 2005, les collectivités locales ont dépensé 230 millions d'euros à ce titre. De surcroît, seule fait l'objet d'une recension précise l'aide publique au développement (APD), qui a représenté 55 millions d'euros en 2010. Si l'on comprend la nécessité de répondre aux situations d'urgence humanitaire, pourquoi l'échelon local devrait-il y prendre part ? Le bon niveau d'action n'est-il pas celui des organisations non gouvernementales et celui de l'État dans son rôle de coordination des secours ? Réorienter l'aide des collectivités territoriales vers les situations jugées prioritaires leur permettrait de pratiquer des économies. En jeu : entre 70 et 150 millions d'euros par an.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.