État et collectivités

Les deux candidats à la présidentielle répondent à l'étude de la Fondation iFRAP "100 Jours pour réformer la France"

26 avril 2012 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton12661.png

A la suite de l'étude "100 Jours pour réformer la France", les deux candidats au second tour de l'élection présidentielle ont adressé une lettre à la Fondation iFRAP.

Nous publions les lettres de François Hollande et Nicolas Sarkozy.

PDF - 61 ko
Téléchargez la lettre de François Hollande
PDF - 373.8 ko
Téléchargez la lettre de Nicolas Sarkozy
PDF - 1000.4 ko
Relisez l'étude de la Fondation iFRAP

Commentaires

  • Par Paul • Posté le 01/05/2012 à 14:50 Certes, Hollande retourne une lettre type. Mais Sarkozy n'ose pas citer clairement la hausse de TVA à l'automne prochain. La taxe professionnelle a été remplacée par la CFE (contribution foncière des entreprises). Pour ma société de service, cela représente une hausse de 9 à 10% 2 années de suite. Pas de baisse des dépenses de l'Etat : je ne voterai donc pas au deuxième tour. Cordialement, Paul.
  • Par jacques • Posté le 28/04/2012 à 15:49 C'est évident! la nullité du socialiste qui ne répond pas, n'a rien de concret à proposer - que des dépenses - et comme toujours la langue de bois de ceux qui n'ont rien à proposer - de l'autre du concret, du réalisable et au bout de la croissance et la sauvegarde du niveau de vie des Français! le choix devrait être vite fait... mais les ignorants ou qui veulent l'être qui nous entourent....
  • Par crikcri • Posté le 27/04/2012 à 21:03 L'erreur historique de François Hollande est de s'obstiner à ne pas vouloir s'attaquer aux dépenses de l'Etat. Augmenter les impôts ne suffira pas. Il va éroder davantage une reprise économique déjà moribonde et décourager les Français contribuables, car ces mêmes Français sont déjà ponctionnés au-delà du raisonnable. En bref c'est un monumental FIASCO qui nous attend et en filigrane la sortie de l'euro et la fin de la communauté européenne.
  • Par SCHUBERT • Posté le 27/04/2012 à 18:20 Décevant....

    On attendait plus, mieux, ils n'abordent pas le sujet qui fâche (le dérèglement de la Finance) et ne font que rabâcher, on en a la nausée.

    De vieux loups de la politique qui ne redresseront pas le pays. Préparez-vous !

    Dommage pour la France

    bien cordialement.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.