État et collectivités

Le gouvernement ne doit pas céder à l'immobilisme : Retrouvez les extraits du livre choc d'Agnès Verdier-Molinié dans le Figaro Magazine

21 septembre 2018 • Manon Meistermann

mdglo7d.jpg

Dans un livre choc, En marche vers l'immobilisme, à paraître le 26 septembre prochain aux Editions Albin Michel, Agnès Verdier-Molinié, directeur de la Fondation iFRAP, tire la sonnette d'alarme : le gouvernement ne va ni assez vite, ni assez loin dans sa politique de réforme de la France. Rien ne serait pire que de décevoir les Français en sombrant dans le piège de l'enlisement. Les quinquennats passent mais les urgences restent les mêmes : réduire les dépenses publiques et les impôts, mais aussi renforcer au plus vite la compétitivité des entreprises.

Retrouvez les extraits de ce dernier ouvrage, en couverture et dans les pages du Figaro Magazine de ce week-end.

En marche vers l'immobilisme

20 RÉFORMES LANCÉES : OUI MAIS...

8 nouvelles taxes créées en un an ! • Le prélèvement
à la source, un projet absurde • Toujours 5,5 millions
de fonctionnaires • Des syndicats minoritaires qui
bloquent encore • Qui paiera la suppression de
la taxe d'habitation ? • Où sont les économies ?
...
Et toutes les autres questions que les Français se posent.

"Tout devait changer : allègement des normes, baisse des dépenses et des impôts… Mais 18 mois plus tard, la réalité est bien différente. Le décalage, pour ne pas dire le fossé, se creuse tous les jours.

Certaines grandes réformes (prélèvement à la source, taxe d’habitation…) paraissent d’ores et déjà aussi ambitieuses qu’inutiles. D’autres réformes nécessaires (baisse des effectifs publics, réforme des retraites, réduction de la dépense sociale…) patinent dangereusement.

Au-delà des mots rassurants, c’est bien un choc de complexité auquel sont confrontés les Français : multiplication des contraintes administratives et fiscales, organisation kafkaïenne des territoires… Où est la simplification sans cesse annoncée ?

Cet ouvrage dresse, à travers de nombreux exemples souvent ubuesques, le tableau de l’ancien monde qui refuse de disparaître. L’heure tourne et malgré quelques mesures ponctuelles pertinentes, la grande transformation annoncée se fait attendre.

La France va-t-elle encore rester immobile ou est-elle en marche ?"

  • A paraitre le mercredi 26 septembre aux Editions Albin Michel.
  • En pré-commande sur Amazon.

Commentaires

  • Par REGIS LEMIERRE • Posté le 25/09/2018 à 11:39 Analyse très pertinente , les réformes effectuées sont soit insuffisantes soit inutiles Mais quelle alternative politique aujourd'hui? Je n'en vois pas pour l'instant. Je viens de commander le livre et attends avec impatience de le lire. Cordialement Régis Lemierre
  • Par Arneodo jean • Posté le 24/09/2018 à 19:59 Entre notre enlisement economique et les droits acquis des minorités syndicales il y a un sujet qui me fait bouillir de colère c est le droit d occupation d une residence par des squatters qui sont chez eux apres 48 h si le propriétaire n a pas réagi. Vous partez en vacances 15 jours et de retour vous n etes plus chez vous. Qui a pondu cette loi ? Je souhaiterai pouvoir mettre un nom sur cette ignominie.
  • Par Schreder • Posté le 22/09/2018 à 08:06 Très belle photo d'Agnes sur le Figaro Magazine; Chapeau au photographe!
  • Par Bernard PONTET • Posté le 21/09/2018 à 18:44 Problème N° 1 de la France: la compétitivité. Que fait le gouvernement: rien sur ce sujet. La suppression de l'ISF n'est pas une mesure pro-entreprises: ce sont au contraire les entreprises qui vont la payer! Tant qu'on ne produira pas plus ,inutile d'espérer baisser le chômage et augmenter réellement le pouvoir d'achat. Prendre à Pierre pour donner à Paul en espérant que ça coûtera peu à Pierre mais rapportera beaucoup à Paul est puéril. Il parait que le problème de l'exécutif est qu'on ne voit pas encore les résultats. Mais si on les voit: ils sont ce qu'on pouvait attendre, c'est à dire très mauvais. Que pouvait-on attendre d'un programme non-financé? ce qu'on voit actuellement, des gens qui naviguent à vue pour financer des mesures idiotes. Il faut baisser la CSG, mettre la TVA à 23 % et tout utiliser pour baisser les charges.
  • Par Djun • Posté le 21/09/2018 à 15:54 Le " nouveau monde" ressemble furieusement à l'ancien. Après avoir fait des réformettes pour entretenir à moindre frais la légende pour la masse, on la réveille en prenant de l'argent aux vieux simultanément aux cadeaux offerts en remerciements à ceux qui les ont portés au pouvoir. Mais vieux les ont aussi porté au pouvoir! Les cocus comptés vous,; c est rapide à faire car rien ne change et ça marche encore! La pseudo droite évolue entre ses silences habituels car elle n'a jamas été de droite ou alors c'est " Jésus crie la caravane passe" pour citer Coluche. Bref! Encore 5 ans de perdus, ça en fera 40?

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.