État et collectivités

Inflation de ministères

30 avril 2006 • l'équipe de la Fondation iFRAP

etat_collectivites.jpg

La réforme de l'Etat est un sujet en vogue depuis plusieurs années en France à tel point qu'un ministère est en charge de cette question. Là se trouve tout le paradoxe, la réforme de l'Etat devrait amener nos dirigeants à constater qu'il est indispensable de réduire le nombre de ministères en France plutôt que d'en créer un censé s'occuper de ce sujet.

Pourquoi réduire le nombre de nos ministères ?

Tout d'abord pour réduire les dépenses de l'Etat. Lorsqu'on connaît le nombre de collaborateurs d'un ministre, les frais de fonctionnement d'un ministère (frais matériels et frais en personnels) la suppression d'une dizaine de ministères contribuerait à montrer l'exemple à nos concitoyens en ce qui concerne la baisse des dépenses publiques.

D'autre part, beaucoup de ministères ou secrétariats d'Etat sont inutiles et s'occupent de domaines qui sont en fait du ressort de la société civile ou d'autres instances.

Exemple : secrétaire d'Etat aux droits des victimes ; ministre délégué aux anciens combattants qui est d'ailleurs fréquemment l'objet de railleries dans la mesure où l'on fait valoir qu'il y a davantage de personnes payées à s'occuper des anciens combattants que d'anciens combattants eux-mêmes ; secrétaire d'Etat aux personnes âgées, etc.

Surtout, bon nombre de ministères ou de secrétariats d'Etat pourraient être rassemblés et fusionnés. C'est heureusement ce qui s'est produit avec le gouvernement Villepin où les secrétariats d'Etat ont été supprimés, ceux-ci étant refondus dans des ministères. On est passé sous le gouvernement Villepin à 32 membres de gouvernement au lieu de 45 sous le gouvernement Raffarin III.

Ainsi les secrétariats d'Etat au droit des victimes et à l'aménagement du territoire ont disparu pour être intégrés dans le ministère de l'Intérieur.

De même, alors qu'il y avait sous le gouvernement Raffarin III un ministre de l'Equipement et des Transports, un ministre délégué au Tourisme et un secrétaire d'Etat aux Transports et à la Mer, le gouvernement Villepin a rassemblé toutes ces fonctions en la personne du Ministre des Transports, de l'équipement, du Tourisme et de la Mer.

Nombre de membres du gouvernement
Gouvernement Raffarin I 28
Gouvernement Raffarin II 39
Gouvernement Raffarin III 45
Gouvernement Villepin 32

Nous sommes donc en progrès avec un gouvernement de 32 membres mais cette amélioration est à relativiser lorsqu'on sait qu'il n'y avait que 28 membres sous le gouvernement Raffarin I.

La France a deux fois plus de ministères que les autres pays européens

Nous sommes très loin de la moyenne européenne qui s'élève à environ 16 membres soit la moitié du gouvernement actuel, ce qui marque bien la différence de conception du rôle de l'Etat.

La plupart des autres pays européens se cantonnent aux fonctions fondamentales de l'Etat : Intérieur, Défense, Justice, Economie et Finances, Industrie, Santé, Education, Affaires étrangères.


En France l'Etat semble vouloir s'occuper de tout dans tous les domaines avec les résultats que l'on sait. Mieux vaut se concentrer sur des domaines précis et être efficace que se disperser et être inefficace. Dès lors on ne peut que saluer la proposition de Nicolas Sarkozy de réduire, par une loi organique, le nombre de ministères au nombre de 15.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.