État et collectivités

CUEJ, L'Eurozone coûte que coûte

23 janvier 2013 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Le CUEJ (Centre universitaire d'enseignement du journalisme) cite l'étude de la Fondation iFRAP sur le Haut Conseil des Finances publiques dans son dernier ouvrage : "L'Eurozone coûte que coûte".

Haut Conseil des Finances publiques : le nouveau gendarme de la règle d'or

« Son rôle sera d'abord d'évaluer les hypothèses du budget proposé par le gouvernement, en particulier les projections de croissance. L'article 14 du texte de loi lui donne le pouvoir d'accéder à tous les documents nécessaires pour bâtir sa propre prévision. Point important, car les gouvernements ont fréquemment surévalué, dans l'opacité des chiffres, ces prévisions sur l'activité nationale pour gonfler les recettes fiscales attendues et sous-estimer les dépenses sociales ou autres, permettant un affichage du déficit minoré. "Cela peut créer un cercle vertueux, explique Samuel-Frédéric Servière, spécialiste en finances publiques au think-tank iFRAP. Si le conseil utilise tous ses pouvoirs, note-t-il, des institutions comme le Trésor ou le ministère des Finances devront fournir des documents de travail qui ne sont pas communiqués pour le moment." »

Télécharger l'ouvrage