État et collectivités

Colloque
e-administration : compte-rendu des débats

01 novembre 2012 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton12937.jpg

Ouverture des données publiques, une dynamique nécessaire pour l'administration et les opérateurs privés… et pour les citoyens ? L'entreprise Berger-Levrault a organisé le 17 octobre à Paris un colloque sur le thème « e-administration : ouverture des données et satisfaction des citoyens ». La Fondation iFRAP participait à une table-ronde animée par Olivier Schrameck, avec Christian Anastasy, Directeur général de l'Agence Nationale d'Appui à la Performance des établissements, Laurent Bacquart, Directeur général des services de la Mairie de Saint Michel sur Orge, et membre du Conseil d'Administration du SNDGCT, Danielle Bourlange, Directrice générale de l'Agence du patrimoine immatériel de l'État (APIE), Christine Szymankiewicz, Inspectrice générale de l'Éducation Nationale, Pascale Luciani-Boyer, Maire-adjoint de Saint-Maur-des-Fossés, Olivier Régis, Délégué général du Forum pour la gestion des villes et Agnès Verdier-Molinié, Directeur de la Fondation iFRAP.

Le taux de réussite au bac dans chacun des lycées de France ; le nombre d'accouchements par maternité ; le nombre de crimes et délits sur un territoire ; les indicateurs de la qualité de l'air et de l'eau ; le taux de présence des parlementaires dans l'hémicycle ou encore le trafic et les retards dans les transports en commun… autant de données publiques que l'État, les collectivités locales et les entreprises ouvrent de plus en plus largement aux citoyens.

Sous quelle forme ? A quelles fins ? Pour quels nouveaux services ? Comment mettre en place un encadrement à la fois garant de la liberté individuelle, et protecteur de la vie privée ? Quel équilibre trouver entre liberté d'entreprendre, qualité du service public et satisfaction des citoyens ?

Berger-Levraut a mobilisé des experts reconnus du public et du privé pour définir et proposer, ensemble, des solutions aux questions qui se posent. Leurs suggestions constituent la base du colloque « Ouverture des données et satisfaction des citoyens », le 17 octobre 2012 à la Maison de l'Amérique Latine, à Paris.

Une conviction guidera les interventions de chacun et le débat animé par Olivier Schrameck, Président de section au Conseil d'État, professeur associé à Sciences Po-Paris : l'ouverture des données publiques et les nouveaux services administratifs doivent être construits avec les citoyens et pour eux !

Un baromètre Berger-Levrault/Harris Interactive exclusif, dévoilé lors du colloque, permet de mieux cerner les attentes et les craintes des citoyens dans le domaine de l'e-administration et de l'open data. Avec des résultats étonnants : trop de dématérialisation des services publics ou pas assez ? Les Français sont partagés, il existe une véritable fracture numérique ! L'open data ? Les Français y sont majoritairement favorables. Ils y voient un impact positif en termes « d'accessibilité pour tous à l'information » et considèrent que « cette diffusion d'informations est une avancée pour chaque citoyen ». 77% des Français considèrent que cela va permettre aux chercheurs et aux étudiants de mener plus facilement leurs travaux et 68% que cela permettra une meilleure circulation des données, et une plus grande transversalité entre les administrations.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.