ENA : autre témoignage

12 février 2009 • l'équipe de la Fondation iFRAP

Mon fils, maintenant retraité, a été pendant de nombreuses années (env. 20 ans) acheteur à l'UXXX "Union des XXX" dans plusieurs spécialités comme le matériel d'hôpital, le matériel scolaire ...

Dans cette société, naguère rattachée au ministère des Finances, il est resté non-fonctionnaire dans la haute hiérarchie. Après un début de privatisation qui n'a pas abouti, sa position le situait au 3ème niveau sous le Directeur Général et le Directeur des Achats. Ce Directeur Général, systématiquement Enarque, venait apprendre les procédures comme dans une Université, en essayant d'être CHEF, apprenti incompétent pendant les premiers mois, mais quand enfin il était devenu compétent sinon efficace à son niveau, il partait et était remplacé par un autre qui venait apprendre à son tour.

Une dizaine d'énarques ont profité de ce stage et mon fils n'a jamais su ce qu'ils devenaient.
La comptabilité de l'UXXX est assurée par un Commissaire aux comptes et un service du ministère des Finances.

Cela n'a pas empêché des magouillages – dont l'un d'eux à YYYYY – ont envoyé plusieurs chefs devant les tribunaux.

Peu à peu, dans le respect de la législation des marchés publics, plusieurs mairies importantes, Académies de l'Enseignement Public et autres organismes, ont de plus en plus court-circuité l'UXXX.

En somme, l'UXXX était en plus de sa fonction Achats Publics, une bonne école pour des stagiaires très bien payés et quasiment irresponsables vu le nombre de signatures apposées sur les documents pour les valider.

L'acheteur signe le 1er, son Directeur suit, un autre encore au sein de l'état-major de l'UXXX.

P.C.