Emploi et politiques sociales

Un fonctionnaire crée non pas un chômeur, mais deux

24 avril 2008 • Philippe Perinet-Marquet

emploi_politiquessociales.jpg

La création d'un emploi public coûte en fait, au total, l'équivalent de DEUX emplois solvables, et non pas d'un seulement, si l'on tient compte de tout ce que coûte un fonctionnaire (évaluation 2000) = 30 000 €/an en moyenne, soit au total environ 1 500 000 € pendant toute sa vie, soit à 30 ans en moyenne d'activité = environ 900 000 € + environ 600 000 € de retraite, prise plus tôt, plus avantageuse et bien plus longue que dans le privé ; chiffre que j'avais sommairement évalué en 1996 et qui a été confirmé depuis par le "Figaro" et la Banque de France elle-même, à la grande surprise d'un de mes collègues, directeur honoraire de la Banque de France de Poitiers, membre du groupe de travail "Emploi" créé par mon député de Poitiers de l'époque, en 1996, J.L. CHAMARD et dont j'étais le rapporteur (textes à votre disposition).
Ceci complète votre ouvrage : "A chaque fonctionnaire son chômeur".
Or le coût moyen d'un salarié du privé (1200 €/mois nets, 1800 avec les charges) est d'environ la moitié (en ordre de grandeur, bien sûr) : 20 000 €/an*30 ans= 600 000+150 000 de retraite, bien moins avantageuse et longue = environ 750 000 €, donc, en moyenne, avec mes approximations, la création d'un emploi public supprime bien deux emplois solvables ce qu'ont confirmé depuis, plusieurs économistes dits "libéraux".

Si l'on rapproche ces chiffres de l'estimation des gaspillages administratifs établis et publiés en 1990 par M. CROZIER à Poitiers, il s'agissait alors de 200 milliards/an, soit 30 md €/ an de 1990 (voir mon essai de 2000, modifié 2004, "Le grand espoir du XXIème siècle", notamment le coût de l'Etat, qui m'a valu les compliments de M. DRUON, qui reste malheureusement d'actualité et que je me permets de vous adresser en copie, en toute modestie).

Le total des ces gaspillages représente (toujours approximativement) le montant de la dette extérieure à court terme de la France (660 md€) et correspond, toujours en ordre de grandeur au coût du million de fonctionnaires embauchés depuis 1981 !

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.