Emploi et politiques sociales

Un an de Centre d'Analyse stratégique

Pages de rapport : 10 000. Résultats : ?

21 mai 2007 • Philippe François

emploi_politiquessociales.jpg

Le premier rapport annuel du nouveau Centre (ex Plan) témoigne d'une activité intense : politique maritime, violences urbaines, mondialisation, énergie, inégalités, logement, emploi, revenus, pouvoir d'achat… Mais comme souvent dans l'administration, les moyens mis en oeuvre et l'activité (nombre de réunions, de publications ou de voyages) l'emportent sur les résultats. Dans ses 188 pages, aucun cas n'est mentionné où les avis du Centre auraient eu un impact sur les décisions du gouvernement.

Il y a un an, le "principal objectif pour 2006" annoncé par sa nouvelle Directrice générale, Sophie Boissard, concernait la réforme du financement de la protection sociale voulue par Jacques Chirac. Mais avant même que le Centre ait pu se saisir du remplacement des cotisations sociales patronales par la taxation de la valeur ajoutée des entreprises, ce projet était enterré. Les Directions de la Législation Fiscale, de la Sécurité Sociale, des Impôts, du Trésor et de la politique économique, puis les CAE, CES, COE, MEDEF et syndicats l'avaient condamné.

Rapport "Emploi en 2015" :
179 pages, rien à signaler

La naissance de ce rapport a été très entourée puisque y ont participé : CNFPTLV, COE, DARES, DGEFP, DEPP, DGE, DIACT, ANPE, AFPA, ONISEP, ANACT, INSEE, CEREQ, OREF, COR, CAS, syndicats, Europe.
Le résultat est modeste puisque la conclusion est que la tendance actuelle va se prolonger. Et les medias ont dû se résigner à titrer sur une évidence :

DERNIÈRE HEURE EMPLOI :
BAISSE DANS L'AGRICULTURE ET L'INDUSTRIE,
CROISSANCE DES SERVICES

C'était une première alerte, mais le problème est récurrent : la plupart des activités du Centre doublonnent celles d'autres organismes gouvernementaux. A quel titre le Centre travaille-t-il sur les violences en banlieue quand il existe un Conseil d'Analyse de la Société ? Pourquoi cette étude sur les Revenus et le pouvoir d'achat, alors que c'est exactement la mission du CERC (Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale) dirigé par Jacques Delors, qui a d'ailleurs publié en décembre 2006 un volumineux rapport sur ce sujet ? Et ce sujet est aussi traité par la DARES et l'INSEE. Il existe déjà un Secrétariat Général de la Mer auprès du Premier ministre, pourquoi demander encore un rapport au Centre sur la politique maritime ? Il est urgent de tailler dans tous ces organismes pour en réduire les coûts, les rendre plus efficaces et libérer des experts compétents mais stérilisés dans ces structures.

Rapports du Centre d'Analyse Stratégique Autres organismes en charge de ce sujet
Financement

de la protection sociale
CAE - Conseil d'Analyse Economique

COE - Conseil d'Orientation pour l'Emploi

CES - Conseil économique et Social
Emplois en 2015 DARES - Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques
Energie Ministère de l'Industrie
Revenus CERC - Conseil de l'emploi, des Revenus et de la cohésion sociale

DARES - Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

INSEE - Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques
Europe SGAE - Secrétariat Général aux Affaires Européennes
Soldes DGCCRF - Direction de la Consommation
CAE, CAS
France, puissance maritime SGAM - Secrétariat Général de la Mer
Violences dans les cités CAS - Conseil d'Analyse de la Société

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.