Emploi et politiques sociales

Salaires : comparatif public / privé

Officiellement, la fonction publique gagne plus que les salariés du privé

09 décembre 2008 • Agnès Verdier-Molinié

emploi_politiquessociales.jpg

C'est encore une fois vérifié, l'ensemble des salariés de la fonction publique d'Etat gagnent en moyenne 2921 euros de plus par an que leurs semblables du secteur privé.

L'INSEE a beau avoir intégré dans son calcul des salaires du secteur privé les chefs d'entreprises salariés et le semi-public (entreprises publiques), rien n'y fait. 26182 euros de salaire net moyen par an pour 2006 pour l'ensemble de la fonction publique d'Etat contre 23261 euros dans le secteur privé.

Rappelons que la fonction publique d'Etat comprend les effectifs de l'Education nationale qui, même si on répète souvent que nos très nombreux professeurs sont mal payés, tirent mécaniquement la moyenne vers le haut. Il est aujourd'hui indéniable que les salariés du public sont en moyenne mieux rémunérés que les salariés du privé.

Fonction publique d'Etat

Salaires nets annuels moyens par catégorie statutaire et tranche d'âge en 2006
Tranche d'age Ensemble dont titulaires
Ensemble Catégorie A Catégorie B Catégorie C
Moins de 30 ans 19 173 20 312 20 895 19 878 17 140
De 30 à 39 ans 23 237 23 770 25 920 22 736 17 672
De 40 à 49 ans 26 327 26 703 31 688 25 314 18 663
De 50 à 59 ans 30 425 30 872 36 979 27 292 19 424
60 ans ou plus 38 297 39 457 46 213 28 000 19 609
Ensemble 26 182 26 893 30 798 24 548 18 652
Champ : agents titulaires et non titulaires des services civils de l'État, France métropolitaine.
Source : iFRAP d'après l'Insee, fichiers de paie des agents de l'État en 2006 (semi-définitif).

Secteur privé et semi-public

Salaires nets annuels moyens en euros par catégorie sociale et tranche d'âge en 2006
Tranche d'age Ensemble Cadres 1 Professions intermédiaires Employés Ouvriers
Moins de 30 ans 16 897 27 880 19 301 14 521 15 133
De 30 à 39 ans 22 279 40 053 22 688 16 137 17 062
De 40 à 49 ans 25 307 50 211 25 117 17 158 17 810
De 50 à 59 ans 27 597 53 259 26 484 18 337 18 410
60 ans ou plus 39 478 73 253 28 276 18 648 18 301
Ensemble 23 261 46 221 23 582 16 327 17 064
1Y compris chefs d'entreprise salariés

Champ : salariés à temps complet du secteur privé et semi-public.

Source : Insee, DADS 2006 (exploitation au 1/12).

L'INSEE confirme cette information de nombreuses fois décriée. Cette étude est d'autant plus intéressante qu'elle met en exergue que, entre 2002 et 2006, les salaires nets du privé et semi-public augmentaient de 0,32 % en euros constants quand les salaires nets de la fonction publique d'Etat augmentaient en moyenne de 1,1 % par an.

GIF - 51.9 ko
Secteur Hospitalier (source INSEE)

L'argument souvent brandi que le reste de la fonction publique (hospitalière et territoriale) est beaucoup plus mal payée que le secteur privé ne semble plus tellement tenir la route.

La fonction publique hospitalière, médecins, cadres administratifs, infirmiers compris, gagne en moyenne 24848 euros nets par an, toujours au-dessus de la moyenne des salaires du privé, tandis que les salariés du secteur hospitalier privé gagnent en moyenne 22003 euros nets par an.

A souligner, le personnel soignant (infirmiers, sages-femmes, spécialistes de la rééducation et techniciens médicaux) est mieux rémunéré dans le public que dans le privé : 25793 euros nets par an en moyenne contre 23764 euros nets annuels ... (voir notre article sur les salaires des médecins)

Selon certains, nos 5,4 millions de fonctionnaires (au 31/12/2006) seraient en surnombre en France mais mal payés, notamment par rapport au reste de l'Europe. Il n'en est rien, en tout cas par rapport au secteur privé. A moins qu'en France, toute la population active ne soit vraiment très mal payée en net s'entend.

Cela ne relèverait-il pas aussi du poids d'un certain modèle social français lesté des cotisations sociales parmi les plus élevées d'Europe ?

Décidément, il reste encore des réformes à faire en France. L'urgence qu'il y aurait à revaloriser les traitements de la fonction publique reste encore à démontrer quand les charges pesant en priorité sur le secteur privé se font de plus en plus cruellement sentir.

Commentaires

  • Par Philippe François • Posté le 18/05/2009 à 10:35 La question dans votre cas c'est : pouquoi êtes-vous rentré dans la fonction publique ?
  • Par incomprehension • Posté le 18/05/2009 à 10:35 Bonjour, je suis technicien supérieur à la DDE et j'ai un bac 5 comme beaucoup de TS du ministère de l'Ecologie car le concours est très haut (dont DDE). Je gagne 1500€ net/m après 5 ans et 40 ans (ma première année 1200, puis 3 ans à 1350, et un an à 1430€ net/m). Avant mes 5 ans de fonction publique j'ai travaillé 12 ans dans le privé en commençant à 1450€ net/m (dessinateur) puis au bout de 1an 1/2 1550€/m puis 1800€ (4ème année)... pour finir vers les 2000€ (technicien sup de BE)! Salaire équivalent de mes collègues...

    Je fais remarquer qu'en rentrant dans la fonction publique à 35ans je commence dans la grille initiale comme si j'avais 23ans...

    Je finirai ma carrière vers 1850€/m : on ne rentre pas dans la fonction publique pour l'argent et la majorité ses fonctionnaires que je connais galèrent souvent et font attention à leurs dépenses; Cordialement
  • Par philgood • Posté le 29/01/2009 à 14:16 Je suis très étonné et à vrai dire sceptique en découvrant les résultats de cette étude. Sans polémique aucune, ayant une certaine habitude du maniement des statistiques,j'aimerais me plonger dans les paramètres pour les vérifier.
  • Par AMC • Posté le 11/12/2008 à 12:56 Je n'arrive pas à croire que le salaire moyen des fonctionnaires soit de 26182 € par an, alors que le salaire maximum d'un agent de catégorie A en fin de carrière (hors échelles lettres) est de l'ordre de 3.000 € nets par mois, soit 36.000 € nets par an, et que tous les agents des catégories B et C, ainsi que la majorité des agents de catégorie A, gagnent moins que cela. Une partie des agents de catégorie A, la majorité des agents de catégorie B et tous ceux de catégorie C gagnent moins de 1.500 nets par mois, soit moins de 20.000 € nets par an.
    De toutes façons, la comparaison est faite sur des bases très inégales : la fonction publique compte beaucoup plus, proportionnellement, d'agents de catégorie A ou des échelons supérieurs de la catégorie B (les enseignants de tous grades, les médecins, les chercheurs et ingénieurs, les officiers de l'armée, de la gendarmerie et de la police, les cadres de l'administration) que le privé ne compte de cadres et agents de maîtrise.
    La seule comparaison qui serait valable serait celle qui serait faite à niveau égal.
    Or, si on la fait (je vais le faire "à la louche"), les résultats sont bien différents : un ingénieur du CNRS chargé de la conception et du fonctionnement d'un gros équipement gagne, en fin de carrière, à peu près ce que gagne en débutant un ingénieur du privé sorti d'une école de second rang, un médecin chercheur à l'INSERM gagne, toujours en fin de carrière, beaucoup moins que ne gagne un médecin spécialiste en ville, le secrétaire général d'une grosse université, gérant des centaines de professeurs et de fonctionnaires d'administration, des dizaines de milliers d'étudiants, des dizaines de milliers de mètres carrés de locaux et un budget colossal gagne, toujours en fin de carrière, moins que son homologue, cadre de direction dans le privé, ne gagnait en début de carrière avec infiniment moins de responsabilités...
    En revanche, il est vrai qu'un agent de bureau sans diplôme ni formation ou une femme de ménage gagne, au bout de quelques mois, plus que son homologue dans le privé...
    Dans certains ministères (finances essentiellement), ces disparités sont corrigées par des primes énormes mais qui ne donnent aucun droit à augmentation de la retraite, mais si l'on étudie la carrière (sans interruption) d'un cadre ou agent de maîtrise fonctionnaire et si on la compare à la carrière (que l'on suppposera interrompue par trois ans de chômage et par une mise en préretraite, pour prendre un cas défavorable), on s'aperçoit que, tous salaires et retraites comptés, le fonctionnaire aura, au cours de sa vie, gagné deux à trois fois moins que son homologue du privé.
    Tant il est vrai, pour parler des retraites, que 50% de 70.000 € (salaire net d'un cadre supérieur du privé) font plus que 75% de 36.000 € (salaire net d'un cadre supérieur du public, sauf échelles-lettres)
    Bien à vous.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.