Emploi et politiques sociales

RMI 2005 = SMIC 1965

20 janvier 2007 • Philippe François

emploi_politiquessociales.jpg

Il est difficile de croire qu'en 40 ans, le pouvoir d'achat du SMIC ait plus que triplé. Et que le pouvoir d'achat d'une personne au RMI en 2005 soit supérieur à celui d'un travailleur au SMIC en 1960. Et même sensiblement supérieur puisque le SMIC en 1960 était soumis à 14% de cotisations sociales salariés, alors que le RMI de 2005 en est exempté et complété par plusieurs aides : CMU, aides au logement, électricité, téléphone, transport...

1950 1960 1970 1980 1990 2000 2005
RMI 433 €
SMIC 323 € 385 € 554 € 914 € 1 072 € 1 191 € 1 357 €
Progression en 10 ans (sauf 2005 en 5 ans) 19 % 44% 65 % 17% 11 % 14%
Source : INSEE, en Euro constant valeur 2005, revenu mensuel brut 169 heures, RMI pour une personne seule

C'est pourtant vrai, de 1960 à 2005, les Français ont réussi à améliorer massivement leur niveau de vie. Mais malgré ce succès, en 2005, le salaire moyen net n'est encore que de 1.903 € par mois pour un poste à temps complet et n'augmente plus que de 1% par an. Tripler à nouveau le SMIC et le revenu moyen d'ici 40 ans, c'est indispensable. Et c'est possible, à condition de revenir sur les rigidités nuisibles, les fausses précautions et les avantages indus. Rien que de petites lâchetés mais dont l'accumulation fait que notre pays ne progresse ni au même rythme qu'avant, ni à la vitesse des autres pays.

Pouvoir d'achat

L'indice des prix à la consommation de l'INSEE ne peut pas refléter tous les cas particuliers : il prend en compte par exemple une dépense moyenne de logement et est donc assez distordu pour les propriétaires de leur logement ou pour les locataires à Paris (hors HLM). Mais en moyenne, cet indice reste valable pour une très large gamme de revenus : si les prix des produits high tech ont beaucoup baissé, ceux des vêtements courants et des produits "hard discount" aussi.

Commentaires

  • Par Challenger • Posté le 11/04/2013 à 10:40 A rien y comprendre, evidement je suis ingénieur et non économiste !!! mais le salaire de 1965 devait être de +/- 280/300 FRANCS pour les plus bas et en étant sous-officier je touchais 720 FRANCS par MOIS soit 109.75 € et le prix d'une voiture était un an de MON salaire ... Je ne comprends pas les chiffres des tableaus ci-dessus, il n'ont rien de cohérant avec la réalité historique.
  • Par Philippe François • Posté le 15/10/2008 à 10:33 Oui, à lire absolument. Le même Sauvy raillait ceux qui proposaient de remplacer les camions par des brouettes pour résoudre le problème du chômage.
  • Par vail • Posté le 15/10/2008 à 10:33 En 1975 Alfred Sauvy déclarait que le niveau de vie d'un chômeur actuel est 5 fois plus élevé qu'un travailleur de 1936. A ce moment-là le premier ministre, Jacques Chirac, décidait d'indemniser le chômage à 90% du brut, c'est-à-dire plus que le net payé. Même André Bergeron s'en est ému. Les syndicats, CGT incluse, ne demandaient "que" 75%. La gauche a cru arriver au pouvoir en 1981; en fait elle y était déjà dans les années 70.

    A lire absolument sur le net les citations d'Alfred Sauvy. Un vrai délice!

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.