Emploi et politiques sociales

Pour une allocation sociale unique

14 mars 2014 • l'équipe de la Fondation iFRAP

arton14004.jpg

Les dépenses de protection sociale explosent. Elles atteignent aujourd'hui plus de 720 milliards d'euros par an. Ces dépenses sont financées en partie par les cotisations sociales, par l'impôt, mais aussi par le déficit et la dette publique. Cent aides sociales différentes sont versées par une multitude d'acteurs publics, ce qui double le coût de distribution des aides (1,46 % du PIB contre 0,88 % en moyenne dans l'UE). Confronté aux mêmes dérives que nous, le Royaume-Uni a décidé en 2011 d'unifier ses 51 aides sociales en un « crédit universel » plafonné au niveau du revenu moyen d'un foyer anglais. En France, réunir le RSA, les allocations logement, la PPE, l'AAH, etc., en une seule allocation plafonnée avec un seul guichet et un seul fichier permettrait au minimum d'économiser 800 millions d'euros par an, soit le montant des fraudes aux prestations sociales évaluées par la Caisse nationale des affaires familiales.

Fermer

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d'information hebdomadaire de la Fondation iFRAP.

Recevez chaque semaine notre lettre d'information pour vous tenir au courant de l'activité et des travaux de la Fondation iFRAP.